Agenda du Grand Paris

Sep
1
mar
XXHL, GIGA TOURS ET MEGA PONTS – Exposition @ Cité des sciences et de l’industrie
Sep 1 2020 – Mar 7 2021 Jour entier
XXHL, GIGA TOURS ET MEGA PONTS - Exposition @ Cité des sciences et de l’industrie

Dédiée à la construction « hors norme », cette exposition de 1000 m2 immersive et majoritairement numérique, sensibilise le public aux prouesses techniques et aux savoir-faire développés par les ingénieurs, les architectes et les constructeurs.

De la Burj Kalifa au viaduc de Millau ou encore au projet de rénovation de la Tour Montparnasse, chacun des édifices pris en exemple illustre une problématique d’ingénierie. Résistance des matériaux et des structures, techniques des fondations, équilibre des forces et analyse des perfor- mances énergétiques… l’exposition permet aux visiteurs de comprendre et d’appréhender les enjeux de la construction pour les années à venir.

En partenariat avec l’École des Ponts Paris Tech. Avec le soutien de Setec TPI.
Ligne de programmation : Les mains dans le cambouis.

Oct
16
ven
C’EST DU PROPRE ! L’HYGIENE ET LA VILLE DEPUIS LE XIXè SIECLE – Exposition au MUS @ Musée d'Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes
Oct 16 2020 – Oct 3 2021 Jour entier
C'EST DU PROPRE ! L'HYGIENE ET LA VILLE DEPUIS LE XIXè SIECLE - Exposition au MUS @ Musée d'Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes

A l’occasion de sa réouverture, le Mus-Musée d’Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes prolonge jusqu’au 3 octobre 2021 son exposition C’est du propre ! qui retrace l’histoire de l’hygiénisme dans les villes de 1802 à nos jours. Directement liées au développement de maladies au début du XIXe siècle, ces théories ont modifié l’espace urbain et les pratiques d’hygiène. Un thème revenu au cœur de l’actualité depuis plus d’un an…

Avec la crise sanitaire de la Covid-19, la question de l’hygiénisme est revenue au premier plan des grands enjeux sociétaux. Pour lutter contre sa propagation, l’espace urbain s’est adapté (sens de circulation des passants dans les lieux publics, points de distribution de gels…) et les populations sont sensibilisées et modifient leurs comportements (prévention, distribution et port de masques obligatoire…). Si ces grands changements ont bousculé notre quotidien et l’espace public, nos villes ont déjà connu de grandes épidémies qui ont bouleversé leur architecture : c’est cette histoire que dépeint l’exposition C’est du propre ! L’Hygiène et la ville depuis le XIXe siècle.

Le MUS, spécialisé dans l’urbanisme social, possède un très large fond dédié aux évolutions sanitaires. Dès 2019, émerge l’idée, rattrapée depuis par l’actualité,de créer une exposition sur la thématique de l’hygiène.

Au début du XIXe siècle, le constat est sans appel, l’explosion démographique des villes et leur insalubrité engendrent de nouvelles épidémies : typhoïde, tuberculose, choléra touchent une grande partie de la population et n’épargnent personne. Si les avancées médicales n’apportent pas encore de remèdes aux virus, une réflexion est menée afin d’en limiter les causes. Ainsi, les processus de prévention de l’apparition d’une maladie sont-ils au cœur de la recherche médicale.

Après l’observation des modes de vie et la découverte des microbes, des certitudes apparaissent : le manque d’hygiène est mauvais pour la santé, l’humidité et les lieux sombres favorisent le développement des maladies. Aux grands maux les grands remèdes : penseurs, scientifiques, philanthropes et politiques se concertent et leurs réflexions se fédèrent dans le mouvement hygiéniste afin de contrecarrer la propagation des épidémies.

Chantier pharaonique, le combat contre la maladie va passer autant par l’assainissement de la ville (tout-à-l’égout, eau potable, lumière dans les logements…) que par l’éducation des populations (apprentissage des principes d’hygiène développés par les scientifiques, campagnes de sensibilisation…).

