Finalement, le tramway parisien sera bien périphérique

1087
Print Friendly, PDF & Email

Jusqu’à présent, il n’en était pas question. Le T3, tramway qui contourne Paris depuis le pont de Garigliano, devait s’arrêter Porte de la Chapelle. Prolongé d’abord jusqu’à la porte d’Asnières, avec des travaux qui ont débuté le 31 mars dernier, il devrait finalement faire la « révolution » de Paris en rejoignant la porte d’Asnières et Garigliano, boucler la boucle, « désenclaver l’université Dauphine et le bois de de Boulogne, ses grands sites sportifs et le musée d’art contemporain de Frank Gehry », selon le voeu d’Anne Hidalgo, nouvelle maire de Paris.

Mais le tramway pourrait aussi ne pas s’arrêter aux boulevards des Maréchaux et pénétrer la capitale. Anne Hidalgo souhaite en effet une ligne entre Vincennes et la place de la Nation, histoire de transformer ce boulevard morbide qu’est le cours de Vincennes, et, éventuellement, relier les gares de Paris entre elles. Les nouvelles technologies du tramway pourraient rendre une telle ambition possible, en se passant des caténaires.

Enfin, l’accord passé avec Europe Écologie-Les Verts pour le deuxième tour des Municipales devrait l’inciter à créer une ligne de tram le long de la rive droite de la Seine. Christophe Najdovski, le candidat EELV, avait en effet défendu un projet visant à installer pour 2020 un tramway de 18km le long du fleuve reliant le Pont de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) à Maisons-Alfort (Val-de-Marne).