1964 : La jeunesse s’ennuie dans les cités

331
A vélo dans le grand paris
Print Friendly, PDF & Email

VINTAGE FRIDAY. Quelques bons vieux Solex, des Mobylettes bleues et pour certains le cyclomoteur Flandria 3 vitesses, il n’en fallait pas plus à cette jeunesse des années 60 pour jouer à l’Équipée Sauvage dans les rues des cités de banlieue. Ce reportage de l’émission culte « Seize millions de jeunes », magazine d’actualités de la jeunesse diffusé de 1964 à 1969 nous entraine dans les grands ensemble de la région parisienne. Ces cités où on trouve un maximum de population sur un minimum de surface, donc un maximum de jeunes. Ici le thème numéro 1, celui qui occupe toutes les conversations, c’est l’ennui, l’oisiveté en bas de la tour, ennui finalement plus structurel que générationnel. Ils sont déjà 2 sur une mobylette, ne portent pas de casque pour la plupart et fument en roulant ! La population a peur et pourtant aujourd’hui les anciens disent que c’était mieux avant. Ces jeunes d’Epinay nous parlent de leurs activités, le flipper – « sympa, mais cher »-, le café, le cinéma et des 1000 francs dépensés pour la sortie du samedi soir quand on a donné le reste de la paye aux parents. Ces grands ensembles manquent d’âme, on a construit pour répondre à l’urgence et tout simplement oublié de créer des lieux pour cette jeunesse qui partage son temps entre le café, la rue et s’invente des lieux pour se retrouver dans les caves des immeubles de la Courneuve. Bienvenu pour un voyage de 11 minutes dans le monde de l’oisiveté.

Un reportage de l’émission « Seize millions de jeunes » diffusée le 3 décembre 1964 – ORTF – Un film INA