La lutte contre les épidémies ne se joue donc pas seulement dans le cadre restreint du foyer, elle prend également place dans l’espace public, comme en témoignent les grands travaux du siècle dernier.

L’exposition « C’est du propre ! L’Hygiène et la ville depuis le XIXe siècle » a pour vocation de s’inscrire dans la tradition hygiéniste. Accessible à tous, elle dispose de nombreux dispositifs de médiation comme leChar d’Hygie, réinterprétation des camions d’hygiène qui circulaient dans les villes au début du XXe siècle afin d’éduquer les populations. Il retrouve aujourd’hui son ancienne fonction puisqu’il permet de sensibiliser les plus jeunes tout en s’amusant.

Cette exposition n’est pas constituée uniquement des œuvres du musée suresnois, et elle a généré la découverte de trésors oubliés comme une maquette d’immeuble salubre en coupe présentée lors de l’Exposition universelle de 1889 retrouvée par le Musée des arts et métiers dans ses réserves et restaurée pour l’occasion. Un éclairage unique et ludique à la découverte de l’histoire de l’hygiène dans la ville.

Jusqu’au 3 octobre 2021
1 place de la gare de Suresnes-Longchamp 92150 Suresnes
L’accès en visite libre sera gratuit jusqu’au dimanche 1 août 2021

● L’accès au musée et les visites se feront sur réservation
● Retrouvez l’agenda des activités sur le site web du MUS

Réservation obligatoire :
Pour les visites libres, directement en ligne avec le lien suivant : https://outlook.office365.com/owa/calendar/MUSMusedHistoireUrbaineetSocialedeSuresnes@ville- suresnes.fr/bookings/
Pour les activités culturelles et éducatives au : 01 41 18 37 37 ou à l’adresse mus@ville-suresnes.fr
Mode de paiement privilégié sans contact
Port du masque obligatoire pour les visiteurs ainsi que pour le personnel Fermeture annuelle du 2 au 15 août

 

Jan
12
mar
Paris-Saclay Paysages, exposition itinérante @ https://www.paris-saclay-paysages.fr
Jan 12 @ 00:00 – Déc 31 @ 00:00
Paris-Saclay Paysages, exposition itinérante @ https://www.paris-saclay-paysages.fr

En 2010, la loi sur le Grand Paris créait l’Etablissement public en charge de l’aménagement et du développement économique du territoire de l’Opération d’intérêt national (OIN) Paris-Saclay. Dix ans après, 7 artistescontemporains (Miguel Chevalier, Céline Clanet, Florence Gilard, Arno Gisinger, Fabrice Hybert. Alain Leloup, Bernard Moninot) ont été invités par l’EPA Paris-Saclay à livrer leur vision sensible de l’évolution du projet dans le cadre d’une exposition disponible en ligne depuis le 12 janvier et qui sera visible dans de nombreux lieux du territoire tout au long de 2021.

 7 regards d’artistes sur un territoire hors du commun

Sous le regard du commissaire d’exposition Marc Partouche, les artistes ont été conviés à témoigner par leur art, d’une décennie de mutation. Cette démarche singulière et inédite est en parfaite adéquation avec la volonté de l’EPA Paris-Saclay de proposer un projet de territoire innovant et audacieux.

La diversité territoriale, géographique, sociale, culturelle et économique réunit sous le nom de Paris-Saclay conduit à aborder l’exposition à partir de la question des paysages : urbains, naturels, humains. Ce mot est à prendre dans un sens à la fois réel et métaphorique et permet de conduire une approche pluridimensionnelle.

Ainsi, trois photographes, trois plasticiens et une auteure de roman graphiques se sont intéressés aux thématiques fortes du territoire.

