Exécutif de la MGP : les hommes l’emportent 17 à 3

248
Conseil de la métropole du grand paris du 20 juillet 2020
Print Friendly, PDF & Email

Onze jours après l’élection croquignolesque de Patrick Ollier à la tête de la Métropole du Grand Paris (MGP), celle-ci a tenu son premier Conseil métropolitain dans une salle clairsemée du Palais des Congrès, à Paris.

L’ordre du jour consistait essentiellement à désigner les vingt vice-présidents, remettant à mi-septembre leurs attributions (ainsi que la désignation des conseillers délégués). Pour près de la moitié d’entre eux (neuf), il s’agit d’une reconduction. Mais c’est surtout la question de la parité hommes-femmes qui fait débat quant à la composition de ce bureau métropolitain. Avec Anne Hidalgo, Djenaba Keita et Antoinette Guhl, trois femmes seulement y siègent. Soit 15 %, « alors qu’elles sont 30 % au sein du Conseil métropolitain », comme l’a rappelé la conseillère de Paris, Raphaëlle Remy-Leleu. Mais « ce sont les groupes qui désignent leur vice-président » a pu faire valoir Patrick Ollier. Le sien, en l’occurrence LR, a fait fort : plus forte présence au bureau de la MGP avec 8 vice-présidents, il n’a désigné que des hommes.

Au programme aussi de ce premier Conseil, l’annonce par Patrick Ollier de la tenue d’Assises de la Métropole à partir de la rentrée prochaine. Souhaitant donner des gages à Vincent Jeanbrun, qu’il avait donc fini par défaire le 9 juillet dernier, Patrick Ollier lui accorde l’organisation de ces Assises, qui doivent éclairer l’avenir de la MGP.

Enfin, besoin était de rappeler qu’il ne faudra pas attendre monts et merveilles de la MGP en 2021. Il lui faudra même faire preuve de beaucoup de créativité pour tenter d’exister. En cause : un budget qui va fondre comme peau de chagrin. Le spécialiste métropolitain de la question, Gilles Carrez, en a fait une très belle leçon de choses.

1/ Les recettes de la MGP, c’est : 3,5 milliards d’euros (environ).
2/ Les dépenses de la MGP, c’est : 3,4 milliards d’euros (environ), soit le reversement aux communes sous forme d’attributions de compensation.
3/ Reste environ à la MGP : 120 millions d’euros par an pour financer ses projets.
4/ Les recettes de la MGP viennent en grande partie de la Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) dont l’évolution est tributaire du PIB.
5/ Si l’on en croit les prévisions, le PIB pourrait chuter de 10 % en 2020.
6/ Une baisse de la CVAE de 120 millions d’euros est attendue pour 2020.
7/ La MGP, sauf à piocher dans les caisses des communes, pourrait ne plus rien avoir dans les siennes en 2021.

Les 20 vice-présidents de la Métropole du Grand Paris
1ere VP
Anne HIDALGO (PS)
Maire de Paris
Reconduite
2e VP
Philippe LAURENT (UDI)
Maire de Sceaux
3e VP
Djenaba KEITA (FG)
Adjointe au maire de Montreuil-sous-Bois
4e VP
Antoinette GUHL (EELV)
Adjointe à la maire de Paris
5e VP
Eric CESARI (LR)
Adjoint au maire de Courbevoie
Reconduit
6e VP
Daniel GUIRAUD (PS)
Adjoint au maire des Lilas
Reconduit
7e VP
Georges SIFFREDI (LR)
Maire de Châtenay-Malabry
Reconduit
8e VP
Manuel AESCHLIMAN (LR)
Maire d’Asnières-sur-Seine
Reconduit
9e VP
Michel LEPRETRE (FG)
Adjoint au maire de Vitry-sur-Seine
Reconduit
10e VP
André SANTINI (UDI)
Maire d’Issy-les-Moulineaux
Reconduit
11e VP
Sylvain BERRIOS (LR)
Maire de Saint-Maur-des-Fossés
Reconduit
12e VP
Luc CAVOURNAS (PS)
Maire d’Alfortville
Reconduit
13e VP
Geoffroy BOULARD (LR)
Maire du 17earrondissement de Paris
14e VP
Xavier LEMOINE (LR)
Maire de Montfermeil
15e VP
Jean-Pierre BARNAUD (UDI)
Maire de Chennevières-sur-Marne
16e VP
Richard DELL’AGNOLA (LR)
Maire de Thiais`
17e VP
Karim BOUAMRANE (PS)
Maire de Saint-Ouen
18e VP
Denis CAHENZLI (LR)
Adjoint au maire d’Aulnay-Sous-Bois
19e VP
Quentin GESELL (UDI)
Maire de Dugny
20e VP
Patrick CHAIMOVITCH (EELV)
Maire de Colombes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.