Appel à projets « Partage ton Grand Paris » : 16 lauréats retenus !

308
Image d'un lauréat de Partage ton Grand Paris
Crédit : Gilles Dantzer
Print Friendly, PDF & Email

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le jury de l’appel à projets « Partage ton Grand Paris » a choisi 16 projets artistiques qui se déploieront, en accès libre et gratuit, à partir du 1er octobre jusqu’au 31 décembre 2020 aux abords du tracé du Grand Paris Express ou au sein des institutions partenaires. Le jury a retenu ces 16 projets parmi 114 candidatures. Ceux-ci obtiendront une subvention allant jusqu’à 7 000 € par projet, financée par le Société du Grand Paris, la Métropole du Grand Paris et le Fonds de dotation du Grand Paris Express.

Lancé en juillet 2020 par la Société du Grand Paris, accompagnée par la Métropole du Grand Paris et le Fonds de dotation du Grand Paris Express et en partenariat avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Île-de-France et l’Association des Directrices et Directeurs des Affaires Culturelles d’Île- de-France, cet appel à projets a pour ambition le déploiement d’une programmation culturelle etvivante autour des chantiers du Grand Paris Express, soutenant ainsi les professionnels de l’art et de laculture franciliens, durement touchés par la crise de la COVID-19.

Les 16 projets retenus offrent un large panel de disciplines artistiques et culturelles, tissant des liens entre artistes, populations, lieux culturels, territoires et chantiers du Grand Paris Express :

  • –  Une ville de rêve (Jesting Pilot) par la plasticienne Théodora Barat avec les Ateliers Médicis : situé à proximité de la future de gare de Clichy-Montfermeil (ligne 16), ce projet déploie une mise en lumière du chantier du Grand Paris Express et des axes allant vers la forêt de Bondy et les Ateliers Médicis [le 3 octobre, dans le cadre de la Nuit Blanche].
  • –  Points de vue – relais de sensibilité par le collectif TANGIBLES à Vitry-sur-Seine (94) : un duochorégraphique, une projection d’un film documentaire, et des sculptures interactives seront présentées à proximité du site de l’ancienne centrale EDF du quartier des Ardoines [le 3octobre à l’espace Marcel Paul dans le cadre de la Nuit Blanche et le 10 et 11 octobre dans lecadre du festival Murs/Murs].
  • –  0-93. Lab / Tissus Urbains par le programme 0-93. Lab à Aulnay-sous-Bois (93) : le créateur Bastien Laurent propose une restitution photographique et documentaire des ateliersd’initiation aux métiers de la mode et des arts visuels, menés avec des jeunes d’Aulnay et deSevran [entre le 21 et le 31 octobre].
  • –  Flacking par le street artiste Ememem, qui organisera des ateliers de pose de flacks, des« pansements de trottoirs », en mosaïque ou en carrelage coloré, pour réparer et magnifier les éléments urbains brisés autour des chantiers [du 19 octobre au 8 novembre, lieu à venir].
  • –  Borderliner par la compagnie Décor sonore à Aubervilliers (93) : la compagnie propose deuxparcours d’écoute aux abords des futures gares du Grand Paris Express, attirant l’attentiondes promeneurs sur les sons qui composent les paysages urbains en mutation [21 et 22 novembre à Aubervilliers]
  • –  Murs – murs de banlieue par le collectif Kygel Théâtre à Aulnay-sous-Bois et Sevran (93) : une série de documentaires sur la place des jeunes dans les processus de rénovation urbaine sera diffusée lors de 10 projections-débats en partenariat avec des structures locales [de novembre à décembre, dates à venir]
  • –  J’habite ici à Saint-Ouen par le designer Eddy Terki à Saint-Ouen (93) : l’artiste Eddy Terki propose des ateliers de graphisme à partir d’un travail de cartographie sensible de la ville en mutation. Ces productions seront affichées au sol et sous forme de drapeaux sur le parvis de la mairie [de mi-novembre à début décembre].
  • –  La Horde dans Les Pavés : Impact d’une course par La Compagnie La Horde et Le plus petit cirque du monde à Bagneux (92) : les acrobates de la compagnie La Horde investiront l’espace public aux abords des chantiers au cours d’une balade guidée, invitant le public et leshabitants à se familiariser avec l’acrobatie et la danse [à partir de début décembre].
  • –  Hétérotopia – Les espaces rêvés du Grand Paris par le duo NEON MINUIT et l’agence artistique H.ART au centre de création numérique LE CUBE à Issy-Les-Moulineaux (92) : Une installation numérique immersive réalisée par le duo NEON MINUIT, qui connecte dans un même film Paris et les banlieues, sera visible du [8 au 18 décembre au CUBE].
  • –  Le Grand Paris d’Aubervilliers par la compagnie de danse en espace public Frichti concept à Aubervilliers (93) : à travers des ateliers participatifs et des performances chorégraphiques, la compagnie souhaite inviter à la redécouverte des espaces communs des habitants du Grand Paris [dates à venir].
  • –  Visite insolite par la compagnie Méliadès : un parcours visuel, sonore et théâtral, orchestré par des guides-comédiens, conduira le public à découvrir un des chantiers du Grand Paris Express sous un autre jour [dates et lieu à venir].
  • –  Retours du futur par le collectif Cosmorama : le projet propose aux habitants du Grand Paris de réfléchir, via la méthodologie du design fiction, aux futurs usages générés par le Grand Paris Express, en se projetant dans la peau d’un personnage vivant en 2050 [dates et lieu à venir].
  • –  Dialogue dansé par Luz Moreno, en collaboration avec Toolsoffood et Benjamin Bertrand : une performance chorégraphiée se déploiera sur un des chantiers du Grand Paris Express et sera restituée à travers plusieurs expositions photographiques aux abords des chantiers [dates et lieu à venir].
  • –  Désirs géographes par le collectif Sirènes à Clichy-Montfermeil (93) : le collectif propose un projet de cartographie sensible numérique, dans une démarche artistique et mémorielle, pour saisir les évolutions du territoire [dates à venir].
  • –  Terres Terres : du territoire francilien à la céramique artisanale par la plasticienne Emmanuelle Cassot : l’artiste propose de valoriser les terres argileuses du Grand Paris tout en sensibilisantles jeunes par des ateliers de poterie à partir de ces terres [dates et lieu à venir].
  • –  Place à la gare par l’Association par l’association Beat and Beer et le collectif Crème Fraîche à proximité de la future gare Fort-d’Issy-Vanves-Clamart (92) : les deux collectifs s’associentpour proposer une préfiguration artistique sur le chantier de la gare Fort d’Issy-Vanves- Clamart [dates à venir].

