Agenda du Grand Paris

Oct
13
mar
Journée des territoires franciliens pour l’égalité @ Centre Hubertine Auclert
Oct 13 @ 09:00 – 17:00

L’égalité femmes-hommes est devenue un enjeu incontournable des politiques publiques des collectivités, constate le Centre Hubertine Auclert à l’occasion de sa 5ème journée fédérant le réseau Territoires Franciliens pour l’Egalité (TFE), le 13 octobre prochain.

Depuis le lancement du réseau Territoires Franciliens pour l’Égalité en 2013, le Centre Hubertine Auclert accompagne les collectivités de tous les niveaux (villes, départements, intercommunalités, région) dans l’analyse des inégalités femmes-hommes sur leur territoire, et dans la mise en place d’actions pour les réduire. Fort d’un réseau grandissant d’une soixantaine de collectivités de toutes tailles, le Centre Hubertine Auclert observe leur engagement croissant pour l’instauration de politiques luttant contre les inégalités de genre.

« Les politiques pour l’égalité sont transpartisanes. Le clivage gauche-droite n’a plus lieu d’être quand il s’agit de permettre aux femmes comme aux hommes de bénéficier des politiques publiques à égalité. Nous sommes ravies de constater que des collectivités toujours plus nombreuses s’emparent du sujet, à commencer par la région Île-de-France », déclare Marie-Pierre Badré, présidente du Centre Hubertine Auclert et déléguée spéciale à l’égalité femme-hommes de la région Île-de-France. Ainsi, de douze collectivités membres en 2015, le réseau Territoires Franciliens pour l’Egalité (TFE) passera à soixante-six le 8 octobre 2020. Le Centre Hubertine Auclert constate également que de nombreuses villes ont créé une délégation en faveur de l’égalité femmes-hommes au sein de leur exécutif.

Plusieurs lois ces quinze dernières années ont également réaffirmé le rôle des collectivités dans la réduction des inégalités femmes-hommes, en tant que structure employeuse et créatrice de politiques publiques. La loi du 4 août 2014 sur l’égalité réelle entre les femmes et les hommes a notamment permis aux collectivités d’intégrer l’égalité de façon transversale aux politiques sectorielles, qui impactent la vie des femmes et des hommes. Le Centre Hubertine Auclert les accompagne entre autres dans la mise en œuvre de cette loi. Il a également participé à visibiliser les enjeux d’un aménagement des espaces publics accessibles pour toutes et tous, dès le plus jeune âge, à travers son rapport « Femmes et espaces publics ».

UNE 5ÈME JOURNÉE TFE POUR S’INSPIRER ET ÉCHANGER AVEC SES PAIRS

À travers cette 5ème édition de la journée du réseau TFE, organisée en partenariat avec le CNFPT, le Centre Hubertine Auclert propose un cadre précieux d’échanges et de formation pour les collectivités nouvellement élues ou ré-élues. Au sein de l’hémicycle du Conseil régional d’Île-de-France, la journée permettra de se fédérer, de partager des bonnes pratiques inspirantes pour les nouvelles équipes municipales, et aussi de se former sur l’actualité législative, notamment avec la loi de transformation de la fonction publique du 6 août 2019 sur l’égalité professionnelle au sein des collectivités. Un atelier d’échanges y sera consacré. Un autre moment fort concernera le bilan des dernières élections municipales concernant la parité. Le bilan est encore peu glorieux : seules 20% des maires sont des femmes, et 12% seulement des intercommunalités françaises sont aujourd’hui présidées par des femmes.

Avr
12
lun
Voix In(é)dites ● Entretien #12 avec Hervé Ellena et Stéphanie Mehl
Avr 12 @ 13:00 – 16:00
Voix In(é)dites ● Entretien #12 avec Hervé Ellena et Stéphanie Mehl

Voix In(é)dites ● Entretien #12 avec Hervé Ellena et Stéphanie Mehl

Lundi 12 avril 2021 – 13 heures 

Après les voix « déconfinées », « photographiées »,  aujourd’hui les voix « in(é)dites » recueillent les paroles, les interrogations et les réflexions de celles et ceux qui interviennent sur et pour les lieux de vie.

Le douzième entretien du cycle de webconférences « Voix In(é)dites » donnera la parole à Hervé Ellena et Stéphanie Mehl, architectes, fondateurs de l’agence ELLENAMEHL, autour du thème :

Matière Seconde
Le bâti existant comme matière première

Rénovation, seconde vie et transformation

Hervé Ellena, ingénieur Centrale Lyon, et Stéphanie Mehl se rencontrent à l’école d’architecture Paris-Malaquais en 1995. Diplômés, et sans passer par la case « agence », ils s’associent en 2000 et leur premier projet, un centre d’entretien et sa gendarmerie, réalisés en bois sur l’A89 à Tulle, est nommé en 2002 au prix de la Première Œuvre du Moniteur.
Ils livrent en 2006 un projet de rénovation-extension remarquable et fondateur pour l’Institut de France sur les Quais de Seine.
L’agence s’attache à construire une réfléxion « par le projet » sur la question de la transformation et la rénovation du bâti existant et le démontre par un sens aigu et singulier du détail architectural.
Avec une exigence intellectuelle et une complexité qui dépasse souvent les projets « neufs »  c’est aussi un terrain d’explorations architecturales en phase avec les questions environnementales actuelles : penser le réemploi à l’échelle du bâti !

