Agenda du Grand Paris

Avr
9
sam
God Save the Car Festival 2022 @ Autodrome de Linas-Montlhéry
Avr 9 @ 09:30 – 17:30
God Save the Car Festival 2022 @ Autodrome de Linas-Montlhéry

C’est le grand retour du God Save the Car festival pour sa 5è édition sur l’autodrome de Linas-Montlhéry le samedi 9 avril à partir de 9h30.
Cet événement totalement dédié à l’automobile britannique présente cette année un tout nouveau programme avec 2 plateaux de voitures anglaises, 1 plateau d’anglaises sportives contemporaines, 1 plateau spécial mini et enfin 1 plateau découverte pour ceux qui n’ont jamais eu le privilège de rouler sur ce circuit mythique et historique.
Austin Healey profitera de cet évènement pour souhaiter les 70 ans de la marque avec des dizaines de véhicules réunis autour d’une exposition commémorative.
Enfin, pour les passionnés de véhicules « historiques », une exceptionnelle exposition de cyclekart, drôles d’engins artisanaux inspirés des anciennes voitures de course des années folles

Billet en prévente à 15€
Billet sur place 18€
L’entrée est gratuite pour les moins de 16 ans

Mai
7
sam
Vintage Revival Montlhéry 2022 @ Autodrome de Linas-Montlhéry
Mai 7 @ 09:30 – Mai 8 @ 19:00

Salmson, Amilcar, Talbot, Bugatti, Sunbeam, ces automobiles mythiques seront toutes présentes ce week-end, samedi 7 et dimanche 8 mai 2022, sur le circuit de Montlhéry pour un grand rassemblement de plus de 500 véhicules avant-guerre dont les voitures de courses des années 20 et 30 qui à l’époque brillaient sur ce même anneau de vitesse. Une occasion unique de revoir des images qui n’existent que sur d’anciennes photographies et quelques films noir et blanc.

Pour cette 6ème édition du vintage Revival, l’organisation du VRM à décidé de prendre « B.N.C » (Bollack-Netter & Compagnie) comme marque à l’honneur au niveau automobile regroupant un maximum de véhicules.Fondée en 1923 par Lucien Bollack et René Netter, BNC évolua avec différents types de véhicules jusqu’au début des années 30 et détient un palmarès sportif impressionnant avec de nombreuses victoires à Monza, au Bol d’Or 1927 et sur l’autodrome de Linas-Montlhéry.
Sera présenté aussi une voiture française unique, la Grand Prix S.E.F.A.C 1936/39, véhicule à l’époque surpuissant avec un moteur suralimenté de 2600cm3 – 8 cylindres en parallèle dont l’histoire est tout aussi passionnante.

Un groupe de quatre spécialistes, Raymond Sommer (pilote de course), André Parant (industriel), Raymond Brault et Emile Petit (concepteurs) a créé la société d’étude et de fabrication d’automobile de course SEFAC. Il existe un grand mystère autour de la conception du véhicule et une première apparition se fait lors d’un Grand Prix sur le circuit de Montlhéry en 1935. Personne n’était autorisé d’être à proximité de la voiture lui donnant un surnom de « voiture fantôme » par les journalistes et la seule chose révélée était que le moteur était un huit cylindres parallèles de construction propre. L’auto fait plus de 900 kg pour un maximum de 750 kg autorisé à l’époque. Marcel Lehoux fait tout de même un test avec l’auto et le résultat est pitoyable avec un véhicule pas au point du tout. Quatre ans plus tard, en 1938, la voiture apparue au Grand Prix de Reims avec une nouvelle version à moteur 3 Litres. Chaboud prend le volant mais abandonne au bout de quelques tours. En 1939, elle participe au Grand Prix de Pau ou elle abandonne aussi par manque d’essence au 35ème tour. Lorsque la seconde guerre mondiale a mis fin aux courses de Grand Prix, la Sefac se trouve remisée puis un nouveau projet revient en 1948 avec pour idée de passer le moteur à 3,6 litres et le retrait du compresseur mais à nouveau tombe à l’eau par manque d’argent. La Sefac est abandonnée dans sa dernière version dans les réserves sous l’anneau de Montlhéry.

