Agenda du Grand Paris

Oct
16
ven
C’EST DU PROPRE ! L’HYGIENE ET LA VILLE DEPUIS LE XIXè SIECLE – Exposition au MUS @ Musée d'Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes
Oct 16 2020 – Oct 3 2021 Jour entier
C'EST DU PROPRE ! L'HYGIENE ET LA VILLE DEPUIS LE XIXè SIECLE - Exposition au MUS @ Musée d'Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes

A l’occasion de sa réouverture, le Mus-Musée d’Histoire Urbaine et Sociale de Suresnes prolonge jusqu’au 3 octobre 2021 son exposition C’est du propre ! qui retrace l’histoire de l’hygiénisme dans les villes de 1802 à nos jours. Directement liées au développement de maladies au début du XIXe siècle, ces théories ont modifié l’espace urbain et les pratiques d’hygiène. Un thème revenu au cœur de l’actualité depuis plus d’un an…

Avec la crise sanitaire de la Covid-19, la question de l’hygiénisme est revenue au premier plan des grands enjeux sociétaux. Pour lutter contre sa propagation, l’espace urbain s’est adapté (sens de circulation des passants dans les lieux publics, points de distribution de gels…) et les populations sont sensibilisées et modifient leurs comportements (prévention, distribution et port de masques obligatoire…). Si ces grands changements ont bousculé notre quotidien et l’espace public, nos villes ont déjà connu de grandes épidémies qui ont bouleversé leur architecture : c’est cette histoire que dépeint l’exposition C’est du propre ! L’Hygiène et la ville depuis le XIXe siècle.

Le MUS, spécialisé dans l’urbanisme social, possède un très large fond dédié aux évolutions sanitaires. Dès 2019, émerge l’idée, rattrapée depuis par l’actualité,de créer une exposition sur la thématique de l’hygiène.

Au début du XIXe siècle, le constat est sans appel, l’explosion démographique des villes et leur insalubrité engendrent de nouvelles épidémies : typhoïde, tuberculose, choléra touchent une grande partie de la population et n’épargnent personne. Si les avancées médicales n’apportent pas encore de remèdes aux virus, une réflexion est menée afin d’en limiter les causes. Ainsi, les processus de prévention de l’apparition d’une maladie sont-ils au cœur de la recherche médicale.

Après l’observation des modes de vie et la découverte des microbes, des certitudes apparaissent : le manque d’hygiène est mauvais pour la santé, l’humidité et les lieux sombres favorisent le développement des maladies. Aux grands maux les grands remèdes : penseurs, scientifiques, philanthropes et politiques se concertent et leurs réflexions se fédèrent dans le mouvement hygiéniste afin de contrecarrer la propagation des épidémies.

Chantier pharaonique, le combat contre la maladie va passer autant par l’assainissement de la ville (tout-à-l’égout, eau potable, lumière dans les logements…) que par l’éducation des populations (apprentissage des principes d’hygiène développés par les scientifiques, campagnes de sensibilisation…).

La lutte contre les épidémies ne se joue donc pas seulement dans le cadre restreint du foyer, elle prend également place dans l’espace public, comme en témoignent les grands travaux du siècle dernier.

L’exposition « C’est du propre ! L’Hygiène et la ville depuis le XIXe siècle » a pour vocation de s’inscrire dans la tradition hygiéniste. Accessible à tous, elle dispose de nombreux dispositifs de médiation comme leChar d’Hygie, réinterprétation des camions d’hygiène qui circulaient dans les villes au début du XXe siècle afin d’éduquer les populations. Il retrouve aujourd’hui son ancienne fonction puisqu’il permet de sensibiliser les plus jeunes tout en s’amusant.

Cette exposition n’est pas constituée uniquement des œuvres du musée suresnois, et elle a généré la découverte de trésors oubliés comme une maquette d’immeuble salubre en coupe présentée lors de l’Exposition universelle de 1889 retrouvée par le Musée des arts et métiers dans ses réserves et restaurée pour l’occasion. Un éclairage unique et ludique à la découverte de l’histoire de l’hygiène dans la ville.

