Agenda du Grand Paris

Avr
22
ven
Cinéma en campagne – Exposition à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé @ Fondation Jérôme Seydoux-Pathé
Avr 22 @ 13:00 – Juil 16 @ 20:00
Cinéma en campagne - Exposition à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé @ Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

Cinéma en campagne

Une exposition inédite sur le Pathé-Rural, un circuit de salles de cinéma hors des sentiers battus

Du 22 avril au 16 juillet 2022

La Fondation inaugure un cycle d’expositions autour de ses appareils et marques emblématiques. Au printemps, le cinéma gagne la campagne à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé! Du 22 avril au 9 juillet, une exposition inédite présentera pour la première fois un ensemble d’affiches, de programmes illustrés et d’extraits autour de la marque Pathé-Rural. A l’automne, c’est le Pathé-Baby qui sera à l’honneur.

Plus de 5 000 salles de diffusion, des centaines de films

Derrière la marque Pathé-Rural se cache toute une histoire de l’exploitation cinématographique française. Celle de milliers de petites salles qui, de 1928 à la fin des années 1940, permettent de diffuser des films dans les petites villes et les villages.

En plus des palaces parisiens, qui à cette période peuvent compter près d’un millier de places, les salles de cinéma dans lesquelles on retrouve le Pathé-Rural permettent aux films d’être diffusés auprès d’un très grand nombre de spectateurs, et ce, pendant plusieurs années.

Initié par les pouvoirs publics qui souhaitent une meilleure diffusion du cinéma, cette « petite exploitation » va se développer intensément au tournant du parlant, grâce à un catalogue mis au point par Pathé.

Chaque séance Pathé-Rural comprend un grand film, des films comiques, des documentaires, des actualités. Jusqu’à la fin des années 1940, des centaines de films sont projetés grâce au circuit Pathé-Rural.

Un appareil et des salles

Au milieu des années 1920, Pathé met au point le Pathé-Rural. L’appareil est le fruit de la collaboration entre Victor Continsouza (fabricant d’appareils et collaborateur de toujours de Pathé) et des ingénieurs de la société. Le Pathé-Rural permet de projeter des copies d’une largeur de 17,5 mm, soit la moitié du format standard 35mm. Le temps de projection est doublé et le transport facilité. L’appareil diffuse des films sortis un ou deux ans auparavant sur les écrans des grandes villes et en propose des versions réduites. Lancé en 1928, le Pathé-Rural conquiert rapidement des exploitants en herbe.

Le Pathé-Rural est destiné aux petites exploitations. Les films sont diffusés dans les villages, dans des villes moyennes, dans des salles fixes ou dans des lieux exploités par des itinérants. Au début du parlant, en 1929, plus de 5 500 petites villes et communes sont concernées. Au début des années 1930, le circuit est sonorisé.

Bien que le format 17,5 mm soit interdit en 1940 par l’occupant, le circuit Pathé-Rural persiste au format de film 16 mm jusqu’aux années d’après-guerre. Le catalogue de films parlants de Pathé est ainsi largement diffusé.

A ses débuts, le Pathé-Rural s’implante dans des régions encore peu électrifiées. De Fanfan la tulipe à Poil de Carotte, il diffuse des films de tous genres et fait connaître à des milliers de spectateurs les cow-boys Fred et Jim, Charlot, Mickey et Rintintin. Les films, qui sont diffusés quelques mois après leur sortie dans les salles d’exclusivité sont remontés, parfois censurés et leur longueur est réduite à quelques bobines. Jusqu’au milieu des années 1940, plus de 500 programmes différents seront proposés.

Une exposition inédite d’affiches et d’appareils

L’Exposition CINEMA EN CAMPAGNE, présentée à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé à partir du vendredi 22 avril, est la première exposition consacrée au Pathé-Rural. Elle plonge le visiteur dans l’histoire du plus grand des petits circuits d’exploitation. Très populaire entre la fin du muet et les premières décennies du cinéma parlant, l’histoire du Rural est évoquée grâce à ses éclatantes affiches de films. Ces lithographies hautes en couleurs ont permis à des affichistes de différentes générations de développer leur talent. Les catalogues, les bandes-annonces, ainsi que des extraits de films parlants et sonores illustrent cette histoire, aux côtés des différents projecteurs et caméras créés pour ce réseau.

Des ateliers pour le jeune public : atelier A l’affiche !

