1974, déjà la galère dans les transports parisiens

364
Print Friendly, PDF & Email

VINTAGE FRIDAY. Nous sommes en 1974 et les problèmes de transport rencontrés par les banlieusards sont déjà les mêmes que ceux qui se posent aujourd’hui. L’impossibilité de se rendre d’une banlieue à une autre en transports sans passer par la capitale pousse une personne sur deux en région parisienne à prendre la voiture. De plus avec le développement des villes nouvelles et le report des emplois de Paris vers la banlieue, le nombre de voitures sur les routes s’accroît chaque année. Des programmes d’amélioration des transports en commun et routiers sont à l’étude et déjà des solutions sont avancées comme le covoiturage, les taxis collectifs, plus de vélos et de pistes cyclables… On remarquera qu’il aura fallu cinquante ans pour qu’une réelle solution soit proposée et réalisée avec le projet Grand Paris Express.

La banlieue sans détour | ORTF | 17/02/1974

Images d’archive INA Institut National de l’Audiovisuel http://www.ina.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.