Jusqu’au 3 octobre 2021
1 place de la gare de Suresnes-Longchamp 92150 Suresnes
L’accès en visite libre sera gratuit jusqu’au dimanche 1 août 2021

● L’accès au musée et les visites se feront sur réservation
● Retrouvez l’agenda des activités sur le site web du MUS

Réservation obligatoire :
Pour les visites libres, directement en ligne avec le lien suivant : https://outlook.office365.com/owa/calendar/MUSMusedHistoireUrbaineetSocialedeSuresnes@ville- suresnes.fr/bookings/
Pour les activités culturelles et éducatives au : 01 41 18 37 37 ou à l’adresse mus@ville-suresnes.fr
Mode de paiement privilégié sans contact
Port du masque obligatoire pour les visiteurs ainsi que pour le personnel Fermeture annuelle du 2 au 15 août

 

Jan
12
mar
Paris-Saclay Paysages, exposition itinérante @ https://www.paris-saclay-paysages.fr
Jan 12 – Déc 31 Jour entier
Paris-Saclay Paysages, exposition itinérante @ https://www.paris-saclay-paysages.fr

En 2010, la loi sur le Grand Paris créait l’Etablissement public en charge de l’aménagement et du développement économique du territoire de l’Opération d’intérêt national (OIN) Paris-Saclay. Dix ans après, 7 artistescontemporains (Miguel Chevalier, Céline Clanet, Florence Gilard, Arno Gisinger, Fabrice Hybert. Alain Leloup, Bernard Moninot) ont été invités par l’EPA Paris-Saclay à livrer leur vision sensible de l’évolution du projet dans le cadre d’une exposition disponible en ligne depuis le 12 janvier et qui sera visible dans de nombreux lieux du territoire tout au long de 2021.

 7 regards d’artistes sur un territoire hors du commun

Sous le regard du commissaire d’exposition Marc Partouche, les artistes ont été conviés à témoigner par leur art, d’une décennie de mutation. Cette démarche singulière et inédite est en parfaite adéquation avec la volonté de l’EPA Paris-Saclay de proposer un projet de territoire innovant et audacieux.

La diversité territoriale, géographique, sociale, culturelle et économique réunit sous le nom de Paris-Saclay conduit à aborder l’exposition à partir de la question des paysages : urbains, naturels, humains. Ce mot est à prendre dans un sens à la fois réel et métaphorique et permet de conduire une approche pluridimensionnelle.

Ainsi, trois photographes, trois plasticiens et une auteure de roman graphiques se sont intéressés aux thématiques fortes du territoire.

Les dimensions de nouveaux quartiers et de nouvelles vies urbaines ont été travaillées par Alain Leloup et Bernard Moninot, l’omniprésence de la nature et de la biodiversité ont fait l’objet d’études de Céline Clanet et Florence Gilard, les caractères scientifique et technologique ont été traités par Miguel Chevalier et Fabrice Hybert. Arno Gisinger offre, quant à lui, un témoignage du passé au sein d’un quartier qui sera amené à évoluer dans les prochaines années.

Une exposition à retrouver dans différents lieux culturels de Paris-Saclay

L’EPA Paris-Saclay a souhaité que l’exposition Paris-Saclay Paysages vienne à la rencontre du public dans différents lieux culturels du territoire de l’Opération d’intérêt national.

Différents lieux ont été choisis en Essonne et dans les Yvelines. Chacun accueillera l’exposition avec une scénographie unique. Ainsi, cette itinérance, sur l’année 2021, a été pensée pour offrir une expérience nouvelle à chaque visite. L’exposition reste soumise aux conditions de réouverture des lieux culturels, la programmation est susceptible d’évoluer et sera mise à jour régulièrement sur le site internet dédié.

Au total, plus de soixante-dix œuvres originales ont été créées par les artistes. Cette extraordinaire multiplicité de regard a permis à l’EPA Paris-Saclay d’élaborer un récit cohérent et différent dans chaque ville accueillant l’exposition.

Pour donner à voir l’ensemble de l’exposition, une expérience immersive est prévue via un site dédié en ligne à partir du 12 janvier. Des contenus augmentés rendront l’expérience plus enrichissante : textes, photos du making of, programmation sur l’année, infos pratiques,…

Paris-Saclay, un projet scientifique, économique et urbain

Depuis plus de soixante-dix ans, grandes écoles et universités prestigieuses, établissements scientifiques de premier rang, laboratoires de pointe et centres de R&D de grandes entreprises industrielles se concentrent sur le grand pôle du Sud-Ouest francilien. Une constellation qui dessine le cluster scientifique et technologique de Paris-Saclay, l’un des principaux pôles mondiaux de l’innovation.

