Agenda du Grand Paris

Avr
12
lun
Voix In(é)dites ● Entretien #12 avec Hervé Ellena et Stéphanie Mehl
Avr 12 @ 13:00 – 16:00
Voix In(é)dites ● Entretien #12 avec Hervé Ellena et Stéphanie Mehl

Voix In(é)dites ● Entretien #12 avec Hervé Ellena et Stéphanie Mehl

Lundi 12 avril 2021 – 13 heures 

Après les voix « déconfinées », « photographiées »,  aujourd’hui les voix « in(é)dites » recueillent les paroles, les interrogations et les réflexions de celles et ceux qui interviennent sur et pour les lieux de vie.

Le douzième entretien du cycle de webconférences « Voix In(é)dites » donnera la parole à Hervé Ellena et Stéphanie Mehl, architectes, fondateurs de l’agence ELLENAMEHL, autour du thème :

Matière Seconde
Le bâti existant comme matière première

Rénovation, seconde vie et transformation

Hervé Ellena, ingénieur Centrale Lyon, et Stéphanie Mehl se rencontrent à l’école d’architecture Paris-Malaquais en 1995. Diplômés, et sans passer par la case « agence », ils s’associent en 2000 et leur premier projet, un centre d’entretien et sa gendarmerie, réalisés en bois sur l’A89 à Tulle, est nommé en 2002 au prix de la Première Œuvre du Moniteur.
Ils livrent en 2006 un projet de rénovation-extension remarquable et fondateur pour l’Institut de France sur les Quais de Seine.
L’agence s’attache à construire une réfléxion « par le projet » sur la question de la transformation et la rénovation du bâti existant et le démontre par un sens aigu et singulier du détail architectural.
Avec une exigence intellectuelle et une complexité qui dépasse souvent les projets « neufs »  c’est aussi un terrain d’explorations architecturales en phase avec les questions environnementales actuelles : penser le réemploi à l’échelle du bâti !

Rendez-vous sur la page Facebook https://www.facebook.com/maisonarchitecture.idf

Mai
4
mar
FAKE NEWS – Art, Fiction, Mensonge – Exposition Espace Fondation EDF @ Espace Fondation EDF
Mai 4 2021 – Jan 30 2022 Jour entier
FAKE NEWS - Art, Fiction, Mensonge - Exposition Espace Fondation EDF @ Espace Fondation EDF

Du 4 mai 2021 au 30 janvier 2022, la Fondation groupe EDF présente Fake News : Art, Fiction, Mensonge, une exposition inédite en France réunissant les œuvres d’artistes français et internationaux qui alertent et interrogent sur la prolifération de fausses informations dans notre monde hyperconnecté tout en bousculant notre esprit critique. Née d’un commissariat collectif réuni par Laurence Lamy, Déléguée Générale de la Fondation, cette exposition propose une déambulation artistique et pédagogique entre réalité, interprétation et perception pour comprendre et décrypter la mécanique d’une fausse information.

De la fausse Une du New York Times par les Yes Men aux deep fakes du duo Bill Posters/ Daniel Howe, en passant par l’imprimante à fake news de Tsila Hassine et Carmel Barnea Brezner Jonas, l’exposition convoque les dessins, peintures, sculptures, installations, photos et vidéos d’artistes qui jouent avec les représentations du monde pour initier les visiteurs, et particulièrement les plus jeunes, aux enjeux contemporains de l’infox.

Entre authenticité et inventivité, réalisme et onirisme, l’exposition fait vaciller nos croyances et notre perception du réel et se joue de nos esprits crédules.

Vrai ou faux ? Nous sommes tous spectateurs et acteurs au quotidien de la prolifération des fake news via Facebook, Twitter, Instagram et bien d’autres plateformes ou réseau social. Ainsi, l’exposition décrypte les mécanismes de création et de diffusion d’une fake news et propose d’acquérir des méthodes et astuces permettant d’enrayer leur diffusion et d’échapper aux manipulations en tout genre, tant politiques, économiques, que sociales.

A l’occasion de cette exposition à destination des générations futures, la Fondation groupe EDF s’est associée au CLEMI (Centre pour l’Éducation aux Médias et à l’Information), service de réseau Canopé, en charge de l’Éducation aux Médias et à l’Information (ÉMI) dans l’ensemble du système éducatif français. Un livret pédagogique, des ressources et webinaires seront mis à disposition des enseignants et scolaires pour questionner le sujet des fake news, à travers le prisme de l’art. Grâce à un parcours à la fois culturel, réflexif et pédagogique, chacun est acteur de sa propre visite pour comprendre, ressentir, se questionner.

