Été 1952, baignade dans la Seine et la Marne

211
Print Friendly, PDF & Email

VINTAGE FRIDAY. Été 1952, alors que la grande majorité des Parisiens a quitté la capitale, les bords de Seine et de Marne sont prises d’assaut sous un soleil estival par les banlieusards et touristes qui souhaitent échapper aux fortes chaleurs. Les baigneurs sont nombreux, les activités nautiques aussi. Oon découvre le turbo-propulseur qui, attaché autour de la ceinture, permet aux baigneuses de jouer au lance-torpille. Les body-painters de l’époque dessinent de drôles de petits animaux sous les pieds des baigneurs et peignent les jambes des jeunes et jolies nageuses. De quoi s’occuper agréablement en ces dimanches à Paris l’été.

Dans les années 50, la Seine et la Marne étaient particulièrement appréciées pour les baignades, la qualité de l’eau étant à cette époque irréprochable. Arrivent les années 60 et 70 avec le développement de l’activité industrielle attirant de nombreuses entreprises qui s’installent en région parisienne sur les bords de Marne et de Seine. Sans règles de protection de l’environnement, de trop nombreux rejets polluants sont déversés dans l’eau par ces usines – sans aucun contrôle – pour que finalement, en 1970, la baignade soit interdite pour des raisons de pollution.

Un film INA 2017 d’après les archives Actualités télévisées de 1952 1 mn 29sec