En 2010, la loi sur le Grand Paris impulsait une dynamique nouvelle, faisant de l’Opération d’intérêt national (OIN) Paris-Saclay un pilier du développement de la région parisienne. A l’objectif affiché de rapprocher bassins de vie et d’emplois via le métro du Grand Paris, le législateur a ajouté celui de préserver l’équilibre entre urbanisation et espaces naturels et agricoles et forestiers, garanti par une zone de protection – un dispositif jusqu’alors inédit.

Aujourd’hui, l’excellence de l’héritage scientifique de Paris-Saclay irrigue l’un des plus importants projets d’aménagement en Europe et trouve un écho tant dans les développements urbains, paysagers et agricoles que dans la conception de nouveaux modèles universitaires ou dans la dynamique d’innovation à l’œuvre sur le cluster.

En 2021, retrouvez l’exposition :

  • A l’Ecole Normale Supérieure, au sein du Campus urbain de Paris-Saclay à Gif-sur-Yvette (91)
  • A l’Espace Allende à Palaiseau (91)
  • Au Carré à la farine à Versailles (78)
  • Dans La Crypte à Orsay (91)
  • Au Château du Val Fleury à Gif-sur-Yvette (91)
  • Au Point F au sein du Campus urbain de Paris-Saclay, à Gif-sur-Yvette (91)
  • Dans la Salle d’exposition à Guyancourt (78)
  • A l’Opéra de Massy (91)

D’autres lieux seront annoncés au cours de l’année

Mar
9
mar
La saison communarde 2021
Mar 9 – Juin 30 Jour entier
La saison communarde 2021

A l’occasion du 150e anniversaire de la Commune de Paris, l’association Faisons vivre la Commune ! se propose d’organiser tous les événements susceptibles de soutenir et d’accompagner de la façon la plus concrète et la plus vivante la mémoire des 72 jours de la Commune de Paris.

Les événements prennent de nombreuses formes :

  • Colloques
  • Débats et rencontres
  • Réunions publiques
  • Bulletin d’information, site internet, blog ou tout autre moyen de communication
  • Parades et manifestations de rue
  • Spectacles
  • Expositions
  • Projection de films
  • Gestion d’un ou plusieurs lieux éphémères dédiés à l’objet de l’association, notamment pour permettre la vente d’ouvrages par les libraires et éditeurs partenaires.
  • Et tout autre type d’apparition publique que l’association jugera opportune ou à laquelle elle décidera de s’associer avec d’autres partenaires.

LE CALENDRIER DES ÉVÈNEMENTS téléchargeable ci-dessous est mis à jour chaque semaine et évolue selon la situation sanitaire et les possibilités d’accès aux lieux de rencontres ou de spectacles.

Calendrier-saison-communarde-02-03-2021

Mai
4
mar
FAKE NEWS – Art, Fiction, Mensonge – Exposition Espace Fondation EDF @ Espace Fondation EDF
Mai 4 2021 – Jan 30 2022 Jour entier
FAKE NEWS - Art, Fiction, Mensonge - Exposition Espace Fondation EDF @ Espace Fondation EDF

Du 4 mai 2021 au 30 janvier 2022, la Fondation groupe EDF présente Fake News : Art, Fiction, Mensonge, une exposition inédite en France réunissant les œuvres d’artistes français et internationaux qui alertent et interrogent sur la prolifération de fausses informations dans notre monde hyperconnecté tout en bousculant notre esprit critique. Née d’un commissariat collectif réuni par Laurence Lamy, Déléguée Générale de la Fondation, cette exposition propose une déambulation artistique et pédagogique entre réalité, interprétation et perception pour comprendre et décrypter la mécanique d’une fausse information.

De la fausse Une du New York Times par les Yes Men aux deep fakes du duo Bill Posters/ Daniel Howe, en passant par l’imprimante à fake news de Tsila Hassine et Carmel Barnea Brezner Jonas, l’exposition convoque les dessins, peintures, sculptures, installations, photos et vidéos d’artistes qui jouent avec les représentations du monde pour initier les visiteurs, et particulièrement les plus jeunes, aux enjeux contemporains de l’infox.

Entre authenticité et inventivité, réalisme et onirisme, l’exposition fait vaciller nos croyances et notre perception du réel et se joue de nos esprits crédules.

