Covid 19 : Île-de-France Mobilités demande à l’Etat un milliard d’euros

183
Print Friendly, PDF & Email

Le Conseil d’administration d’Île-de-France Mobilités qui s’est tenu ce matin a mandaté Valérie Pécresse, présidente d’Île-de-France Mobilités et de la Région Île-de-France, pour négocier avec l’Etat la compensation d’un milliard d’euros de pertes de recettes sur l’ensemble de la durée du confinement, qui a débuté le 16 mars dernier.

Plus de 5 millions de Franciliens utilisent les transports en commun chaque jour sur 29 lignes de métros, transiliens et RER ce qui fait d’Île-de-France Mobilités le réseau de transports le plus important au niveau national.

Île-de-France Mobilités anticipe une perte de recettes de près d’un milliard d’euros pendant toute la durée du confinement, due notamment à 2 facteurs :

  • La suspension du « versement transport » – taxe payée par les entreprises de plus de 11 salariés – apportées par les entreprises franciliennes et qui représente plus de 50% des ressources de l’Autorité Organisatrice.
  • La perte est également liée aux recettes des voyageurs : ces revenus issus de la billetterie représentent environ 30 % du budget annuel d’environ 10 milliards d’euros. Île-de-France Mobilités se prépare à de nombreux mois avant de retrouver le niveau de trafic d’avant-crise dans les transports, le temps que l’épidémie de Covid 19 soit complètement maîtrisée.