« Coubertin », pour faire le récit de l’aménagement des JO 2024

87
logo solideo
Print Friendly, PDF & Email

Le programme « Coubertin » de la SOLIDEO et de la DGALN invite des chercheurs en sciences sociales à constituer un témoignage « vu de l’intérieur » sur l’aménagement urbain des Jeux olympiques de Paris.

La Société de livraison des ouvrages olympiques (SOLIDEO) et la Direction générale de l’Aménagement, du Logement et de la Nature (DGALN) ont lancé ce 9 novembre un programme de recherche-action appelé « Coubertin » qui veut « faire le récit de l’aménagement des Jeux de Paris 2024 ».

Cette démarche de recherche en sciences sociales se veut inédite en cela qu’elle invite une équipe de recherche à s’installer chez l’aménageur pour observer au quotidien le travail effectué par les équipes de la SOLIDEO. L’idée est d’analyser sur une période de 6 ans l’évolution des opérations majeures d’aménagement des chantiers olympiques et paralympiques, leur pilotage et leurs impacts en lien avec les problématiques sociales et environnementales, l’innovation et l’héritage des Jeux. 

Les parties prenantes poursuivent trois objectifs :
– construire le récit historique de la conception des ouvrages olympiques, depuis le point de vue de l’aménageur ;
– révéler la manière dont la SOLIDEO porte l’innovation dans ses différentes dimensions au sein de la production architecturale et urbaine ;
– contribuer à la capitalisation de l’héritage des JO, et évaluer la capacité de la SOLIDEO à atteindre ses objectifs de durabilité, d’accessibilité universelle et d’insertion par l’emploi et à transformer les pratiques d’aménagement en France.

La SOLIDEO et la DGALN ont donc monté un programme qui comprend :
– l’organisation d’un cycle de séminaires acteurs/chercheurs organisés par le Plan Urbanisme Construction Architecture (PUCA), permettant de mettre en débat des enjeux thématiques (architecturaux, urbains, programmatiques, environnementaux, etc.) liés à la conception des ouvrages, notamment à partir de témoignages internationaux ;
– le développement d’un centre de ressources sur l’aménagement des Jeux.

La recherche mettra en évidence les prouesses, les problèmes rencontrés, les choix, arbitrages et processus de décision utilisés, les solutions techniques, contractuelles et transactionnelles privilégiées depuis la création de la SOLIDEO en 2018 jusqu’à la livraison et la transformation des ouvrages olympiques en 2026.

Le travail de recherche portera notamment sur les dimensions suivantes :
– le rapport au futur de la métropole, à l’héritage des Jeux et aux enjeux des transitions ;
– les relations entre acteurs ;
– les principales décisions et les modalités de leur production arbitrages et transactions ;
– l’organisation du pilotage et ses péripéties ;
– la définition du projet dans toutes ses dimensions ;
– l’imaginaire lié au projet et à ceux qui le font.