Paris 2024 a sélectionné 621 centres de préparation aux Jeux

138
CPJ - Lutte - Clermont Auvergne Métropole
Print Friendly, PDF & Email

EN IMAGES. Quatre-vingt-quinze départements français accueilleront les centres de préparation désignés par le comité d’organisation des Jeux de Paris. Ils serviront de base arrière aux délégations olympiques. En voici vingt.

Sur les 750 candidatures qui lui avaient été présentées entre le 15 juillet et le 30 novembre 2019, Paris 2024, comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris, a finalement retenu 621 sites sur tout le territoire français pour accueillir les centres de préparation aux Jeux. Estampillés « CPJ », ces équipements sportifs pourront potentiellement accueillir des délégations sportives internationales dans leurs préparations aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024. Les candidatures ont été évaluées sur différentes caractéristiques techniques (aires de jeu, qualité des infrastructures, services médicaux, accessibilité) et non techniques (infrastructure de transport et accueil, programme d’accompagnement et d’accueil des délégations, héritage pour le monde sportif sur le territoire) basées sur les recommandations du Comité international olympique, des Fédérations internationales, des Fédérations nationales françaises et de Paris 2024.

415 collectivités territoriales accueillent un Centre de Préparation aux Jeux. De la Corse à la Bretagne en passant par La Réunion ou encore la Nouvelle-Calédonie, toutes les régions et tous les départements ayant candidaté (soit 95 sur 101) sont représentés. Avec 130 centres, l’Île-de-France se taille tout de même la part du lion : 2 seulement à Paris (la Cité internationale universitaire et le centre sportif du CROUS de Paris), mais 15 en Seine-et-Marne, 19 dans les Yvelines, 11 en Essonne, 14 dans les Hauts-de-Seine, 19 en Seine–Saint-Denis, 29 dans le Val-de-Marne (qui trouve là une compensation au fait d’avoir été oublié sur la carte des sites olympiques) et 21 dans le Val d’Oise.

L’Agence Nationale du Sport financera à hauteur de 20 millions d’euros la rénovation de certains équipements sportifs agréés « Centres de Préparation aux Jeux ».

 « Devenir Centre de Préparation aux Jeux permet d’être référencé dans un catalogue qui sera mis à la disposition des 206 Comités nationaux olympiques et 182 Comités nationaux paralympiques, dans le courant du premier trimestre de 2021. Ce sont les comités qui feront leur choix parmi cette sélection et enverront leurs équipes dans les centres les plus adaptés à leurs besoins », explique Paris 2024.