Par un dialogue constant avec chacune des communes du Grand Paris, la Société du Grand Paris œuvre à créer du lien entre l’échelle locale des quartiers desservis par le futur métro et l’échelle métropolitaine du réseau. Au sein de ce maillage territorial et au cœur de la construction du Grand Paris Express, l’art et la culture prennent part aux enjeux des transformations urbaines. Des artistes et jeunes créateurs sont invités à expérimenter, raconter, animer les territoires du Grand Paris, autravers d’actions et dispositifs divers, de rencontres dans l’espace public, d’expositions ouvertes àtous, de fêtes de chantier, conviviales et fédératrices. La programmation artistique et culturelle du Grand Paris Express agit ainsi comme un véritable laboratoire pour penser la ville de demain.

Pour accompagner la communication autour de cet appel à projets, la Société du Grand Paris a mis en place un hashtag dédié #PartageTonGrandParis sur les réseaux sociaux Twitter (@GdParisExpress), Facebook (@Grand Paris Express), LinkedIn (@Société du Grand Paris) et Instagram@grand_paris_express).

Le jury était composé de Rémi Babinet, président du Fonds de dotation du Grand Paris Express ; Pierre-Emmanuel Becherand, directeur du Fonds de dotation du Grand Paris Express ; Laurence Dupouy-Veyrier, vice-présidente de l’Association des Directrices et Directeurs des Affaires Culturelles d’Île-de-France ; Julie Sanerot, directrice de la production et Adjointe à la programmation artistique du Centquatre-Paris ; Sandrine Gourlet, directrice des relations extérieures de la Société du Grand Paris ; Maud Le Floch’, directrice générale du Polau ; Xavier Lépine, administrateur du Fonds de dotation du Grand Paris Express ; David Monteau, directeur du développement économique et de l’attractivité de la Métropole du Grand Paris ; Laurent Roturier, directeur régional des affaires culturelles d’Île-de- France ; Olivier Saby, administrateur du Fonds de dotation du Grand Paris Express