Arena de Paris : pose de la première pierre

71
Arena de Paris porte de la chapelle
Crédit : SCAU / NP2F
Print Friendly, PDF & Email

VIDEO. À l’été 2023, une nouvelle enceinte sportive émergera au nord de Paris. L’Arena Porte de la Chapelle accueillera plusieurs compétitions des JO 2024. Son chantier a démarré avec la pose symbolique de la première pierre.

Le mardi 5 octobre, Anne Hidalgo, a posé la première pierre du nouvel équipement sportif de la Ville de Paris. L’Arena Porte de la Chapelle sera l’un des sites des Jeux olympiques et paralympiques de 2024, accueillant les épreuves de badminton, de gymnastique rythmique, de para badminton et de para haltérophilie. Son coût devrait avoisiner les 100 millions d’euros.

Au cœur du Nord parisien

Dès 2023 (sa livraison est prévue pour l’été), l’enceinte de 8 000 places sera opérationnelle pour des compétitions sportives nationales et internationales, devenir le stade de résidence du Paris Basketball et héberger concerts, spectacles et congrès. Le lieu doit aussi devenir l’un des bâtiments pivots de la ZAC Gare des Mines-Fillettes et de la transition entre le nord de Paris (18e arrondissement) et la Seine-Saint-Denis, profitant de l’ouverture, la même année, du Campus Condorcet. Pour répondre aux besoins des habitants du quartier, deux gymnases figurent au projet, ainsi qu’un espace dédié à de l’animation, des commerces, de la restauration et des espaces publics totalement repensés.

Démarche environnementale

L’un des éléments forts du projet est sa dimension environnementale : 6 900 m² de toiture végétalisée, plus de 50 arbres sur sa terrasse et 1 800 m² de panneaux photovoltaïques ; béton bas carbone sur 30 % des bétons ; récupération de l’eau de pluie (qui assure 100 % des besoins sanitaires) ; énergies renouvelables et de récupération produites sur le site ; usage important du bois et de matériaux biosourcés (issus des déblais du Grand Paris Express).  En matière d’économie circulaire, les concepteurs ont même prévu d’organiser une grande collecte de bouchons en plastique dans le 18e arrondissement. Objectif : participer à la réalisation des 8 000 sièges de l’Arena, produits à partir de 70 tonnes de déchets plastiques.

Principaux acteurs

La construction de cette nouvelle salle multifonctionnelle a été confiée à Bouygues Bâtiment Île-de-France et aux agences d’architecture SCAU et NP2F (vainqueurs du concours en mai 2020), sous maîtrise d’ouvrage de la Ville de Paris. L’entretien et la maintenance seront assurés par Bouygues Énergies & Services et Dalkia,. Elle sera confiée en délégation à la Société Anonyme d’Exploitation du Palais Omnisport de Paris-Bercy.

Calendrier
Jusqu’à l’été 2022 : travaux de structure et gros œuvre
De l’été 2022 au printemps 2023 : travaux de charpente et façade
Du printemps 2022 à l’été 2023 : travaux techniques et architecturaux (second œuvre)
Été 2023 : livraison de l’Aréna avec mise en exploitation de la grande salle, ainsi que des gymnases et du programme de locaux complémentaires pour le quartier
Juillet – septembre 2024 : l’Aréna accueille les épreuves de badminton et de gymnastique rythmique des Jeux olympiques et de para badminton et para haltérophilie des Jeux paralympiques