FONDATION GROUPE EDF
6, rue Juliette Récamier
75007 Paris
M° Sèvres-Babylone
Entrée libre du mardi au dimanche 12h-19h (sauf jours fériés)
Tél. : 01 40 42 35 35
fondation.edf.com
#FakeNews
#ChangeonsPourLesGenerationsFutures

Sep
18
sam
Journées du Patrimoine aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
Sep 18 – Sep 19 Jour entier
Journées du Patrimoine aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis

À l’occasion des Journées européennes du patrimoine 2021, samedi 18 et dimanche 19 septembre, les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis proposent un riche programme.

Inscriptions ici.

Samedi 18 septembre

► Présentation du fonds du journal l’Humanité à 14h et à 16h

Les Archives départementales de la Seine-Saint-Denis conservent le fonds du journal l’Humanité, fondé en 1904 par Jean Jaurès. La photothèque représente environ 2 millions de clichés. Les archivistes vous proposent de découvrir la richesse de ce fonds.

► Visite guidée de l’exposition « En quête d’humanité » à 15h

en présence du reporter-photographe Pierre Trovel

Pierre Trovel, reporter-photographe au journal l’Humanité, a confié près de 400 000 clichés aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis. L’exposition qui lui est consacrée permet de revisiter l’histoire du Département, et plus globalement celle de la désindustrialisation et des luttes sociales des années 1970 aux années 2000.

► « Tombé du ciel », escape game à 14h et à 16h

Deuxième Guerre mondiale : un avion allié qui survolait le territoire est abattu par les militaires allemands. Aidez son pilote canadien, blessé, ne parlant ni français ni allemand, à s’extraire d’une situation périlleuse.

► Balade urbaine sur le canal de l’Ourcq à 14h30 (*)

Venez découvrir l’histoire industrielle du département de la Seine-Saint-Denis jusqu’aux mutations actuelles grâce à un cheminement le long du canal de l’Ourcq entre le pont de la Folie à Bobigny et le pont Delizy à Pantin.
Départ à 14h30 des Archives départementales (54, avenue du président Salvador-Allende, Bobigny)

Dimanche 19 septembre

Matinée

► Initiation à la paléographie à 10h30

par Christine Langé, archiviste-paléographe, directrice des Archives départementales de la Seine-Saint-Denis
Vous souhaitez pouvoir lire les écritures anciennes ? Cette séance est la première d’une série de cours qui auront lieu toute l’année aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis.

► « Tombé du ciel », escape game à 10h30

► Initiation à la généalogie à 11h

Vous voulez commencer votre généalogie mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Cet atelier pratique va vous guider dans vos premières recherches et vous aider à  dépasser vos blocages. Il est le premier d’une série d’ateliers qui auront toute l’année aux Archives départementales de la Seine-Saint-Denis.

Après-midi

► « Elle n’est pas morte! », spectacle musical à 14h30

Venez découvrir les chansons qui ont précédé, accompagné et célébré la Commune de Paris, avec Riton la Manivelle et son orgue de barbarie.

► « Tombé du ciel », escape game à 14h et 16h

► Visite guidée du bâtiment des Archives départementales à 16h

Cette visite du bâtiment des Archives départementales, dont certaines salles sont fermées le reste de l’année au public, est l’occasion de présenter les missions des Archives départementales, les fonds publics et privés qui y sont conservés et d’aborder les différents métiers des archivistes.

► Balade urbaine à Romainville à 15h (*)

À la découverte d’un quartier en pleine mutation, la ZAC de l’Horloge.
La ZAC de l’Horloge à Romainville est située dans le bas de Romainville, à la limite de la nationale 3 et du canal de l’Ourcq, limitrophe de la commune de Pantin. Longtemps quartier industriel, il connaît ces dernières années de profondes mutations. Cette balade permet d’évoquer le passé industriel du Département et de constater les profonds changements qui s’y déroulent.
Départ à 15h devant la station de bus à côté de l’Hôtel du Cheval Noir, métro Raymond Queneau
(*) Pour les deux balades urbaines proposées par les Archives départementales, munissez-vous d’une bonne paire de chaussures. Chaque balade urbaine dure entre 1h30 et 2h.