Les dimensions de nouveaux quartiers et de nouvelles vies urbaines ont été travaillées par Alain Leloup et Bernard Moninot, l’omniprésence de la nature et de la biodiversité ont fait l’objet d’études de Céline Clanet et Florence Gilard, les caractères scientifique et technologique ont été traités par Miguel Chevalier et Fabrice Hybert. Arno Gisinger offre, quant à lui, un témoignage du passé au sein d’un quartier qui sera amené à évoluer dans les prochaines années.

Une exposition à retrouver dans différents lieux culturels de Paris-Saclay

L’EPA Paris-Saclay a souhaité que l’exposition Paris-Saclay Paysages vienne à la rencontre du public dans différents lieux culturels du territoire de l’Opération d’intérêt national.

Différents lieux ont été choisis en Essonne et dans les Yvelines. Chacun accueillera l’exposition avec une scénographie unique. Ainsi, cette itinérance, sur l’année 2021, a été pensée pour offrir une expérience nouvelle à chaque visite. L’exposition reste soumise aux conditions de réouverture des lieux culturels, la programmation est susceptible d’évoluer et sera mise à jour régulièrement sur le site internet dédié.

Au total, plus de soixante-dix œuvres originales ont été créées par les artistes. Cette extraordinaire multiplicité de regard a permis à l’EPA Paris-Saclay d’élaborer un récit cohérent et différent dans chaque ville accueillant l’exposition.

Pour donner à voir l’ensemble de l’exposition, une expérience immersive est prévue via un site dédié en ligne à partir du 12 janvier. Des contenus augmentés rendront l’expérience plus enrichissante : textes, photos du making of, programmation sur l’année, infos pratiques,…

Paris-Saclay, un projet scientifique, économique et urbain

Depuis plus de soixante-dix ans, grandes écoles et universités prestigieuses, établissements scientifiques de premier rang, laboratoires de pointe et centres de R&D de grandes entreprises industrielles se concentrent sur le grand pôle du Sud-Ouest francilien. Une constellation qui dessine le cluster scientifique et technologique de Paris-Saclay, l’un des principaux pôles mondiaux de l’innovation.

En 2010, la loi sur le Grand Paris impulsait une dynamique nouvelle, faisant de l’Opération d’intérêt national (OIN) Paris-Saclay un pilier du développement de la région parisienne. A l’objectif affiché de rapprocher bassins de vie et d’emplois via le métro du Grand Paris, le législateur a ajouté celui de préserver l’équilibre entre urbanisation et espaces naturels et agricoles et forestiers, garanti par une zone de protection – un dispositif jusqu’alors inédit.

Aujourd’hui, l’excellence de l’héritage scientifique de Paris-Saclay irrigue l’un des plus importants projets d’aménagement en Europe et trouve un écho tant dans les développements urbains, paysagers et agricoles que dans la conception de nouveaux modèles universitaires ou dans la dynamique d’innovation à l’œuvre sur le cluster.

En 2021, retrouvez l’exposition :

  • A l’Ecole Normale Supérieure, au sein du Campus urbain de Paris-Saclay à Gif-sur-Yvette (91)
  • A l’Espace Allende à Palaiseau (91)
  • Au Carré à la farine à Versailles (78)
  • Dans La Crypte à Orsay (91)
  • Au Château du Val Fleury à Gif-sur-Yvette (91)
  • Au Point F au sein du Campus urbain de Paris-Saclay, à Gif-sur-Yvette (91)
  • Dans la Salle d’exposition à Guyancourt (78)
  • A l’Opéra de Massy (91)