Pendant ces 2 jours seront présentés aussi 2 véhicules exceptionnels : la « bête de Turin » – véhicule Fiat S76 de 1911 – qui se déplace dans un vacarme d’enfer, tout en crachant d’imposantes flammes de plus d’un mètre sur le côté de son énorme moteur de 28 litres et la Darracq V8 de 1905 qui avec ses pneus étroits et sa puissance de 200 chevaux glisse littéralement sur le circuit. Deux véhicules qui viendront par la route d’Angleterre à Montlhéry, comme aime le faire Duncan Pittaway – anglais aussi fou que passionné – qui aime partager son enthousiasme avec les spectateurs. Assister au démarrage de la bête de Turin vaut à lui seul le déplacement à Montlhéry le week-end prochain.

Avec un an de retard, du malheureusement à la pandémie, le Vintage Revival faitera les 100 ans de la marque française Amilcar.

Enfin le spectacle sera aussi et surtout sur la piste avec 8 plateaux voitures, 2 plateaux motos, un plateau « ancètres » avec les Pré-1919 et enfin le plateau « Board Track racer » pour les motos de course.

Et surtout, habillez-vous d’époque, car à l’Autodrome le temps s’arrête en 1940 !

Toutes les informations sont disponibles via : www.vintage-revival.fr

Juin
18
sam
Le CAFE RACER FESTIVAL célèbre les motos d’exception à l’autodrome de Linas-Montlhéry @ autodrome de Linas-Montlhéry
Juin 18 @ 09:00 – 18:00
Le CAFE RACER FESTIVAL célèbre les motos d'exception à l’autodrome de Linas-Montlhéry @ autodrome de Linas-Montlhéry

Après deux ans d’absence, l’Autodrome de UTAC Linas-Montlhéry renoue pendant le weekend du 18 et 19 juin avec la passion moto, celle la 9ème édition du Cafe Racer Festival !
Cette année, le Café Racer Festival est l’occasion de fêter de nombreux anniversaires, dont les 120 ans de Triumph : twins ou trois cylindres, époque Meriden ou Hinckley, Bonnie, Speed, T-bird, de petites merveilles que les nombreux fans de Triumph réunis dans l’autodrome seront heureux de découvrir ou de revoir. A l’occasion de la sortie du livre de Yves Kerlo « L’Aventure JBB » sur Jean-Bertrand Bruneau, artisan manceau qui développa pendant près de 50 ans de nombreux prototypes novateurs, seront exposés ses plus belles réalisations. A ceci s’ajoutera les 70 ans des records de Vincent sur le célèbre anneau de Montlhéry, les 50 ans de la Kawasaki Z et un hommage rendu par le Club Triton aux frères Rickman, préparateurs anglais de légende.

Mais le Café Racer Festival est avant tout un spectacle, celui des démonstrations de dragsters classiques, du drift-show, des concerts et des expositions ou essais de gamme : célèbre les motos d’exception et l’esprit custom.
Le Montlhéry Speed Trial est une démonstration de dragsters des années 60-80, inspiré par les courses de Madeira Drive à Brighton sur la côte sud de l’Angleterre. Sur une piste d’accélération de 200 m, face à la tribune principale, une quinzaine de machines historiques s’affronteront samedi soir et dimanche après-midi. Mais le plus spectaculaire sera certainement les sessions de glisse avec le Drift show.

Vous pourrez aussi flâner dans le village des préparateurs qui exposeront leurs plus belles réalisations.

Les différentes catégories :

CAFE RACER CLASSIC : Des années 50 aux années 70. Classiquement la catégorie des anglaises et des Triton avec la présence de motos italiennes ainsi que les premières japonaises.
CAFE RACER MODERNE : Les années 80-90, le territoire des quatre-cylindres japonais, mais également des italiennes.
CAFE RACER CONTEMPORAIN : Les années 2000 avec les préparations sur base néo-classique : Cafe Racer, Scrambler, Tracker, Street Tracker, Bratstyle…
MOTOS DE CARACTERE : toutes les motos authentiques au caractère
MOTOS DE COURSE : elles ne peuvent pas rouler sur routes, sans phare ni carte grise, ces motos ont marquées les esprits et les circuits.
KISS’ N VROOM : exclusivement réservée aux pilotes femmes sans distinction de moto.
ROYAL ENFIELD : propriétaires d’Enfield exclusivement avec une préférence pour les Twin 650.

Informations pratiques
Les tarifs visiteurs du Festival restent stables pour 2022 : 20 euros le samedi avec une nocturne jusqu’à
22 heures, 15 euros pour la seule journée de dimanche et 25 euros pour le pass week-end. L’entrée est
gratuite pour les enfants de moins de 15 ans accompagnés.