Vrai ou faux ? Nous sommes tous spectateurs et acteurs au quotidien de la prolifération des fake news via Facebook, Twitter, Instagram et bien d’autres plateformes ou réseau social. Ainsi, l’exposition décrypte les mécanismes de création et de diffusion d’une fake news et propose d’acquérir des méthodes et astuces permettant d’enrayer leur diffusion et d’échapper aux manipulations en tout genre, tant politiques, économiques, que sociales.

A l’occasion de cette exposition à destination des générations futures, la Fondation groupe EDF s’est associée au CLEMI (Centre pour l’Éducation aux Médias et à l’Information), service de réseau Canopé, en charge de l’Éducation aux Médias et à l’Information (ÉMI) dans l’ensemble du système éducatif français. Un livret pédagogique, des ressources et webinaires seront mis à disposition des enseignants et scolaires pour questionner le sujet des fake news, à travers le prisme de l’art. Grâce à un parcours à la fois culturel, réflexif et pédagogique, chacun est acteur de sa propre visite pour comprendre, ressentir, se questionner.

FONDATION GROUPE EDF
6, rue Juliette Récamier
75007 Paris
M° Sèvres-Babylone
Entrée libre du mardi au dimanche 12h-19h (sauf jours fériés)
Tél. : 01 40 42 35 35
fondation.edf.com
#FakeNews
#ChangeonsPourLesGenerationsFutures

Mai à Vélo à La Défense
Mai 4 – Mai 28 Jour entier
Mai à Vélo à La Défense

Tous en vélo à Paris La Défense !

Afin de promouvoir les mobilités douces au sein du quartier d’affaires, Paris La Défense et MobilityMakers organiseront, du 4 au 28 mai prochains, plusieurs animations pour encourager la bonne pratique du vélo. Au programme : challenges sportifs, prévention et sécurité routière…

Un événement en faveur des mobilités actives

Depuis quelques temps déjà, l’essor des mobilités actives à Paris La Défense est une réalité. Nous recensons aujourd’hui plus de 180 000 salariés dans le quartier d’affaires et 36 % d’entre eux habitent à moins de 30 minutes à vélo.La crise sanitaire ayant accéléré ce mode de déplacement, ce sont près de 5 % de personnes en plus qui, en 2021, utilisent très régulièrement le vélo comme mode de transport (13 % vs 8 % en 2020).

Pour développer l’usage des mobilités actives, Paris La Défense et Mobility Makers ont souhaité soutenir Mai à Vélo. Cette initiative vise à démocratiser et promouvoir la pratique du vélo, sous toutes ses formes, auprès du plus grand nombre, à travers des événements et des activités pédagogiques durant le mois de mai.

Paris La Défense a conçu un programme itinérant sur l’ensemble du quartier d’affaires, qui se déplaceradu 4 au 28 mai de 10h à 16h30 sur différents emplacements, au plus près des tours, afin d’aller à larencontre du public.

Le programme prévoit 2 :

  • ▪  Des challenges sportifs et des challenges entreprises : des équipes s’affronteront sur une simulationde piste cyclable.
  • ▪  Diagnostic/Réparation : le public pourra, gratuitement, bénéficier de diagnostics vélo et de petites réparations, gonflement de pneus…
  • ▪  Marquage/sécurité routière : le public aura la possibilité de faire marquer son vélo.
  • ▪  Cargo bike informatif : un point info pour se renseigner sur les différents dispositifs tels que l’aide à l’achat ou à la location de vélo, le forfait mobilité, le vélo de fonction…
Mai
6
jeu
Cycle de rencontres élections régionales – Notaires du Grand Paris @ En ligne
Mai 6 – Juin 3 Jour entier
Cycle de rencontres élections régionales - Notaires du Grand Paris @ En ligne

Élections régionales en Île-de-France :

Les Notaires du Grand Paris organisent un cycle de rencontres

avec les candidats dès le 6 mai 

Premier invité, jeudi 6 mai à 11h : Laurent Saint-Martin, candidat de la majorité présidentielle aux régionales en Ile-de-France, député du Val-de-Marne, Rapporteur général du budget.

Attractivité de l’Île-de-France, relance économique, investissement dans les transports, amélioration du cadre de vie : les élections régionales sont l’occasion de débattre des thèmes qui touchent le quotidien des 12 millions de franciliens.

En campagne depuis quelques semaines, les candidats aux élections régionales en Île-de-France avancent leurs premières propositions pour le scrutin qui aura lieu les dimanches 20 et 27 juin prochains.