D’autres lieux seront annoncés au cours de l’année

Jan
25
lun
Salon Paris Images (en ligne) @ https://www.parisimages.fr/
Jan 25 – Jan 29 Jour entier
Salon Paris Images (en ligne) @ https://www.parisimages.fr/
PARIS IMAGES
8ème ÉDITION – ENTIÈREMENT EN LIGNE
DU 25 AU 29 JANVIER 2021
AU PROGRAMME PLUS DE 30 CONFÉRENCES ET 100 INTERVENANTS
Le Paris Images se déroulera du 25 au 29 janvier 2021, entièrement en ligne. Au programme plus de 30 conférences et 100 intervenants. Ces manifestations se réuniront pour la 8ème année consécutive mais virtuellement. Ainsi elles s’interrogeront ensemble sur les changements, les mutations, les enjeux de la filière face au contexte sanitaire. Comment s’adapter, innover, avancer, produire et se réinventer. Le Paris Images rendra ainsi hommage à tous les professionnels du cinéma et de l’audiovisuel qui permettent à cette économie de tourner et d’exister.
Fév
9
mar
L’intranquillité des territoires – #3 : Échelle de la biodiversité
Fév 9 @ 10:00 – 12:00

« Rien ne sera plus comme avant » a-t-on souvent entendu dire pendant la crise sanitaire. Des pays entiers ont été pris au dépourvu face à un risque systémique, pourtant prévisible. Les fonctions de l’administration et du gouvernement des populations ont été brutalement mises à l’épreuve, les principes de gestion de l’économie mondialisée mis en accusation.

Le bilan socio-politique de la crise peut s’intégrer dans le prolongement d’une réflexion engagée par notre séminaire sur l’histoire et les cultures de l’aménagement. Nous soutenons l’hypothèse d’une extension de l’aménagement aux grandes fonctions des politiques publiques, en matière de santé, de protection de l’environnement, de transition écologique.

Santé, biodiversité, alimentation, autant qu’énergie et métabolisme des villes : autant de sujets qui, sur les crises, les formes de résilience, le basculement des modèles, imposent des éclairages multiples et complémentaires. Ce sont les nouvelles thématiques de l’aménagement urbain.

La dimension historique des politiques d’aménagement servira à nouveau de fil conducteur pour cette session 2020-2021. Les cinq séances croiseront les points de vue d’enseignants-chercheurs, d’experts et de hauts fonctionnaires, dans la diversité de leurs compétences scientifiques, professionnelles et d’administration publique.

Mardi 9 février 2021 en webinaire

#3 – Échelle de la biodiversité

Avec Émilie-Anne Pépy (Université Savoie Mont Blanc), Patrick Henry (ENSAPB), Marc Barra (ARB ÎdF, L’Institut Paris Region).
Modération : Jean Attali (ENSA), Brigitte Guigou (L’Institut Paris Region).

  • La biodiversité dans les villes: perspectives de recherche en histoire environnementale, par Émilie-Anne Pépy (Université Savoie Mont Blanc)
  • Des tracés aux traces. Considérer les sols dans l’aménagement du territoire, par Patrick Henry(ENSAPB)
  • Du verdissement à l’écologie urbaine : la biodiversité en ville enfin prise au sérieux ? par Marc Barra (ARB ÎdF, L’Institut Paris Region)

SUIVRE LA SÉANCE EN DIRECT

Mardi 9 février 2021 – 10 h à 12 h
Diffusion publique, aucune inscription n’est nécessaire.

Mar
9
mar
CHANGENOW 2021 – AU GRAND PALAIS @ Grand Palais - Paris
Mar 9 – Mar 11 Jour entier

CHANGENOW 2021 :

UN SOMMET PHYSIQUE AU GRAND PALAIS ÉPHÉMÈRE
ET UNE PROGRAMMATION HORS LES MURS INÉDITE.
LES ACTEURS DE L’IMPACT ONT RENDEZ-VOUS LES 9, 10 ET 11 MARS À PARIS

Paris, le 12 octobre 2020 – La quatrième édition du sommet qui se tiendra les 9, 10 et 11 mars 2021 au Grand Palais Éphémère décuple son impact et s’étend hors les murs, sur un axe emblématique allant de la Tour Eiffel à l’UNESCO. ChangeNOW, dont le nouveau site est maintenant changenow.world​, renforce également l’accès digital au contenu de l’événement. Objectif : fédérer à grande échelle les acteurs du changement. Les premiers speakers sont annoncés et la billetterie est ouverte. Les porteurs de solutions sont invités à postuler à la deuxième phase de candidatures pour venir exposer dans la Nef du Grand Palais Éphémère.