Depuis les débuts du cinéma, l’affiche joue un rôle essentiel pour capter l’attention du public. Que ce soit par la présence fascinante de ses vedettes, sa palette flamboyante ou encore l’originalité de son style graphique, l’affiche a pour vocation d’attirer les foules dans les salles. Objet à la fois artistique et commercial, elle est aussi un véritable condensé du film à venir, qui permet au spectateur de plonger dans son univers et d’en imaginer l’histoire et l’ambiance générale.

Et si à votre tour, vous tentiez de créer votre propre affiche ? Après une visite de l’exposition Pathé-Rural et avoir vu un film, les participants choisiront les éléments à mettre en valeur pour illustrer l’intrigue et la promouvoir tout en respectant les contraintes de l’exercice. Au moyen de collages, pochoirs, à vous de faire naître les contrastes les plus percutants, les couleurs les plus accrocheuses et les personnages les plus attachants pour raconter toute une histoire… À vos feutres et chevalets !

Durée de l’atelier : 2 heures. A partir de 6 ans.

Fondation Jérôme Seydoux-Pathé
73 avenue des Gobelins, 75013 Paris
www.fondation-jeromeseydoux-pathe.com

Tarifs :
Billet couplé 1 séance de cinéma + accès aux espaces d’exposition :
Tarif plein : 7 € ; Tarif réduit : 5,50 € ; Moins de 14 ans : 4,50 €
Tarif partenaire (pour les abonnés du Libre Pass de la Cinémathèque française
et le CinéPass Pathé Gaumont) : 4 €
Carte 5 places valable 3 mois : 20 €
Carte 5 places à retirer sur place
Tarif ateliers : 8€ par personne ; tarif famille (4 p.) : 28€ ; tarif famille (5p.) : 32 € ; à partir de la 5ème place : 4 €

Mai
19
jeu
Jardins du monde en mouvement – Cité universitaire @ Cité internationale universitaire de Paris
Mai 19 – Nov 3 Jour entier
Jardins du monde en mouvement - Cité universitaire @ Cité internationale universitaire de Paris

« L’art investit le parc de la Cité internationale »

Expositions artistiques, paysagères, architecturales et botanistes dans le parc de la Cité internationale universitaire de Paris

Du 19 mai au 3 novembre 2022, la Cité internationale universitaire de Paris et le Centre National Edition Art Image (CNEAI) proposent une programmation artistique riche de résonances et correspondances.

Deux expositions se tiendront dans le parc : la 5e édition de « Jardins du monde en mouvement » organisée par le Centre du patrimoine de la Cité internationale avec le soutien en mécénat de la Caisse des dépôts  et « Le nom du monde est forêt » du Cneai, centre d’art contemporain installé sur le campus.

Ces deux expositions invitent le public à vivre le parc de la Cité internationale autrement, dans un rapport plus attentif à l’environnement, un éveil aux espèces animales et végétales qui vivent dans ce lieu de biodiversité unique parc en cohabitant avec les 6800 résidents internationaux. La Cité internationale et le Cneai offrent aux visiteurs une déambulation poétique et artistique de jardin en jardin, d’arbre en arbre, une évasion sensible au cœur de l’été parisien.

Juin
23
jeu
Colloque Des cités-jardins pour le XXIe siècle @ Théâtre de Suresnes Jean-Vilar
Juin 23 @ 09:00 – Juin 24 @ 18:00
Colloque Des cités-jardins pour le XXIe siècle @ Théâtre de Suresnes Jean-Vilar

Des cités-jardins pour le XXIe siècle

Colloque international

23 et 24 juin 2022

Suresnes accueille un colloque international sur les cités-jardins. Organisé les 23 et 24 juin par l’Association régionale des cités-jardins d’Île-de- France, il réunira 60 intervenants représentant 11 pays et plus de 20 cités-jardins.

Quelle place pour les cités-jardins dans les villes du XXIè siècle ? Ce concept qui a marqué l’évolution du logement populaire durant l’entre-deux-guerres à l’échelle locale, nationale, européenne et mondiale, peut-il proposer un modèle pour l’habitat futur? La question sera au centre du Colloque international « Des cités-jardins pour le 21è siècle » qu’accueille Suresnes les 23 et 24juin, dans le Théâtre de Suresnes Jean Vilar situé… au cœur de sa cité- jardins.

