Agenda du Grand Paris

Juin
18
sam
Le CAFE RACER FESTIVAL célèbre les motos d’exception à l’autodrome de Linas-Montlhéry @ autodrome de Linas-Montlhéry
Juin 18 @ 09:00 – 18:00
Le CAFE RACER FESTIVAL célèbre les motos d'exception à l’autodrome de Linas-Montlhéry @ autodrome de Linas-Montlhéry

Après deux ans d’absence, l’Autodrome de UTAC Linas-Montlhéry renoue pendant le weekend du 18 et 19 juin avec la passion moto, celle la 9ème édition du Cafe Racer Festival !
Cette année, le Café Racer Festival est l’occasion de fêter de nombreux anniversaires, dont les 120 ans de Triumph : twins ou trois cylindres, époque Meriden ou Hinckley, Bonnie, Speed, T-bird, de petites merveilles que les nombreux fans de Triumph réunis dans l’autodrome seront heureux de découvrir ou de revoir. A l’occasion de la sortie du livre de Yves Kerlo « L’Aventure JBB » sur Jean-Bertrand Bruneau, artisan manceau qui développa pendant près de 50 ans de nombreux prototypes novateurs, seront exposés ses plus belles réalisations. A ceci s’ajoutera les 70 ans des records de Vincent sur le célèbre anneau de Montlhéry, les 50 ans de la Kawasaki Z et un hommage rendu par le Club Triton aux frères Rickman, préparateurs anglais de légende.

Mais le Café Racer Festival est avant tout un spectacle, celui des démonstrations de dragsters classiques, du drift-show, des concerts et des expositions ou essais de gamme : célèbre les motos d’exception et l’esprit custom.
Le Montlhéry Speed Trial est une démonstration de dragsters des années 60-80, inspiré par les courses de Madeira Drive à Brighton sur la côte sud de l’Angleterre. Sur une piste d’accélération de 200 m, face à la tribune principale, une quinzaine de machines historiques s’affronteront samedi soir et dimanche après-midi. Mais le plus spectaculaire sera certainement les sessions de glisse avec le Drift show.

Vous pourrez aussi flâner dans le village des préparateurs qui exposeront leurs plus belles réalisations.

Les différentes catégories :

CAFE RACER CLASSIC : Des années 50 aux années 70. Classiquement la catégorie des anglaises et des Triton avec la présence de motos italiennes ainsi que les premières japonaises.
CAFE RACER MODERNE : Les années 80-90, le territoire des quatre-cylindres japonais, mais également des italiennes.
CAFE RACER CONTEMPORAIN : Les années 2000 avec les préparations sur base néo-classique : Cafe Racer, Scrambler, Tracker, Street Tracker, Bratstyle…
MOTOS DE CARACTERE : toutes les motos authentiques au caractère
MOTOS DE COURSE : elles ne peuvent pas rouler sur routes, sans phare ni carte grise, ces motos ont marquées les esprits et les circuits.
KISS’ N VROOM : exclusivement réservée aux pilotes femmes sans distinction de moto.
ROYAL ENFIELD : propriétaires d’Enfield exclusivement avec une préférence pour les Twin 650.

Informations pratiques
Les tarifs visiteurs du Festival restent stables pour 2022 : 20 euros le samedi avec une nocturne jusqu’à
22 heures, 15 euros pour la seule journée de dimanche et 25 euros pour le pass week-end. L’entrée est
gratuite pour les enfants de moins de 15 ans accompagnés.

Juil
6
mer
Les gares du Grand-Paris – Conférence @ Maison de l'architecture Ile-de-France
Juil 6 @ 19:00 – 21:00
Les gares du Grand-Paris - Conférence @ Maison de l'architecture Ile-de-France

Les gares du Grand Paris

Conférence organisée en partenariat avec ConstruireAcier

Mercredi 6 juillet, 19 h

Point de départ des plus grandes aventures architecturales, les gares, symboles de l’industrialisation et de l’urbanisation au 19e et 20e siècle, ont toujours affiché leur puissance et leur prestige. Avec le Grand Paris, les nouvelles gares, grâce à leurs architectures uniques, tiennent plus que jamais cette promesse de modernité et de prospérité…

Conférence animée par Bertrand Lemoine, architecte, ingénieur, expert du Grand-Paris.