Une « ​impact line​ » pour démultiplier l’impact à Paris
La quatrième édition du sommet sera multi-sites​. Le Grand Palais Éphémère, La Tour Eiffel, et L’UNESCO, tous mobilisés pour faire vivre Paris au rythme de l’impact.

Exposants, porteurs de solutions, investisseurs, grands groupes, ​collectivités et acteurs institutionnels ou bien encore speakers inspirants se réuniront à ChangeNOW. ​Parmi les premiers speakers annoncés figurent ​Alexandra Cousteau​, co-fondatrice d’Ocean 2050 ; ​Dr. Carmen Hijosa​, fondatrice d’Ananas Anam ; ​Célia Blauel​, Adjointe à la maire de Paris en charge de la prospective Paris 2030 et de la résilience ; ​Chad Frischmann​, vice président de Project Drawdown ; ​Daniel Epstein​, fondateur d’Unreasonable ; ​Abul Kalam Azad​, envoyé spécial du Climate Vulnerable Forum Presidency et du V20 Group of Finance Ministers ou encore ​Camille Etienne​, co-fondatrice de Pensée Sauvage et porte-parole On Est Prêt.

« La période que nous vivons nous rappelle combien nous sommes vulnérables faces aux urgences environnementales, climatiques et sociales qui grandissent. En parallèle, les innovateurs continuent à développer les modèles résilients dont nous avons besoin. Chaque année compte, et l’écosystème a besoin de se rencontrer pour accélérer la transition ! En embarquant avec nous d’autres lieux emblématiques de Paris, nous voulons faire de ChangeNOW 2021 un moment fédérateur pour mettre l’impact positif sur le devant de la scène mondiale » s​ oulignent Santiago Lefebvre, Rose-May Lucotte et Kevin Tayebaly les fondateurs de ChangeNOW.

Format hybride et nouvelles thématiques

ChangeNOW investit de nouveaux lieux et aborde de nouveaux sujets clés pour démultiplier son impact ​:

  • ●  Le sport, ​formidable levier pour accélérer les transitions sociales et environnementales, fait son apparition.
  • ●  La santé, ​en tant que “one health” qui réunit de manière interconnectée la santé des animaux, des humains et de l’environnement, devient un sujet central.
  • ●  La finance, les villes et l’art, ​déjà présents sur les précédentes éditions, seront renforcés pour faire émerger de nouveaux sujets de débats.En 2021, le sommet intègre des formats digitaux, avec un accès en ligne et ​des lives TV. Partout dans le monde il sera possible d’assister depuis chez soi à des prises de paroles de speakers inspirants, à des conférences ou prendre part à des ateliers participatifs.L’expérience sera au cœur de l’édition 2021​, avec des expositions et ateliers immersifs comme ​La Galerie de l’Économie Circulaire​, un pavillon dédié avec des objets issus de la circularité ou ​Sounds of Biodiversity​, une expérience sonore en faveur de la protection de la biodiversité.

    La billetterie est ligne est ouverte : ​http://www.changenow.world/tickets2021

    Deuxième phase de sélection pour les solutions pour la planète

    Tous les porteurs de solutions, ​quelle que soit leur structure (startups, PME, grands groupes, associations, etc.) peuvent s’inscrire pour ​venir exposer à ChangeNOW pendant 3 jours. ​Au total, 250 projets seront sélectionnés.

