« La Zone » Les fortifs parisiennes s’exposent au festival d’Arles

1383
Photographe-anonyme-Vue-sur-la-Zone-vers-la-Porte-de-Clignancourt.-Au-loin-la-ville-de-Saint-Ouen.-France-vers-1940-©-Galerie-Lumière-des-rose
Print Friendly, PDF & Email

VINTAGE FRIDAY. « La zone » de par son seul nom évoque un lieu de non-droit, dont les seuls habitants sont pauvres et délinquants. Cette bande de terre de 250 mètres de large qui court le long des fortifications édifiées autour de Paris en 1844 est une réelle frontière, avec d’un côté le paris bourgeois et de l’autre la banlieue. Remplacée plus tard par le périphérique, cette frontière qui protège le parisien des banlieusards est plus que jamais présente.

La zone, terrain vague qui devait rester un lieu non habité, voit s’établir au début du XXème siècle une population de pauvres, nomades, clandestins et immigrants qui construisent des cabanes en tout genre. On compte plus de 42 000 personnes vivant dans ce vaste bidonville en 1926. Pourtant dès 1919 le gouvernement avait commencé la destruction des fortifications qui devaient laisser place tout autours de Paris à des habitations à bon marché. A ce programme immobilier était associé un projet de ceinture avec des parcs et des terrains de sport, stades qu’on retrouve aujourd’hui en bordure de périphérique. L’aménagement de la zone étant sans cesse reportée, il faudra attendre la seconde Guerre mondiale pour que les derniers habitants soient explusés et repoussés vers la grande banlieue ou la province. La construction du boulevard périphérique de 1956 à 1973 va faire définitivement disparaitre toute trace de ce monde marginal.

Exposition « La Zone » du 1er juillet au 22 septembre de 10h à 19h

Croisiere Rencontres Photo

59 Boulevard Emile Combes

13200 Arles

Commissaires de l’exposition : Marion et Philippe Jacquier, Zoé Barthélémy.
Conseillère scientifique : Anne Granier.
Exposition coproduite par la galerie Lumière des Roses et les Rencontres d’Arles.
Publication : La Zone, aux portes de Paris, Lumière des roses, 2019.
Encadrements réalisés par Circad, Paris.

Site des Rencontres d’Arles

  • Autres expositions à CROISIÈRE Rencontres Photo
    PIXY LIAO – 
    UNE RELATION EXPÉRIMENTALE
    MARJAN TEEUWEN / DESTROYED HOUSE
    LA ZONE – AUX PORTES DE PARIS
    LA SAGA DES INVENTIONS / DU MASQUE À GAZ À LA MACHINE À LAVER, LES ARCHIVES DU CNRS
    YANN POCREAU / CATHÉDRALE
    LAURENCE AËGERTER / CATHÉDRALES HERMÉTIQUES
    CAMILLE FALLET / LICENSE COLOR PHOTO STUDIO
    GUILLAUME SIMONEAU / MURDER
    LIONEL ASTRUC et ERICK BONNIER / UN TOIT, UN TRAVAIL, UNE TERRE
    CLERGUE et WESTON / PREMIÈRE EXPO, PREMIÈRES ŒUVRES
    10h-19h30

Vous pourrez retrouver ces oeuvres à Paris à la

Galerie Lumière des Roses

12-14 Rue Jean Jacques Rousseau

93100 Montreuil, France

www.lumieredesroses.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.