A cette occasion, les 3 000 notaires du Grand Paris, acteurs essentiel de l’attractivité économique, de la région Île-de-France et partenaires majeurs des collectivités territoriales, entendent prendre leur part au débat qui s’ouvre et dialoguer avec les candidats déclarés, en organisant un cycle de rencontres avec chacun des candidats.

Les modalités du débat

  • Chaque débat sera organisé en phygital depuis la Chambre des Notaires de Paris
    (12 avenue Victoria, 75001 Paris) et animé par le journaliste Gilane Barret.
  • Diffusés sur la chaîne YouTube de la Chambre des Notaires du Grand Paris, les débats sont ouverts à tous les publics.
  • Chaque rencontre sera organisée autour de deux grands thèmes, l’économie (relance, attractivité, numérique) et le cadre de vie (transports, aménagement, logement).

Les candidats répondront tour à tour aux questions de la profession notariale puis se prêteront à l’exercice de questions/réponses avec la salle et avec les personnes connectées.

 

Dates des prochaines rencontres

Jeudi 6 mai 2021 11h : Laurent Saint-Martin, candidat de la majorité présidentielle aux élections régionales en Ile-de-France, député du Val-de-Marne (3ème circonscription), Rapporteur général du budget.

Jeudi 20 mai 2021 11h : Julien Bayou, tête de liste en Île-de-France de la coalition EELV/Génération.s/MDP/GE/CAP Ecologie, Secrétaire National d’Europe-Ecologie-Les-Verts, Conseiller régional d’Île-de-France.

Mardi 25 mai 2021 9h : Clémentine Autain, députée de Seine-Saint-Denis (11ème circonscription), tête de liste aux élections régionales pour la France Insoumise.

Jeudi 3 juin 2021 8h30 : Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France, candidate à un second mandat à la tête d’une liste « Île-de-France rassemblée ».

Dans l’attente de la participation à ces rencontres d’Audrey Pulvar.

Pour vous inscrire, merci de bien vouloir cliquer sur le lien ci-dessous :

https://notairesdugrandparis.fr/regionales2021-1

Mai
12
mer
EXPOSITION Jean Tschumi, architecte – Cité de l’architecture
Mai 12 – Sep 19 Jour entier
EXPOSITION Jean Tschumi, architecte - Cité de l'architecture

EXPOSITION

Jean Tschumi, architecte

Du 12 mai au 19 septembre 2021

Galerie d’architecture moderne et contemporaine

A la suite d’une donation exceptionnelle de plus de 300 dessins à la Cité de l’architecture & du patrimoine en 2019, grâce à la générosité de Bernard Tschumi, cette exposition retrace le parcours de Jean Tschumi (1904-1962), l’un des architectes et enseignants suisses les plus complets du XXème siècle. De ses débuts de décorateur au concours pour le siège de l’Organisation mondiale de la Santé, l’exposition dévoile une architecture pensée comme un art total, à la croisée des leçons décoratives des années 1930, de l’héritage moderne de Perret et des modèles américains de fonctionnalité et de confort des années 1950.

Bien que peu connue du public français, l’œuvre de Jean Tschumi se partage entre la France et la Suisse, où son nom est attaché à une architecture de prestige, fonctionnelle et moderne, spécialisée dans les laboratoires industriels pharmaceutiques et les sièges d’entreprises. À travers une douzaine de projets majeurs, cette première rétrospective française embrasse tous les aspects d’une production qui conjugue des disciplines, des techniques et des échelles variées.

Formé à l’École des beaux-arts et à l’Institut d’urbanisme de l’université de Paris, Jean Tschumi travaille successivement chez l’ensemblier Jacques-Émile Ruhlmann et le ferronnier Edgar Brandt, avant d’exercer sa propre activité de décorateur dans les années 1930 et 1940. Remarqué pour ses réalisations au service de la firme de produits pharmaceutiques Sandoz, Jean Tschumi s’impose après la guerre comme l’un des principaux acteurs de l’architecture corporate en Suisse : de grandes sociétés telles que l’Assurance Mutuelle Vaudoise et Nestlé le chargent de réaliser leurs sièges d’entreprises, vaisseaux amiraux influencés par les nouveaux modèles américains dont les maîtres mots sont la modernité, la fonctionnalité et le confort.

Dans l’oeuvre de Jean Tschumi, décor et mobilier, couleurs et lumière, intégration des arts et du paysage sont autant de recherches qui contribuent à la poursuite sans cesse renouvelée d’un art total.

