A Saclay, le Domaine de Corbeville ouvre et s’anime tout l’été

310
Domaine de Corbeville
Print Friendly, PDF & Email

COMMUNIQUE DE PRESSE

Ouvert au public à partir du samedi 10 juillet prochain à 14h, le Domaine de Corbeville proposera pendant tout l’été des animations artistiques et des installations urbaines temporaires aux habitants, étudiants et salariés du Campus urbain Paris-Saclay, préfigurant les futurs aménagements réalisés dans le cadre de la réalisation de la ZAC de Corbeville dont la création d’un grand parc autour du Château et la transformation du foncier de la friche en un secteur de logements familiaux et d’équipements publics.

Le Domaine de Corbeville, ouvert de nouveau au grand public

Situé sur la commune d’Orsay, le Domaine historique de Corbeville est resté inaccessible pendant plusieurs décennies du temps des activités industrielles de CSF-Thomson devenue Thalès. Pour préfigurer l’aménagement de Corbeville au sein du Campus urbain Paris-Saclay, les bâtiments de la friche Thalès ont été démolis, l’EPA Paris-Saclay souhaite redonner au Domaine sa vocation de lieu de destination grand public.

A terme, une partie du Domaine a vocation à devenir un grand parc qui rayonnera largement – plus de 700 arbres seront plantés -, accueillera des usages de loisirs et du quotidien, et participera activement aux continuités écologiques du secteur. Le Château, à réhabiliter en équipement, constituera la vitrine de cet espace vert et public. Une autre partie du foncier de la friche Thalès deviendra l’un des secteurs résidentiels du futur quartier de Corbeville. Ce secteur accueillera 470 logements familiaux et des équipements publics communaux.

Ainsi, le site sera rouvert au grand public à partir de juillet : habitants, riverains, usagers, pourront (re)découvrir le Château qui surplombe le quartier du Guichet ou se promener le long de la châtaigneraie, en bordure du parc Eugène Chanlon.

En lien avec la Ville d’Orsay et la Communauté d’agglomération Paris-Saclay et dans le cadre de sa démarche d’urbanisme transitoire Paris-Saclay Version Béta l’EPA a lancé un marché pour une prestation artistique et graphique afin d’accompagner l’ouverture provisoire du site au public dès cet été 2021 et commencer à y tester des usages, avant de démarrer les travaux d’aménagement.

« Ondes Corpuscules », le projet artistique de Bouchi-Lamontagne & Gongora

L’EPA Paris-Saclay, la Ville d’Orsay et la Communauté d’agglomération avec l’appui du Sens de la Ville, ont choisi les artistes Nicolas Bouchi-Lamontagne & Laurent Gongora qui animeront les lieux durant tout l’été, via leur projet artistique « Ondes Corpuscules » et l’installation de mobilier urbain temporaire.

« Notre postulat de départ pour une intervention artistique sur un des hauts lieux de l’enseignement, de la recherche fondamentale qu’est le campus Paris-Saclay, inséré dans un domaine arboré chargé d’Histoire et des arts de la nature, a tout de suite été d’évoquer le besoin de décloisonnement de la science, de la nature, et des arts. »

Nicolas Bouchi-Lamontagne & Laurent Gongora ont bâti leur projet artistique autour des Ondes corpuscules. Concept fondateur de la mécanique quantique et de la physique moderne, née notamment sur le territoire de Paris-Saclay, la dualité Onde-Corpuscule interpelle et invite à l’exploration de l’inconnu sous un nouvel angle.

Il se décline au travers de différentes installations artistiques et temporaires, au sein du Domaine de Corbeville, comme un Carillon qui apportera une dimension sensorielle au projet en proposant une expérience ludique, musicale et collective aux petits comme aux grands.

Des bancs, dont les formes rappelleront ces ondes, permettront aux visiteurs de profiter pleinement du lieu. 

Un travail d’expression graphique sera également mis en place, avec l’installation de portraits revisités de personnalités historiques qui ont marqué l’histoire du Domaine, et la réalisation de peintures sur des palissades et sur le sol.

Un programme d’animations estivales conçu par l’EPA avec ses partenaires

En parallèle, l’EPA Paris-Saclay et ses partenaires locaux ont conçu un programme d’animations estivales sur les lieux.

Ainsi, l’inauguration du site le 10 juillet sera animée par la MJC d’Orsay (chasse au trésor, animation jeux, ateliers de construction de cerfs-volants…). Entre fin août et mi-septembre, le site accueillera tous les week-ends un manège artisanal, conçu dans le cadre d’un chantier d’insertion piloté par la MEIF (Maison de l’emploi, de l’insertion et de la formation) Paris-Saclay.

     Le manège artisanal, réalisé par la MEIF Paris-Saclay Crédit : EPA Paris-Saclay / Christophe Bertolin / IP3Press                                                                                                                                       

Le 19 septembre 2021, à l’occasion du festival « Encore les beaux jours », organisé par la Communauté Paris-Saclay et l’association Animakt, un spectacle de danse viendra clôturer la saison estivale du Domaine de Corbeville.

Paris Saclay Version Bêta : une stratégie d’urbanisme transitoire à grande échelle
Convaincu de la pertinence des outils de l’urbanisme transitoire pour contribuer à la conception et mise en œuvre de projets urbains vertueux et adéquats pour leur territoire, l’EPA Paris-Saclay porte depuis 2019 une démarche d’urbanisme transitoire – Paris Saclay Version Bêta – au long cours, à l’échelle de l’Opération d’Intérêt National. Elle se déploie au travers d’occupations transitoires de bâtiments vacants et d’actions sur l’espace public.
Cette stratégie se décline au sein de la ZAC de Corbeville créée en 2019, et dont la mise en œuvre opérationnelle démarre. Elle prévoit notamment la reconversion du domaine de Corbeville, qui avait été laissé en friche au départ de Thalès, et sur lequel seront conservés le Château et sa longère.
La ZAC de Corbeville en chiffres clés
-2019 : création de la ZAC par arrêté préfectoral et approbation du dossier de réalisation de la ZAC 
-Décembre 2020 : arrêté préfectoral d’autorisation environnementale
-une emprise de 94 hectares, dont plus d’un tiers de cette surface exclusivement dédié à la création d’espaces naturels, boisés ou à vocation hydro-écologiques.
-414 000 m² SDP constructibles