Agenda du Grand Paris

Avr
4
lun
Cycle de conférences – École des Ponts @ En ligne
Avr 4 @ 09:00 – Avr 9 @ 18:00

« STRATÉGIE NEUTRALITÉ CARBONE DANS L’IMMOBILIER ET LE BÂTIMENT À
TRAVERS LE MONDE À HORIZON 2050 »

Un cycle de conférences internationales organisées par
l’École des Ponts ParisTech avec 50 experts issus de 5 continents

Après le succès de la première édition en avril 2021, l’École des Ponts ParisTech organise une 2e édition de son cycle de conférences internationales sur la « Stratégie Neutralité Carbone dans l’Immobilier et le Bâtiment à travers le Monde à l’horizon 2050 ». Cette 2e édition, à l’initiative du Mastère Spécialisé® « Immobilier et Bâtiment Durables (IBD), Transitions Carbone et Numérique », prend de l’ampleur pour se dérouler en deux volets en avril et octobre 2022. Les conférences d’avril sont organisées en visioconférence du 4 au 8 avril 2022 et accessibles gratuitement sur inscription. Elles rassembleront les points de vue de plus de 30 inintervenants de haut niveau issus de 10 pays et 5 continents. Deux d’entre eux ont contribué au dernier rapport du GIEC1 et évoqueront le sujet le 4 avril.

Chaque journée de la semaine sera dédiée à un thème différent :
lundi 4 avril : climat et science

mardi 5 avril : le numérique au service du développement durable

mercredi 6 avril : construction décarbonée

jeudi 7 avril : économie verte

vendredi 8 avril : énergie et Territoire

Pour découvrir le programme détaillé, cliquez ici>>

Parmi les intervenants présents :
Sophie Mougard, Directrice de l’École des Ponts ParisTech

Dominique Naert, Directeur du Mastère Spécialisé® « Immobilier et Bâtiment Durables (IBD), Transitions Carbone et Numérique » à l’École des Ponts ParisTec
h
Yamina Saheb, Senior Energy Policy Analyst, Auteure du rapport du GIEC Bâtiment
Robert Vautard, Climatologue, Directeur de l’Institut PierreSimon Laplace, chercheur au LSCEIPSL et auteur coordinateur de chapitre sur le dernier rapport du GIEC / IPCC

Simon Davies, Directeur AIA Environnement et Président de la fondation AIA

Bettina Dorendorf, Senior Sustainability finance Manager KFW (Allemagne)

Peter Sweatman, CEO and Founder Climate Strategy and Partners (Espagne)

Chantal Degand, Directrice stratégie EDF
Pour découvrir la liste complète, cliquez ici>>

Les conférences sont organisées à l’occasion du salon BIM World, qui se déroulera les 5 et 6 avril 2022 à la Porte de Versailles à Paris. Celuici réunira professionnels et collectivités pour les usages du BIM (Building Information Modeling) et du numérique au service de la construction, de l’immobilier et de l’aménagement urbain.
L’objectif et l’intérêt de ce nouveau webinaire international est de dresser un panorama global du sujet et de poser des perspectives d’évolution :

À l’échelle des pays et des ONG : comprendre les enjeux environnementaux spécifiques aux pays et identifier les axes stratégiques de développement, analyser le cadre réglementaire en vigueur, identifier les leviers économiques et juridiques (aides, subventions, plan de relance, etc.) pour accélérer la mise en œuvre.

À l’échelle des projets : évaluer des solutions alliant notamment durabilité sur l’ensemble du cycle de vie de l’ouvrage, performance environnementale, accessibilité & coût, comparer des méthodes d’évaluation et de suivi de la performance, donner des retours d’initiative à fort impact

Informations pratiques : 
Conférences accessibles en visio sur zoom.
Conférences en anglais mais possibilité de traductions simultanées.
Inscriptions obligatoires par e-mail : [email protected]

Mai
5
jeu
Le vélo, super-héros ? – Conférence @ Auditorium de la Cité internationale des Arts
Mai 5 @ 18:00 – 19:30

Le vélo, super-héros ?

Conférence du Forum Vies Mobiles

La pratique du vélo a explosé au plus fort de la crise sanitaire et les utilisateurs réguliers sont de plus en plus nombreux. Et pour cause, le vélo permet de parcourir plusieurs kilomètres en quelques minutes, d’éviter la congestion sur les routes et la promiscuité des transports en commun, d’être indépendant dans ses déplacements et bien sûr, de pratiquer la « petite activité physique » quotidienne qui manque à beaucoup de Français. Mais pourquoi la voiture continue-t-elle de dominer même pour les déplacements les plus courts ? Pourquoi le vélo ne parvient-il pas à se réconcilier avec les transports collectifs ? Et est-il vraiment pertinent de vouloir développer la pratique du vélo en dehors des villes ?