    L​es critères de sélection restent les mêmes :

  • ●  Avoir un impact positif ​en adressant un ou plusieurs Objectifs de Développement Durable de l’ONU ou des indicateurs de performance d’impact précis
  • ●  Être innovant​ et​ repenser les normes
  • ●  Avoir un modèle d’entreprise viable​ – ​rentable​ ou en ​voie de rentabilité
  • ●  Pouvoir se dupliquer à grande échelle
  • ●  Pouvoir exposer un ​produit​, une ​solution grandeur nature,​ ​une expérience immersiveLa sélection des projets se fait après validation par l’équipe projets de ChangeNOW et des experts thématiques. Une considération particulière sera également apportée pour les solutions ayant analysé leur cycle de vie du produit.Pour postuler​ : ​http://www.changenow.world/exhibit-pitch

    ChangeNOW 2021 s’adapte à la crise sanitaire

    Les 3 précédentes éditions de ChangeNOW ont montré l’importance du contact humain et des expériences immersives pour rendre le changement concret, construire des relations à forte valeur ajoutée et passer à l’action. ChangeNOW adaptera la quatrième édition du sommet à la situation inédite et se déroulera dans le plus grand respect des mesures sanitaires en faisant respecter toutes les règles de prévention utiles à la période actuelle (masques, gel, distanciation physique…). Des solutions digitales seront également mises en place en cas de restrictions des déplacements et des rassemblements.

À PROPOS DE CHANGENOW

ChangeNOW est une initiative créée en 2017 par Santiago Lefebvre, Rose-May Lucotte et Kevin Tayebaly. Convaincus que les entreprises peuvent être de formidables leviers d’innovation pour répondre aux urgences environnementales et sociales, ils rassemblent chaque année le meilleur des solutions positives venues du monde entier lors du ChangeNOW summit. L’objectif de l’événement : accélérer la transition vers un monde durable et aider ces solutions à se développer à grande échelle en connectant entrepreneurs, investisseurs, grands groupes, talents, médias et collectivités. La troisième édition a réuni cette année 28 000 participants, 1000 solutions, 350 speakers, avec plus de 100 pays représentés. En mars 2020, ChangeNOW s’associe au groupe Les Echos-Le Parisien pour amplifier ses actions.

La saison communarde 2021
Mar 9 – Juin 30 Jour entier
La saison communarde 2021

A l’occasion du 150e anniversaire de la Commune de Paris, l’association Faisons vivre la Commune ! se propose d’organiser tous les événements susceptibles de soutenir et d’accompagner de la façon la plus concrète et la plus vivante la mémoire des 72 jours de la Commune de Paris.

Les événements prennent de nombreuses formes :

  • Colloques
  • Débats et rencontres
  • Réunions publiques
  • Bulletin d’information, site internet, blog ou tout autre moyen de communication
  • Parades et manifestations de rue
  • Spectacles
  • Expositions
  • Projection de films
  • Gestion d’un ou plusieurs lieux éphémères dédiés à l’objet de l’association, notamment pour permettre la vente d’ouvrages par les libraires et éditeurs partenaires.
  • Et tout autre type d’apparition publique que l’association jugera opportune ou à laquelle elle décidera de s’associer avec d’autres partenaires.

LE CALENDRIER DES ÉVÈNEMENTS téléchargeable ci-dessous est mis à jour chaque semaine et évolue selon la situation sanitaire et les possibilités d’accès aux lieux de rencontres ou de spectacles.

Calendrier-saison-communarde-02-03-2021

Avr
7
mer
CONSERVATION SUR LE PÉRIPH’ – Émission radio filmée
Avr 7 @ 11:30 – 12:30
CONSERVATION SUR LE PÉRIPH' - Émission radio filmée

CONSERVATION SUR LE PÉRIPH’
Émission radio filmée
mercredi 7 avril à 11h30
en direct sur pavillon-arsenal.com

A l’occasion de la publication d’une nouvelle édition revue et augmentée de l’ouvrage Des fortifs au périf, le Pavillon de l’Arsenal organise une rencontre autour du devenir du boulevard périphérique parisien.