CITÉ DE L’ARCHITECTURE & DU PATRIMOINE
Mai
19
mer
Autonomy – Salon international des solutions de mobilité durable
Mai 19 – Mai 20 Jour entier

Autonomy, le salon international des solutions de mobilité durable pour les professionnels, revient les 19 & 20 mai prochains pour une 6ème édition, dans un format 100% digital et 100% gratuit ! Après une première édition digitale réussie en novembre dernier, Autonomy a su une fois encore faire preuve de réactivité et d’innovation au profit d’un second salon digital, visant à promouvoir la transition vers une mobilité durable auprès des décideurs publics et privés du monde entier. L’édition 2021 entend ainsi toucher le plus grand nombre et permettre à l’ensemble des participants de découvrir les enjeux actuels de la mobilité, tant technologiques, économiques, écologiques que sociétaux, à travers une plateforme digitale optimisée.

Alors que la crise du Covid-19 a bousculé les habitudes de chacun, les changements de nos mobilités ne sont plus à leurs prémisses et une véritable prise de conscience a opéré. Désormais et plus que jamais, les collectivités, décideurs publics et entreprises doivent s’engager ensemble pour co-construire la mobilité de demain, proposer de nouvelles alternatives aux transports traditionnels, et envisager des solutions pour une mobilité durable.

Dans ce contexte, la 6ème édition du salon Autonomy vise à apporter des réponses structurées autour de 8 grandes thématiques sectorielles : la micro-mobilité et la mobilité active ; la mobilité en entreprise ; les solutions de MaaS, de ticketing et de paiement ; la mobilité partagée ; la logistique urbaine du dernier kilomètre ; les infrastructures au service de l’e-mobilité ; les services et solutions de mobilité pour la ville intelligente ; et les infrastructures au service des véhicules autonomes.page1image37262976

Programme détaillé et inscription (100% gratuite) : https://www.autonomy.paris/

Children Power – FRAC Ile-de-France
Mai 19 – Déc 19 Jour entier
Children Power - FRAC Ile-de-France

À l’occasion de l’ouverture de ses nouvelles réserves à Romainville, le Frac Île-de-France propose, du 19 mai au 19 décembre 2021, un projet d’exposition en trois volets autour du thème de l’enfance intitulé Children Power, prenant place dans ses trois lieux.

Dans Les Réserves, nouveau site du Frac à Romainville, une sélection d’œuvres par les enfants jusqu’au 6 juin.
Le Frac Île-de-France a proposé aux enfants de s’emparer de la collection en y effectuant le choix d’un ensemble d’œuvres destinées à être présentées lors du premier accrochage qui marquera l’ouverture du bâtiment. Les enfants d’une classe de CM2 et d’une classe de sixième de Romainville sont les commissaires de cette première présentation d’œuvres dans les espaces des Réserves ouverts au public. Les deux classes ont travaillé avec l’équipe des publics du Frac qui les a accompagnés dans ce travail de sélection des œuvres – autour de la thématique du portrait – et de réflexion sur la mise en relation des pièces entre elles.

Au Château de Rentilly – une exposition sur l’enfance – jusqu’au 18 juillet.
Children Power au Château de Rentilly prend le parti de s’intéresser à la façon dont les artistes ont pu, par l’image photographique ou vidéographique, représenter l’enfance et l’adolescence, cette période essentielle de la vie où l’on découvre le monde et au cours de laquelle on se construit. Dans cette perspective, une recherche a été effectuée au sein de collections publiques (Frac, Cnap, etc.) avec, d’emblée, une règle bien précise : ne retenir que les pièces où la présence de l’enfant – ou de l’adolescent – est résolument centrale.
Au-delà de la traversée de la représentation de l’enfant proposée –de la fin du XIXe siècle à nos jours–, qui permet tant de revisiter quelques icônes du genre, que de redécouvrir certains artistes pas assez reconnus, en résulte un dispositif très particulier : en son sein, le visiteur a l’étrange impression de se sentir cerné, scruté par les regards d’enfants qui habitent Le Château comme autant de fantômes. Si, de fait, cette présence n’est qu’illusoire – le propre de l’image photographique ou animée – et que de surcroît ces enfants et autres adolescents ne sont plus, ils occupent néanmoins avec force les espaces investis pour exercer leur immense pouvoir d’attraction.

