À Sartrouville, une ferme urbaine remplace un parking

Ferme urbaine Champerché Sartrouville
Avant et après les travaux. Crédit : Champerché
Print Friendly, PDF & Email

Au cœur de la cité des Indes de Sartrouville, 1001 Vies Habitat a réhabilité un parking où s’est installé l’agritech Champerché qui conçoit des fermes bioponiques.

Depuis 2017, les frères Fuyet font de l’agriculture urbaine au sein de leur « agritech » Champerché. Leur première ferme en bioponie a ouvert en 2019. Dans les locaux de la Compagnie parisienne de chauffage urbain (CPCU) du quai Saint-Exupéry, dans le 16e arrondissement, ils ont investi 42 m2 pour y faire pousser, hors sol, des plantes aromatiques et des petits fruits et légumes.

2,5 tonnes sur 42 m2

À compter du 7 mars 2019, Champerché a ainsi commencé à commercialiser ses produits auprès des habitants et des professionnels du quartier. Les rendements de sa ferme verticale sont jusqu’à 120 fois plus importants qu’en agriculture traditionnelle de plein champ, utilisant différentes méthodes de culture : verticales et horizontales, avec les racines nues baignées dans l’eau ou bien ancrées dans un substrat de synthèse ou organique, alimentées en engrais bio et/ou en jus de lombricompost. Pas de pesticides, une consommation d’eau réduite de 90 % et une distribution qui exclut le transport. Champerché est ainsi parvenu à produire 2,5 tonnes d’aromates par an sur une surface extrêmement réduite.

Dans un parking

Avec le bailleur social, 1001 Vies Habitat, la « jeune pousse » vient d’ouvrir un projet beaucoup plus conséquent. Au sein de la cité des Indes de Sartrouville, inscrite au Nouveau Programme National de Renouvellement Urbain (NPNRU), le bailleur a réhabilité, pour 40 000 euros, un parking sous-terrain abandonné depuis une dizaine d’années : nettoyage, pose de portes de parking et portes piétonnes, mise aux normes du réseau électrique, installation d’extincteurs, contrôle d’accès, dépollution… Champerché a ensuite aménagé sa ferme avec des systèmes de ventilation (traitement de l’air), des cloisons légères pour compartimenter les productions, installé le réseau d’eau et d’électricité interne, la chambre froide, le système de compostage (hydro compostage à base lombric) et les systèmes de culture.

Premières salades

Après un an de travaux, la plus grande ferme bioponique d’Île-de-France a ainsi pu voir le jour au début du mois de janvier 2022. Elle se développe en effet sur 1 300 m2 et produit ses premières salades depuis début février. Les restaurateurs, les AMAP et les grandes et moyennes surfaces franciliennes pourront bientôt y acheter fruits, légumes et aromates toute l’année, mais aussi des produits d’épicerie (pestos, sauces tomate…) grâce à la création d’un atelier de cuisine. Le projet participe aussi à la requalification de la cité des Indes et a permis à quatre habitants de la cité de décrocher un emploi d’agriculteur urbain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.