Avec Emmanuel Gregoire, premier adjoint à la Maire de Paris en charge de l’urbanisme, de l’architecture, du Grand Paris, des relations avec les arrondissements et de la transformation des politiques publiques
Jean-Louis Cohen, professeur à l’Institute of Fine Arts de New York University
André Lortie, professeur à l’École nationale supérieure
Une émission animée par Lucie Romano, rédactrice en chef adjointe Cadre de Ville

Rencontre organisée par le Pavillon de l’Arsenal avec Cadre de Ville en partenariat avec Radio Immo

Avr
12
lun
Voix In(é)dites ● Entretien #12 avec Hervé Ellena et Stéphanie Mehl
Avr 12 @ 13:00 – 16:00
Voix In(é)dites ● Entretien #12 avec Hervé Ellena et Stéphanie Mehl

Voix In(é)dites ● Entretien #12 avec Hervé Ellena et Stéphanie Mehl

Lundi 12 avril 2021 – 13 heures 

Après les voix « déconfinées », « photographiées »,  aujourd’hui les voix « in(é)dites » recueillent les paroles, les interrogations et les réflexions de celles et ceux qui interviennent sur et pour les lieux de vie.

Le douzième entretien du cycle de webconférences « Voix In(é)dites » donnera la parole à Hervé Ellena et Stéphanie Mehl, architectes, fondateurs de l’agence ELLENAMEHL, autour du thème :

Matière Seconde
Le bâti existant comme matière première

Rénovation, seconde vie et transformation

Hervé Ellena, ingénieur Centrale Lyon, et Stéphanie Mehl se rencontrent à l’école d’architecture Paris-Malaquais en 1995. Diplômés, et sans passer par la case « agence », ils s’associent en 2000 et leur premier projet, un centre d’entretien et sa gendarmerie, réalisés en bois sur l’A89 à Tulle, est nommé en 2002 au prix de la Première Œuvre du Moniteur.
Ils livrent en 2006 un projet de rénovation-extension remarquable et fondateur pour l’Institut de France sur les Quais de Seine.
L’agence s’attache à construire une réfléxion « par le projet » sur la question de la transformation et la rénovation du bâti existant et le démontre par un sens aigu et singulier du détail architectural.
Avec une exigence intellectuelle et une complexité qui dépasse souvent les projets « neufs »  c’est aussi un terrain d’explorations architecturales en phase avec les questions environnementales actuelles : penser le réemploi à l’échelle du bâti !

Rendez-vous sur la page Facebook https://www.facebook.com/maisonarchitecture.idf

Avr
13
mar
Touche pas à mon arbre? – États Généraux de la Forêt et du Bois @ En ligne
Avr 13 @ 14:00 – 18:00
Touche pas à mon arbre? - États Généraux de la Forêt et du Bois @ En ligne

Objectif neutralité carbone en 2050 : Le rôle de la forêt et du bois

Deuxième édition des États Généraux de la Forêt et du Bois, organisée par FIBois Île-de-Franceen ligne – mardi 13 avril à 14h

Face à l’urgence climatique et l’objectif de neutralité – carbone en 2050, des experts de la filière forêt-bois, scientifiques, philosophes, écrivains ou élus viendront questionner l’injonction “Touche pas à mon arbre”. – Cette thématique qui s’inscrit de plus en plus dans le débat public permettra de faire dialoguer les points de vue divergents. Véritable laboratoire pour écrire l’avenir de la filière forêt-bois, les invités viendront débattre des – enjeux suivants :

L’impact du changement climatique et de l’augmentation de la demande de bois sur la gestion forestière et le renouvellement des forêts,
Le développement d’une industrie écologique, avec une logique de circuits courts et d’économie circulaire, dans un contexte de réindustrialisation et réduction des chaînes de production,
La place du bois dans la ville bas carbone en tant que matériau de la transition écologique.

Evénement ouvert aux journalistes, aux professionnels et au grand public

Inscription : http://www.fibois-idf.fr/index.php/touche-pas-a-mon-arbre