DHL, un méga hub qui a ses raisons

233
Nouveau Hub de DHL à Roissy
Print Friendly, PDF & Email

À Paris-Charles-de-Gaulle, DHL Express construit un entrepôt géant qui doit accompagner et accélérer l’essor du e-commerce. Car l’aéroport francilien est un véritable échangeur mondial des flux de marchandises.

Le groupe allemand DHL, qui pèse plus de 63 milliards de dollars, emploie 360 000 employés dans le monde et opère dans 220 pays et territoires, ne craint pas la crise qui touche le secteur aérien. Il se dote d’un méga hub au sein de l’environnement de l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle à l’issue d’un bail signé avec Aéroports de Paris, déménageant pour la troisième fois depuis son arrivée en 1979.

Sa nouvelle gigantesque plateforme prendra place sur un terrain de 91 000 m2. Sa surface d’exploitation sera de 34 000 m2 et pourra être agrandie sans interruption d’activité. Un investissement de 170 millions d’euros, dont 45 millions pour une nouvelle chaîne de tri ultramoderne capable de traiter 38 000 colis par heure. Un rendement 15 fois supérieur à aujourd’hui. Le site, en construction depuis mars 2020, devrait être opérationnel en octobre 2021.

Le e-commerce, plaque tournante du commerce

Si DHL Express réalise un tel investissement, c’est parce que le e-commerce est en plein boom. La crise sanitaire et le confinement généralisé qui l’a accompagné ont accéléré son essor. Selon une étude de l’Apur de juin 2020, les trois quarts des commerces et des services commerciaux de ville ont dû ainsi fermer leurs portes durant le confinement au sein de la Métropole du Grand Paris. Internet, lui, ne ferme jamais. La même étude dévoile que 32% des Franciliens ont fait leurs courses alimentaires en ligne durant cette période. À l’instar de son concurrent FedEx qui a vu ses bénéfices augmenter de 1,25 milliard d’euros au premier trimestre 2020, DHL Express a augmenté son chiffre d’affaires de 4,5% sur la même période.

Historiquement concentrée sur le service aux entreprises (BtoB), DHL Express voit ainsi son activité muer vers la livraison aux particuliers (BtoC). En 2010, le BtoC ne représentait que 2% de ses livraisons. En 2019, ce taux atteignait 38%. Durant le premier semestre 2020, il a grimpé à 52% avec un pic de 61% au mois d’avril. Une progression sidérante. Qui, si elle devait se contracter quelque peu, ne devrait pas baisser. En tout cas selon les prévisions du leader mondial de la logistique qui s’attend à effectuer 55 à 60% de des livraisons auprès du grand public en 2025.

Roissy, plaque tournante des échanges

L’implantation du hub de DHL Express répond aussi à une logique de concurrence territoriale. En avril 2019, soit un mois après l’obtention de son permis de construire, DHL Express regardait FedEx étendre son hub de Roissy pour y développer 48 000 m2 de surface de plancher, l’un des plus grands bâtiments du groupe américain hors États-Unis. Car Roissy est une plaque tournante. Pour FedEx, l’aéroport francilien, premier aéroport européen pour le trafic de fret, est sa plaque tournante sur la région Europe-Moyen-Orient-Afrique. Pour DHL Express, il est le point névralgique d’où transitent les flux de marchandises avec les pays d’Europe et du Maghreb.  

« Le hub de DHL Express de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle va tenir une place déterminante dans notre réseau international. Il fait partie de nos 23 hubs dans le monde, dont 12 en Europe. La France est au carrefour des échanges », explique Philippe Prétat, PDG de DHL Express France.

Son hub relie Casablanca, Bergame, Bruxelles, les East Midlands au Royaume-Uni ainsi que Leipzig, le hub intercontinental allemand de DHL. Par route, il dessert l’ouest et le nord de la France, le Royaume-Uni, la Belgique, le Luxembourg, les Pays-Bas et l’Allemagne. DHL France transporte plus de 41 millions de colis.

L’Île-de-France, plaque tournante territoriale

Rien que pour l’Île-de-France, ce sont plus de 71 000 colis que le logisticien gère et achemine chaque jour. Et c’est la troisième raison de cette implantation stratégique. La région francilienne concentre 40% des volumes traités par DHL Express qui compte, à ce jour, neuf sites dans la région :Vitry, Créteil, Saint-Quentin-en-Yvelines, Villeneuve-la-Garenne, Le Bourget (siège), DistriGreen Paris, Roissy, Gennevilliers, Paris-Charles de Gaulle. Et ce nouveau hub devrait représenter un gain de temps de 45 minutes sur les livraisons et les enlèvements pour les clients franciliens de DHL Express.