Transports en Île-de-France : un trafic revenu (quasi) à la normale

157
Print Friendly, PDF & Email

Un mois après le début du déconfinemement et au lendemain du passage de l’Île-de-France en zone verte, le trafic des transports publics retrouve un niveau de service équivalent à celui qu’il était avant la crise sanitaire.

Ou quasi.

Métro
L’ensemble des lignes du métro francilien fonctionnent à une fréquence de 100 % sur la plage horaire normale, soit entre 5h30 et 1h15.
Six nouvelles stations vont rouvrir à compter du mercredi 17 juin :
Ligne 3 : Villiers
Ligne 10 : Chardon Lagache, Vaneau
Ligne 12 : Notre-Dame de Lorette, Rennes, Rue du Bac
18 stations restent non-desservies.

Tramway
100% pour les lignes T1, T2, T3, T5, T6, T7 et T8 opérées par la RATP, sur une plage horaire normale entre 5h50 et 01h00.
100% pour les lignes T4 et T11 Les lignes opérées par Transilien.

RER et trains
RER A : 100 % sur une plage horaire normale de 5h à 1h15, sauf sur les branches Cergy avec une fin de trafic à 22H16 et Poissy à 22h18.
RER B : 100% sur une plage horaire normale de 5h à 1h15sauf sur la partie Nord.
Jusqu’au vendredi 26 juin tous les soirs à 23h (semaine et week-end), la circulation entre Gare du Nord et Aéroport Charles de Gaulle 2 /Mitry-Claye sera interrompue dans les deux sens.
Les RER C, D, E ainsi que l’ensemble des trains de banlieue rouleront jusqu’ à 22h. 99% des trains rouleront sur l’ensemble de la journée.

Bus
RATP, trafic quasi normal, sauf sur les lignes aéroportuaires qui demeurent fermées.
OPTILE (petite et grande couronne) 100%.
Le réseau de bus de nuit Noctilien fonctionnera également à 100%.

L’ensemble du réseau francilien demeure néanmoins profondément affecté par la crise puisqu’il ne transporte que 1 500 000 voyageurs jour, soit près de 30% de la fréquentation habituelle avant le confinement.

Les règles de distanciation physique restent de mise, à savoir :
– appel à la poursuite à l’étalement des horaires et à la poursuite du télétravail quand c’est possible ;
– port du masque obligatoire, sous peine d’amende.
En revanche, à compter ce mardi 16 juin, l’attestation de déplacement aux heures de pointe en semaine est supprimé.