Au Plateau à Paris – une exposition pour les enfants – jusqu’au 19 décembre.
L’exposition présentée au Plateau est exclusivement conçue pour les moins de 18 ans : au-delà du retournement de l’interdit auquel nous sommes habitués, il s’agit, d’une façon très radicale, d’affirmer la place centrale que les enfants et adolescents occupent dans le projet. En particulier, les artistes de cette exposition ont été invités à produire des pièces spécialement conçues pour eux. Faisant écho à de précédentes initiatives comme au projet itinérant de l’artiste canadien Gareth Moore, Children’s Films, mené en Angleterre et en Allemagne de 2011 à 2014, l’exposition au Plateau fait le même pari d’être non seulement destinée mais aussi uniquement accessible aux enfants.

Mai
20
jeu
Paris-Saclay SPRING – Festival de l’innovation @ ENS Saclay et en ligne
Mai 20 – Mai 21 Jour entier
Paris-Saclay SPRING - Festival de l'innovation @ ENS Saclay et en ligne

De retour en 2021 sur 2 jours dans un format hybride, en présentiel au sein de l’ENS Paris-Saclay mais également en digital, Paris-Saclay SPRING donnera l’opportunité d’étudier la capacité de résilience de la communauté d’innovation de Paris-Saclay avec un focus sur 5 pôles industriels stratégiques du territoire : FoodTech, Mobilités, Technologies Numériques, GreenTech et Santé-Biotech.

Pour la troisième fois de l’histoire de Paris-Saclay, tous les acteurs de l’innovation, de la recherche et de la science s’unissent pour donner à voir l’excellence scientifique et le meilleur de l’innovation technologique là où elle se fait au quotidien.

Investisseurs, chercheurs, entrepreneurs, directeurs R&D sont attendus pour prendre le pouls de l’innovation et rencontrer les pépites de demain à Paris-Saclay !

 Avec au programme :

Jeudi 20 mai :

–    Débats, interviews croisées, conférences inédites autour d’un grand plateau télévisé, diffusés en live toute la journée au sein de l’ENS Paris-Saclay et via la plateforme en ligne. 

–    Démonstrations en présentiel et en digital sur la richesse des offres locales : showroom des entreprises innovantes, stands des Grandes Ecoles, laboratoires, universités et grandes entreprises… 

–    Pitch contest de start-ups et présentation de leurs innovations. 

Vendredi 21 mai :

–      Les Circuits de l’innovation : journée portes ouvertes dans des laboratoires ou centres de R&D privés du territoire de Paris-Saclay qui ouvrent exceptionnellement leurs portes pour l’occasion. Uniquement sur inscription.

–     Conférences de la veille disponibles en replay sur la plateforme digitale.

–     Stands des partenaires exclusivement sur le salon virtuel avec possibilité d’échanges. 

Pendant les deux jours :

–     Rendez-vous BtoB et BtoFi en digital : rencontres ciblées en termes de financement ou de collaboration destinées aux start-ups, investisseurs, directeurs R&D. 

 

NOUVEAUTÉ DE L’ÉDITION 2021 : LANCEMENT DU SPRING 50

 Paris-Saclay souhaite mettre à l’honneur 50 start-ups issues ou en lien avec son écosystème d’innovation et qui ont un projet dans les 5 secteurs stratégiques de Paris-Saclay (FoodTech, Mobilités,

Technologies Numériques, GreenTech et Santé-Biotech), via un appel à candidatures ouvert jusqu’au 26 mars 2021.

Chaque promotion sera parrainée par un entrepreneur emblématique du territoire. Gary Anssens, fondateur de Alltricks et membre du board de la French Tech Paris-Saclay sera le parrain de cette promotion 2021 du SPRING 50.

A l’issue de l’appel à candidatures, les 50 start-ups sélectionnées bénéficieront d’un stand en physique et en virtuel sur l’édition 2021 de SPRING, de l’accès à l’ensemble des rendez-vous d’affaires et à un événement exclusif avec le Parrain 2021 de SPRING 50 et la French Tech Paris-Saclay.

Parmi les lauréats du SPRING 50, 10 start-ups seront retenues pour pitcher 4 minutes en direct le 20 mai 2021, et présenter leurs activités sur le plateau TV.

Deux prix seront également attribués à l’occasion de Paris-Saclay SPRING : l’un décerné par le jury constitué d’industriels et d’investisseurs partenaires de l’événement, et l’autre par le public via un vote en ligne.

Plus d’informations : https://paris-saclay-spring.com/appel-candidatures/