Jeudi 5 mai de 18h à 19h30
Auditorium de la Cité internationale des Arts
18 Rue de l’Hôtel de ville, Paris 4e

Avec :
Jean-Marc Offner, directeur de l’agence d’urbanisme de Bordeaux,
(Autres invités à confirmer)

Inscription gratuite mais obligatoire pour assister à la conférence

Cet événement est organisé dans le cadre du cycle de conférences « Et demain ? » qui accompagne l’exposition Les vies qu’on mène pour interroger nos vies de demain

Mai
12
jeu
Discussion « Nature morte » – Pavillon de l’Arsenal @ Pavillon de l'Arsenal
Mai 12 @ 19:00 – 21:00
Discussion "Nature morte" - Pavillon de l'Arsenal @ Pavillon de l'Arsenal

Richard Venlet et OFFICE Kersten Geers David Van Severen

Discussion « Nature morte »

jeudi 12 mai 2022 à 19h

« Un crématorium est un équipement public important qui est cependant empreint d’une forte tension prédisposant l’expression architecturale, laquelle est prise en tenaille entre la vocation technique du bâtiment et son caractère cérémoniel. Afin de surmonter cet antagonisme, nous avons conçu le bâtiment à la manière d’une grande table inclinée dont la toiture – une nature morte aménagée avec l’artiste Richard Venlet – constitue le signal architectural de sa vocation publique particulière.
Le Bureau Bas Smets a dessiné le paysage dans lequel est installée la grande toiture : composition savamment orchestrée d’éléments paysagers disposés le long des polders du littoral de la ville d’Ostende. Le toit lui-même est ponctué de verrières et de formes abstraites qui répondent à la fois à des exigences techniques et symboliques. En dessous se déploie une diversité de fonctions publiques, administratives et techniques au sein d’un bâtiment de plain-pied qui s’organise en bandes parallèles de différentes largeurs composées de salles d’accueil, d’attente et de cérémonie (en position centrale), alternant avec de petites bandes dédiées aux fonctions auxiliaires et à la circulation. L’incinération a quant à elle lieu sous le point le plus élevé du bâtiment. Une double façade associant verre et panneaux métalliques ajourés permet aux espaces intérieurs d’entretenir une relation indirecte avec le paysage environnant, participant ainsi à créer une ambiance apaisée et feutrée dans les salles de cérémonie. Le pivotement entre les bandes programmatiques et le plan du toit ménage un ensemble continu d’espaces triangulaires de hauteur variable qui jouent le rôle de galerie couverte autour du bâtiment. »
Richard Venlet, artiste, et OFFICE Kersten Geers David Van Severen, architectes

Informations

Discussion jeudi 12 mai 2022 à 19h au Pavillon de l’Arsenal
Organisée
 en partenariat avec Caryatide, plateforme de réflexion sur l’architecture, l’art et le design dirigée par Claudia Mion, entourée de Simon Campedel, Antoine Stevenot et Thibault Lambert
Entrée libre dans la limite des places disponibles

Mai
20
ven
Pas de vacances pour la médecine de ville – Conférence au Pavillon de l’Arsenal @ Pavillon de l'Arsenal
Mai 20 @ 09:30 – 11:30
Pas de vacances pour la médecine de ville - Conférence au Pavillon de l'Arsenal @ Pavillon de l'Arsenal

Pas de vacances pour la médecine de ville

Comment endiguer les déserts médicaux métropolitains existants et ceux qui émergent ? Quelles sont les attentes des soignants urbains ? Où implanter les nouveaux lieux de médecine de ville ? Quelles architectures pour ces nouveaux lieux du soin ?

Arnaud Dambrine et Emmanuel de France, Oglo architectes
Vendredi 20 mai de 9h30 à 11h30

Pas de vacances pour la médecine de ville

La sous-densité médicale dans le nord-est de la capitale et dans la majorité des communes de la Petite Couronne se conjugue aujourd’hui avec une perte de praticiens dans le centre et l’ouest de la métropole. Ici car les soignants ne trouvent pas les conditions pour s’implanter, là car ceux qui exerçaient arrêtent sans parvenir à transmettre le modèle de leur pratique individuelle souvent hébergée dans des architectures domestiques. Tant les lieux qui abritent les pratiques médicales d’hier que les programmes, rarement envisagés, dans les opérations nouvelles ne semblent répondre à la nécessaire accessibilité et fonctionnalité des locaux qu’aux attentes collaboratives et aux capacités économiques d’une nouvelle génération de professionnels de santé.
L’étude Pas de vacances pour la médecine de ville, portée par les architectes de l’agence Oglo, souhaite démontrer le potentiel d’autre lieux d’exercice. Enrichie par des témoignages de praticiens, de regards internationaux et d’un retour historique, elle démontre la nécessité de reconstruire un réseau de santé du quotidien fondée sur des projets d’architectures adaptées. Les lieux envisagés se définissent dans l’intervalle entre la médecine libérale et les pratiques hospitalières. La variété des appellations – cabinet médical, pôle santé, centre de santé, maison de santé pluridisciplinaire – révèle que le programme n’est pas encore tout à fait fixé mais offre un potentiel dont il faut aujourd’hui trouver la forme.
C’est tout l’enjeu de cette étude que d’essayer de définir ce modèle novateur, hybride, et mixte. Conçu pour répondre aux besoins de tous les jours comme aux périodes de crise sanitaire, des programmes de santé d’un nouveau genre s’affirmeraient comme un élément clé de la ville résiliente.