Le franchissement Pleyel passe au stade chantier

212
Print Friendly, PDF & Email

Le projet du franchissement urbain Pleyel vient de franchir les dernières étapes décisives en vue de sa réalisation. Le 22 juin, un comité des financeurs en présence du Préfet de Région a permis de boucler définitivement le financement de la première phase de l’ouvrage d’art. Deux jours plus tard, le 24 juin, le marché de travaux, attribué au groupement emmené par Bouygues TP, a été signé. Montant : 119,7 millions d’euros HT (tranche ferme et tranches optionnelles).

Le franchissement Pleyel est un véritable mastodonte, un pont urbainde 280 mètres de long franchissant le grandiose réseau ferré de la gare du Nord, faisceau coupe en deux la Plaine–Saint-Denis avec d’un côté le carrefour Pleyel, le cœur de ville et, un peu à l’Ouest, la Seine, de l’autre le quartier d’affaires et le Stade de France.

Dessiné par l’architecte Marc Mimram, il est, selon Patrick Braouezec, président l’Établissement public territorial Plaine Commune, « l’aboutissement d’un travail de très longue haleine. Dès 1991, les artisans du projet Hippodamos chargés d’imaginer la reconstruction de la ville après le départ des grandes compagnies industrielles de la Plaine Saint-Denis avaient déjà fait de ce franchissement l’une des matrices de leur projet urbain : il fallait “reconquérir du sol” dans ce territoire malmené par les infrastructures. La couverture de l’autoroute A1 en a constitué une première étape ; 30 ans plus tard le Franchissement urbain Pleyel continuera ce chemin vers une ville plus amène et plus humaine ».

Le franchissement Pleyel permettra l’interconnexion la ligne D du RER et le Grand Paris Express, à la gare Saint-Denis Pleyel, où viendront converger les lignes 14, 15, 16. Ce bâtiment-pont supportera aussi des immeubles devenant plus qu’un simple franchissement une véritable rue, un quartier même. 

Son chantier pourra démarrer dès le mois de septembre 2020. Une première phase devrait être livrée en mars 2024, permettant d’assurer une liaison essentielle pour les Jeux olympiques de Paris. Une seconde phase sera livrée en 2026.

Repères :
Co-maîtrise d’ouvrage : Plaine Commune, SNCF Réseau, SNCF Voyageurs, Société du Grand Paris
Maître d’ouvrage délégué : SPL Plaine Commune Développement assistée de :
Latournerie Wolfrom Associés (avocats) ;
Tractebel (AMO technique) ;
Ingerop (OPC synthèse et réseaux) ;
GPIC (expert ferroviaire) ;
SNCF Réseau (AMO MSF).
Maître d’œuvre : Marc Mimram architecture & associés – Marc Mimram Ingénierie : Richez Associés – Edeis – Artelia
Attributaire du marché de travaux : Bouygues Travaux Publics (mandataire) – Razel Bec – SEFI Intrafor – Franki Fondation SAS – Maeg Costrucioni SpA
Montant du marché de travaux signé le 24 juin 2020 : 119,7 millions d’euros HT (tranche ferme et tranches optionnelles)
Financeurs : Etat, Société du Grand Paris, Plaine Commune, Métropole du Grand Paris, Département de Seine-Saint-Denis, Ville de Saint-Denis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.