Les carrières du Grand Paris, la catastrophe de Clamart

202
Print Friendly, PDF & Email

VINTAGE FRIDAY. Le sous-sol du Grand Paris est truffé de carrières. La construction des nouvelles lignes du Grand Paris Express est confrontée tous les jours à cette problématique, surtout pour les excavations importantes des futures gares – comme à Bagneux –  où le sous-sol doit impérativement être comblé afin de sécuriser le terrain et d’éviter de possibles effondrements. Le risque majeur provient des carrières de craie et de gypse. Le 1er juin 1961, l’effondrement d’une ancienne carrière de craie à Clamart emporte 40 pavillons et 1 usine faisant 21 morts et 45 blessés. Quelques jours avant le drame, des pluies diluviennes s’étaient abattues sur la ville et avaient fragilisé les cavités. Malgré la surveillance de l’inspection générale des carrières, aucune alerte n’avait été donnée. Dans ce reportage du JT de 20H du 1er juin 1961 les images de vues aériennes sont muettes. Les dégâts sont énormes, les maisons écroulées, les rues et chaussées éventrées et les voitures écrasées dans les garages et parfois dans la rue. De très nombreux pompiers, sauveteurs et policiers sont présents essayant d’extraire les derniers survivants des décombres alors que les habitants désemparés pleurant leurs morts et blessés. Le colonel BESSON des Sapeurs Pompiers répond au journaliste Gilbert LAUZUN, sur les causes de cette catastrophe, due vraisemblablement à l’effondrement des carrières suivi d’explosions de gaz suite à la rupture des canalisations.

Une production RADIODIFFUSION TELEVISION FRANCAISE / un film INA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez un commentaire
Renseignez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.