Rendez-vous sur la page Facebook https://www.facebook.com/maisonarchitecture.idf

Juin
18
ven
L’Onde de Coop – La Cité Fertile
Juin 18 – Juin 20 Jour entier
L'Onde de Coop - La Cité Fertile

Parce que l’urgence climatique, la crise sanitaire et l’augmentation des inégalités nous rappellent chaque jour la nécessité de changer de modèle économique et social ; parce que, dans bien des domaines comme l’alimentation, l’énergie, la finance, la mobilité ou encore la culture, dans les réflexions en cours autour des mutations du travail… des solutions coopératives existent et ne cessent d’essaimer ; parce que ces solutions incarnent autant d’alternatives au modèle capitaliste dominant, en promouvant une société de la solidarité, de la justice sociale, de la démocratisation de la sphère économique, de la transformation de nos modes de produire et de consommer au service de la transition écologique : L’Onde de Coop voit le jour les 18, 19 et 20 juin 2021.

Ce festival est ouvert à celles et ceux qui se reconnaîtront dans cet appel !

L’ambition est de conférer une visibilité accrue aux différentes initiatives, en direction des professionnels, partenaires, pouvoirs publics mais aussi des citoyen·ne·s.

Cela permettra également de favoriser la rencontre entre les sociétaires et coopérateurs·rices des différentes organisations représentées, de faire émerger des projets communs entre coopératives, donner plus de poids aux projets de transformation sociale tout en alliant réflexions, débats, actions, avec convivialité et festivités.

Bref, de nous rendre plus fort.e.s ensemble, pour accélérer la transition écologique et sociale !

La Cité Fertile accueillera cet événement.

Inscrite dans une démarche d’urbanisme transitoire de la SNCF, la Cité Fertile se déploie sur un hectare de site ferroviaire destiné à accueillir le futur éco-quartier de Pantin. C’est le plus grand tiers-lieu d’lle de France. Lieu d’intelligence collective, d’innovation durable et d’explorations entrepreneuriales, la Cité Fertile est ouverte aux entreprises, aux associations et aux professionnels engagés dans des actions porteuses de sens pour construire la ville durable. Et ces 18, 19 et 20 juin elle accueillera L’onde de coop, le festival des coopératives de la transition !

Un pré-programmme est d’ores et déjà disponible et s’articule autour de deux temps forts :

  1. Vendredi journée pro : rencontres professionnelles des acteurs des coopératives de la transiton, tables rondes, ateliers-métiers, networking…
    La cress idf sera présente sur cette journée et occupera un stand. Nous pourrons nous y rencontrer et partager autour de différents sujets et initiatives.
    Soirée culturelle ouverte au grand public : projection, théâtre, débat…
  2. Samedi et dimanche : journées grand public : stands, ateliers débats, animations, performances, marché, programmation musicale dont la soirée des 15 ans +1 d’Enercoop le samedi.

L’organisation de ce festival est portée par Coopaname, une coopérative d’activités et d’emploi rassemblant plus de 700 personnes développant de nouvelles manières de travailler ensemble pour favorises l’émancipation de chacun·e ; la Nef, une coopérative financière qui offre depuis plus de 30 ans des solutions d’épargne, de financement participatif et de crédit orientées vers des projets ayant une utilité sociale, écologique et/ou culturelle ; Enercoop, un fournisseur coopératif d’électricité 100% renouvelable ayant une logistique de circuit-court. Enercoop a pour objectif de s’approvisionner directement et exclusivement auprès de producteurs d’énergies renouvelables ; et enfin Mobicoop, coopérative de la mobilité partagée, qui est la première plateforme de covoiturage coopérative et sans commission. Elle diversifie ses offres de mobilité pour le grand public , les collectivités et les entreprises : covoiturage dynamique, autopartage entre particulier·ère·s, ombilité solidaire.

Si vous souhaitez prendre part à l’aventure ou en savoir plus, n’hésitez pas à contacter Julie Bénégui, chargée des partenariats culturels et de l’événementiel Enercoop, ou Flora Barré, chargée de vie coopérative et des partenariats ESS Enercoop à : londedecoop@enercoop.org

Des copils ont d’ailleurs déjà réuni une vingtaine de coopérative afin de lancer la co-construction du programme.

* Mesures sanitaires
Les organisateurs de L’onde de coop seront extrêmement attentifs à l’évolution de la situation sanitaire liée au Covid-19, aux évolutions des réglementations gouvernementales ainsi qu’au référentiel sanitaire de la filière événementielle. De plus, une version Festival 100% en ligne ou hybride va être prévue pour être déployée le cas échéant.