« Manger local », la plateforme circuits courts de Paris-Saclay

170
Visuel site Manger local Paris Saclay
Print Friendly, PDF & Email

COMMUNIQUE DE PRESSE

L’Etablissement public d’aménagement (EPA) Paris-Saclay et Terre & Cité dévoilent le site « Manger local à Paris-Saclay » qui permettra aux habitants, chercheurs, étudiants et salariés de Paris-Saclay de s’alimenter avec des produits locaux frais et de qualité et ainsi privilégier un approvisionnement de proximité. 

Avec une vingtaine de fermes présentes sur le Plateau de Saclay et plus de la moitié proposant des produits locaux en circuits courts, la plateforme www.mangerlocal-paris-saclay.fr permet à chaque personne qui habite, travaille ou étudie sur le territoire de trouver toutes les informations pour manger local facilement : vente à la ferme, cueillettes, paniers livrés, épiceries participatives, paniers des AMAPs (Associations pour la Maintien de l’Agriculture Paysanne)… Les internautes pourront aussi retrouver de nombreuses autres informations et astuces : recettes 100% locales et de saison, randonnées et ateliers pour découvrir les fermes, cartes pour accéder aux points de vente,…

Poumon vert aux portes de Paris, le Plateau de Saclay compte parmi les terres les plus fertiles de France. Manger local valorise ainsi les agriculteurs du Plateau qui proposent une gamme de produits diversifiés : fruits et légumes, pain, produits laitiers, poulet et oeufs, viande de mouton, miel, plantes, lentilles, jus et tisanes…

Cette plateforme contribue aussi à diminuer l’empreinte environnementale liée à la consommation alimentaire sur le territoire mais également à renforcer les liens entre la ville et les espaces agricoles pour valoriser ce cadre de vie exceptionnel qu’est le Plateau de Saclay, seules terres agricoles sanctuarisées par la loi en France.

Le site vient ainsi répondre aux attentes exprimées par les usagers du territoire lors d’une grande enquête menée à l’automne 2019 par l’EPA Paris-Saclay et Terre & Cité. Sur les 3 000 personnes ayant répondu, 83% ont affirmé leur envie de consommer plus de produits locaux. Le confinement a confirmé cette volonté avec une hausse importante de la demande auprès des agriculteurs locaux.