« 24 heures sur la Deux », Paris au mois d’août

500
Print Friendly, PDF & Email

VINTAGE FRIDAY. En 1969,  Jacqueline Baudrier, qui a été chargée de bâtir une rédaction pour la deuxième chaîne couleur rassemble une équipe de 196 personnes – dont 66 journalistes permanents et 6 rédacteurs en chef – pour un tout nouveau journal télévisé d’une heure. Les têtes d’affiche de cette page d’information d’un style très moderne sont Léon Zitrone et Michel Péricard, qui prend la responsabilité du service politique, économique et social. La rédaction doit assurer 480 heures d’information par an.

Jacqueline Baudrier souhaite présenter aux téléspectateurs un journal totalement mis en scène sous la forme d’un « roman de l’actualité ». La couleur, toute nouvelle pour de nombreuses personnes, est utilisée au maximum de ce que la technologie permettait. Ce nouveau journal est mis à l’antenne le 3 novembre 1969 sous le titre de 24 heures sur la Deux. Diffusé tout d’bord à 20h30, il sera remplacé début 1970 par un journal d’une heure avec un magzine à 19h30 et le journal à 20 heures. L’actualité va enfin pouvoir être traitée en profondeur et le magazine permet d’aborder les problématiques de l’époque et de réaliser des sujets « carte postale ». Chaque thématique est traitée sur 5 jours avec un débat pour clore la semaine le vendredi. Ce peti film de Paris au mois d’août en 1971 rassemble ainsi une semaine de séquences « carte postale ».

Cette promenade estivale dans le Paris de 1971 nous donne l’occasion d’assister à la destruction des pavillons des Halles, de découvrir la toute nouvelle Tour Maine Montparnasse ou encore d’aller à la rencontre d’un pêcheur sur le bord de Seine « il y a du gardon aujourd’hui l’eau est propre… » – Il parle aussi des jeunes : – — « ils pêchent aussi mais pas dans le bon sens… » On découvre que déjà à cette époque le mois d’août rime avec travaux des chaussées pavées en réfection. A la gare St Lazare dans la cour de Rome un voyageur s’exprime « j’ai peur de l’inflation monétaire… ». Sur les pelouses du jardin du Louvre les jeunes sont couchés dans l’herbe alors qu’un homme sortant d’un sex-shop dit bien fort « ma femme est en vacances en ce moment ! il faut s’instruire dans la vie… »

Pendant ce temps des membres de la secte Krishna dansent dans la rue s’accompagnant avec tambourin. Tout le meilleur des années 70 dans ce petit film très distrayant.

24 heures sur la Deux Présentation : Marcel Boudou

Production : Office national de radiodiffusion télévision française

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.