Au programme :
18h45 – Accueil à la Maison de l’architecture Ile-de-France
19h – Début de la conférence

Groupe-6
La gare de Maison-Blanche et le site de maintenance et remisage d’Aulnay-sous-Bois

Valode & Pistre ; VP Green
La gare du Pont-de-Rungis

Dietmar Feichtinger
La gare du Parc des Expositions de Villepinte et son viaduc aérien

Bordas + Peiro
La gare de Clichy-Montfermeil

Questions / Réponses
20h30 – Cocktail

Crédit photo : Gare du Parc des Expositions de Villepinte et son viaduc aérien ©Dietmar Feichtinger

________

Entrée libre
Maison de l’architecture Ile-de-France – Chapelle du couvent des Récollets
148 rue du Faubourg Saint-Martin 75010 Paris

Inscriptions ici.

Jan
14
dim
24e traversée de Paris hivernale des véhicules d’époque le dimanche 14 janvier 2024 @ Château de Vincennes
Jan 14 @ 07:30 – 14:00
24e traversée de Paris hivernale des véhicules d’époque le dimanche 14 janvier 2024 @ Château de Vincennes

Pour cette 24e édition qui couvrira une trentaine de kilomètres, l’association Vincennes en Anciennes – organisatrice des Traversées de Paris – plongera 700 équipages en véhicules de plus de 30 ans dans l’histoire parisienne des constructions métalliques. Avant le Second Empire, le fer dans l’architecture parisienne n’était pas une évidence. La pierre dominait dans les constructions. Il a fallu le talent novateur de personnalités telles que Baltard, Eiffel et bien d’autres pour lui donner ses lettres de noblesse. En même temps que progresse la Révolution industrielle, le métal est l’un des matériaux qui a transformé l’architecture à Paris. Il est utilisé pour sa solidité et sa résistance au feu : gares, ponts, halles, passages couverts et bâtiments des expositions universelles fleurissent dans la capitale. La Traversée de Paris mettra ainsi en lumière certains de ces ouvrages d’art ou bâtiments, par exemple les Ponts de l’Europe, Mirabeau ou de Grenelle. Le premier offre une vue sur la construction de verre et de fer de la gare Saint-Lazare, le second sur la Tour Eiffel et le troisième sur l’une des six répliques parisiennes de la Statue de la Liberté d’Auguste Bartholdi qui se trouve sur l’Île aux Cygnes. Réduction au quart de celle de New-York, elle a été offerte à la France par les citoyens français établis aux États-Unis et inaugurée le 4 juillet 1889 lors de l’exposition Universelle à l’occasion du centenaire de la Révolution française. Originellement placée face à la Tour Eiffel, elle tournait le dos aux États-Unis. Ce n’est que depuis l’Exposition Universelle de 1937 qu’elle regarde vers l’ouest. La statue originale est sortie en 1885 des ateliers de Gustave Eiffel, rue de Chazelles (où passera également la Traversée). Du haut de ses 312 mètres, la Dame de fer contemplera le passage des voitures. Créée pour l’Exposition Universelle de 1889, elle est l’un des emblèmes de la capitale. Depuis, elle a accueilli 200 millions de visiteurs. Si elle fait l’unanimité aujourd’hui, elle n’a pas eu que des amis lors de sa création.

Croiser des véhicules anciens (autos, motos, vélos, utilitaires légers, tracteurs, bus et camions) dans les rues de Paris est toujours un moment de grâce. Le temps est suspendu lors de cette balade atypique. Un temps désordonné où les avant-guerre croisent les Youngtimers, où les tracteurs investissent les rues de la capitale, où les Solex côtoient les Dollar et side-cars… Les marques disparues refont surface tandis que les Citroën, Peugeot, Renault, Volkswagen et autres offrent un échantillon de ce qu’elles ont été au fil des époques. Pour la première fois, la Traversée de Paris accueillera 10 camions anciens dont un porte-char ATCM modèle S 32215. Toujours au rendez-vous les bus Renault des années 30 embarquent au chateau de Vincennes un public curieux de tenter une expérience hors du commun sur des sièges en bois ou sur la plateforme livrée aux quatre vents.
Vincennes en Anciennes nous offre cette année un parcours inédit qui surprendra les participants, délaissant les points de passages habituels au profit d’autres lieux moins souvent empruntés. La Traversée de Paris entend également valoriser le patrimoine architectural de la capitale. » explique Jacques D’Andréa, Président de Vincennes en Anciennes.

Rendez-vous dimanche prochain et couvrez-vous bien !