Il y a 50 ans, les derniers jours de la gare de la Bastille

92
Print Friendly, PDF & Email

VINTAGE FRIDAY. Le 14 décembre 1969 – il y a 50 ans – la gare de la Bastille ferme ses portes sans discours ni fanfare. Le matériel vieillissant et les locomotives à vapeur laissent place au très moderne RER de la ligne A qui va prendre le relais dès le lendemain. Transformée en lieu d’exposition où se tenait chaque année le Salon des Antiquaires et la Foire d’Art Contemporain, elle ne sera détruite qu’en 1984 pour laisser place à la construction de l’Opéra Bastille.

 Inaugurée le 22 septembre 1859, la toute première ligne reliait la place de la Bastille à la ville de Saint-Maur en passant par Nogent-sur-Marne où se trouvait le dépôt des locomotives. Elle fut prolongée vers Boissy-saint-Léger en 1875 et Verneuil-l’Etang en 1892. A son apogée la ligne de 66 km reliait Paris-Bastille à la gare de Marles-en-Brie.  Il ne reste aujourd’hui que la partie supérieure du “Viaduc des Arts” transformée en coulée verte, qui remonte l’avenue Daumesnil jusqu’à la place de la Bastille avec une promenade à l’emplacement des anciennes voies et de nombreux commerces et artisans qui s’installèrent sans les 72 arches du viaduc. La section de Boissy-Saint-Léger à Verneuil-l’Étang a été déposée dans les années 70 et la gare de Verneuil-l’Étang fait désormais partie de la ligne P du réseau Transilien Paris-Est.

Dans les années 20, la ligne transporte le dimanche des Parisiens qui quittent leurs quartiers populaires et prennent le train de la gare de la Bastille jusqu’à celle de Nogent – comme l’a si bien filmé Marcel Carné – pour aller s’amuser et se détendre sur les bords de Marne et danser dans les guinguettes.

© Section Centrale Cinématographique de la SNCF

Réalisateur : André Perié

Film tourné en 35 MM, restauré en 2010

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.