Organisé par l’Association régionale des Cités-jardins d’Île-de-France, à l’occasion de son 10è anniversaire, ce colloque réunira 60 intervenants (chercheurs, habitants, collectivités, architectes) représentant 11 pays et plus de 20 cités-jardins.
L’occasion de mettre en perspective les différentes dimensions d’un patrimoine commun : les cités- jardins d’Île-de-France, les premières cités-jardins anglaises (Letchworth et Hampstead), deux cités- jardins classées patrimoine mondial de l’Unesco (la cité Frugès de Le Corbusier et la cité du fer à cheval à Berlin) et d’autres cités plus confidentielles mais possédant un intérêt patrimonial, culturel, social ou touristique.

En France, Henri Sellier, Maire de Suresnes de 1919 à 1941 et Président de l’Office public d’Habitations à bon marché de la Seine, fut à l’origine de l’implantation des quinze cités-jardins créées autour de Paris, dont neuf subsistent aujourd’hui.

Avec ses 3100 logements, ses équipements publics variés, celle de Suresnes fut le véritable laboratoire d’un urbanisme social à échelle humaine. « Elle constitue un patrimoine exceptionnel qui n’a de cesse de s’adapter aux besoins actuels de ceux qui l’habitent et qui la font vivre, souligne Guillaume Boudy, Maire de Suresnes, Vice-président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine. Nous sommes donc fiers de le partager en accueillant ce colloque international qui, j’en suis convaincu, démontrera que les cités-jardins peuvent être sources d’inspiration pour l’urbanisme du XXIee siècle, à condition qu’on relève les défis de la mixité, du bien-être des habitants et de la préservation et de la valorisation patrimoniale de ces ensembles exceptionnels ».

Les cités-jardins sont en effet confrontées aujourd’hui, pour beaucoup d’entre elles, à la pression foncière et au renouvellement urbain. Réhabilitée de 1983 à 1996, la cité-jardins de Suresnes a été, avec celle de Stains, une des premières à bénéficier d’une protection.
Les efforts pour la préserver ont été salués par l’attribution du label Patrimoine d’intérêt régional en 2018 et vont se poursuivre puisque la ville de Suresnes et Hauts-de-Seine Habitat vont lancer une réhabilitation décennale de la cité-jardins.

infos pratiques :
THÉÂTRE DE SURESNES JEAN-VILAR
16 place Stalingrad, 92150 Suresnes
citesjardins-idf.fr
[email protected] / 06 49 60 33 28
GRATUIT
Inscription obligatoire sur : exploreparis.com

Sep
6
mar
Exposition Pathé Baby – Le cinéma chez soi @ Fondation Jérôme Seydoux-Pathé
Sep 6 2022 @ 09:00 – Mar 4 2023 @ 18:00
Exposition Pathé Baby - Le cinéma chez soi @ Fondation Jérôme Seydoux-Pathé

PATHÉ-BABY

Le Cinéma chez soi

Du 6 septembre 2022 au 4 mars 2023

La Fondation Jérôme Seydoux-Pathé continue de mettre en lumière ses appareils et marques emblématiques. Après une première exposition sur le Pathé-Rural, le premier circuit itinérant de salles de cinéma (à voir jusqu’au 2 novembre 2022), place au Pathé-Baby ! Pour le centenaire de la marque, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé a vu les choses en grand. Exposition inédite, colloque international, projections spéciales, carte blanche, ateliers jeune public et visionnage de vos films 9.5 mm grâce au matériel de la Fondation mis à la disposition du public. Un programme riche et varié pour célébrer les 100 ans du tout premier Home-cinema !

Un siècle de Home-cinema

Le Home cinema, une innovation récente ? Pas du tout ! L’année 2022 marque le centenaire du Cinéma chez soi. La Fondation Jérôme Seydoux Pathé célèbre cet anniversaire en dévoilant les secrets de cette révolution, fruit de l’idée de Charles Pathé de commercialiser, moins de trente ans après la naissance du cinéma, un projecteurélégant et simplissime employant une pellicule inédite, le 9,5 mm.

