100 ans de défilés du 14 juillet en images

3582
Defile de la victoire du 14 juillet 1919 sur la place de la Concorde Crédit Collection privée
Print Friendly, PDF & Email

VINTAGE FRIDAY. Fête populaire au lendemain de la Révolution, le 14 Juillet devient ensuite une cérémonie militaire pendant le Directoire. Le 6 juillet 1880, une loi promulgue la prise de la Bastille et la fête de la Fédération comme fête nationale. L’Etat français veut ainsi montrer le redressement du pays après la cruelle défaite de 1870, et le fait par l’entremise d’un défilé militaire. Celui-ci se déroule le 14 juillet sur l’hippodrome de Longchamp, en présence du président de la République Jules Grévy et attire plusieurs dizaines de milliers de spectateurs. La fête du 14 Juillet perdurera à Longchamp jusqu’au début de la Première Guerre mondiale.

En 1919, le défilé rejoint les Champs-Elysées avec les maréchaux vainqueurs — Joffre, Foch et Pétain — qui y défilent à cheval. Le défilé aura désormais lieu tous les ans à l’exception des périodes de 1925 à 1928 et durant la Seconde Guerre mondiale.
Toutefois, il change parfois d’itinéraire. Ainsi de 1930 à 1934 il part de l’esplanade des Invalides pour arriver place la place de la Concorde, traversant la Seine par le pont Alexandre III. En 1945 la tribune d’honneur est installée place de la Bastille et le défilé traverse toute la capitale d’Ouest en Est.

Plus tard, c’est sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing que l’itinéraire du défilé varie le plus. En 1974 il se déroule de Bastille à République, puis au Cours de Vincennes en 1975, de retour sur les Champs-Élysées en 1976, 1978 et 1980, à l’École militaire en 1977 et de République à Bastille en 1979. Depuis 1981 et la présidence de François Mitterrand, le défilé est maintenu sur les Champs-Élysées.

1919

La France sort de la Première Guerre mondiale après quatre ans de combats qui lui ont valu 1,7 millions de morts. Il est temps de célébrer la victoire avec un défilé qui mélange pompe et émotion. Il est ouvert par plusieurs milliers d’invalides en fauteuils roulants et on peut apercevoir ceux qui resteront dans l’histoire comme les « Gueules Cassées ». Ce défilé de 1919 est aussi le premier défilé à avoir lieu sur les Champs-Elysées.

1932

Dans cet extrait du Pathé-Journal diffusé en juillet 1932, le défilé du 14 juillet se déroule devant le nouveau président de la République, Albert Lebrun.

Prod British Pathé

1945

Premier défilé d’après guerre. La foule en joie vient d’envahir les rues de Paris, les balcons et fenêtres sont tous occupés par les Parisiens qui acclament le défilé.

1954

Avec Pierre Mendès France et le président de la République René Coty qui, à cette occasion, passe en revue les méharistes.

JT de 20h comm de jacques Perrot RADIODIFFUSION TELEVISION FRANCAISE / INA

1962

Défilé du 14 juillet avec le général de Gaulle entouré de Georges Pompidou et Pierre Messmer. Dans le ciel passent des Mystères 4.

JT de 13h Prod Radio Télévision Française / INA

1969

Un merveilleux petit film de 25 mn où nous suivons la promenade d’un jeune homme dans Paris, le 14 juillet 1969. Un regard poétique et original sur le défilé et le plaisir de redécouvrir le Paris des années 60.

Prod Les Actualités Françaises avec Jean Louis Bras et Evelyne Valentino

1974

Après le défilé voici venu le moment de la traditionnelle garden party dans les jardins de l’Elysée. On y voit le président Valéry Giscard d’Estaing ainsi que messieurs Jacques Duclos, Jacques Chirac, Michel Poniatowski, alors ministre de l’intérieur, Jean Lecanuet et l’ambassadeur russe Stephan Tchervonenko. Ce n’est qu’en 1978 que le président Valéry Giscard d’Estaing ouvrira ce déjeuner à tous les citoyens français avec plus de 13 000 visiteurs.

JT de 20h Prod Office national de radiodiffusion télévision française, Trans Vidéo Communication / INA

1989

L’année 1989 est marquée par le défilé du bicentenaire de la Révolution française mis en scène par le photographe et cinéaste Jean Paul Goude. « La Marseillaise » fut une immense et extraordinaire « grande parade des tribus planétaires » avec 6 000 figurants descendants à la nuit tombée les Champs-Elysées.

Images d’archive INA

1994

Reportage sur le défilé du 14 Juillet vu d’un char allemand de l’Eurocorps. C’est une première en cette année 1994 et les réactions du public sont mitigées. Une ancienne résistante et des anonymes estiment qu’on pourrait croire que ce sont les « Allemands qui ont libéré la capitale ».

Le journal de 20h de France 2 / INA

2003

Le défilé du 14 juillet 2003 s’est déroulé sous très haute sécurite, un an après qu’un sympathisant d’extrême droite, Maxime Brunerie, eut tenté d’assassiner le président Jacques Chirac, lors de sa descente des Champs-Elysées. En cette année 2003 le corps européen est à l’honneur avec la présence du généralleutnant Kammerhoff, commandant le corps européen, qui défile en VBL (véhicule blindé léger) dans le défilé motorisé. On remarque aussi l’exceptionnelle prestation musicale du Bagad Lann Bihoué.

2017

En cette année 2017 la part belle est donnée aux véhicules blindés historiques qui défilent sur les Champs Elysées. On peut voir le Renault FT17 – un des premiers tanks français engagés en 1917 lors de la Première Guerre mondiale – qui fut un des outils majeurs de la victoire

Vous pouvez aussi retrouver de très intéressantes photos dans ce document de l’ECPAD sur les défilés de 1915 à 2007