Désormais, le particulier peut voir s’animer dans l’intimité de son salon les vedettes du grand écran : de Max Linder à Charlot, sans oublier les œuvres des réalisateurs de renoms comme Abel Gance ou Julien Duvivier. Les films du catalogue à disposition du particulier, qui atteignent rapidement des milliers de titres, étaient des versions raccourcies des filmsd’origine. Réel reflet de la production cinématographique internationale, tous les genres sont représentés : documentaires, films comiques, drames, aventures, films d’actualités, films d’enseignement, dessins animés…

Rapidement, le format dépasse le simple foyer familial et est utilisé à la fois dans les salles de classes, les salles de patronages ou tout lieu désirant faire usage des images animés à titre à la fois éducatif, divertissant mais également parfois apostolique. En permettant la location ou la vente de ces films, Pathé fait du cinéma hors du circuit des salles une expérience innovante et accessible.

Rapidement cette invention s’accompagne du lancement d’une caméra amateur entraînant un basculement dans la pratique du cinéma : il est désormais possible de capter les mouvements de sa vie quotidienne, de conserver le souvenir vivant des grandes étapes de la vie, voire de s’essayer à devenir réalisateur. Le procédé connaît un succès immédiat et international qui perdurera jusque dans les années 1970.

Une exposition inédite, une immersion dans les technologies du siècle dernier

L’exposition retracera cette histoire à travers les projecteurs et les caméras dédiés à ce nouveau format, ainsi que tous les accessoires permettant au cinéaste en herbe de s’équiper comme un professionnel.

Le visiteur découvrira également le matériel promotionnel (photographies, imprimés, affiches, enseignes) qui fit du 9.5 mm un emblème du cinéma amateur pendant plusieurs décennies.

Une sélection de films du catalogue Pathé-Baby sera mise à l’honneur grâce à des projections au cœur même des appareils d’origine. Des films provenant des fonds de la Mémoire filmique d’Île-de-France et du Ciclic Centre-Val de Loire témoigneront de l’engouement précoce de la prise de vue amateur.

Enfin, les coulisses de cette industrie seront également dévoilées grâce à des photographies inédites des installations techniques que Pathé créa pour faire entrer le Cinéma chez soi.

Autour de l’exposition

Pour accompagner l’exposition, la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé réserve à ses visiteurs six mois d’événements autour du Pathé-Baby. Passionnés, cinéphiles, jeune public ou simples curieux, il y en aura pour tous les goûts pendant tout un semestre !

Ateliers Jeune Public
De Septembre 2022 à Mars 2023
Atelier « Raconte-moi la pellicule » où les participants pourront manipuler des projecteurs et caméras Pathé-Baby.

Inédit : Dévoilez vos bobines !
De Septembre 2022 à Mars 2023
Un jour par mois, des particuliers auront la possibilité de visionner leurs films 9.5 mm grâce au matériel de la Fondation.

Journées du Patrimoine
Samedi 17 et dimanche 18 septembre 2022
Projections d’un programme de films amateurs issus des fonds de la Mémoire filmique d’Île-de-France, dans la salle Charles Pathé de la Fondation Pathé.

Journée spéciale Ciné-club 9.5
Vendredi 14 octobre
Journée spéciale Ciné-club 9.5 avec projection en 9.5 mm dans la salle Charles Pathé des films d’édition et des films réalisés par les membres du club. L’occasion de rencontrer les Pathé-Babystes d’aujourd’hui.

Colloque International
Les 5 et 6 décembre 2022
« Du Pathé-Baby au 9.5 mm, l’invention du Cinéma chez soi »
À la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé et à l’INHA.
Organisé en collaboration avec la FIAF, LichtSpiel, Les Inédits et l’Université Paris 1 – Panthéon Sorbonne.

Carte blanche
Courant Janvier 2023 (date à déterminer)
Carte blanche à Mémoire filmique d’Île-de-France autour d’un programme de films d’archives en présence des déposants.

PATHÉ-BABY, Le Cinéma chez soi
Du 6 septembre 2022 au 4 mars 2023
Fondation Jérôme Seydoux-Pathé
73 avenue des Gobelins, 75013 Paris
www.fondation-jeromeseydoux-pathe.com

Tarifs :
Billet couplé 1 séance de cinéma + accès aux espaces d’exposition :
Tarif plein : 7 € ; Tarif réduit : 5,50 € ; Moins de 14 ans : 4,50 €
Tarif partenaire (pour les abonnés du Libre Pass de la Cinémathèque française et le CinéPass Pathé Gaumont) : 4 €
Carte 5 places valable 3 mois : 20 €
Carte 5 places à retirer sur place
Tarif ateliers : 8€ par personne ; tarif famille (4 p.) : 28€ ; tarif famille (5p.) : 32 € ; à partir de la 5ème place : 4 €