Combien coûte une politique vélo ? Réponses dans un guide

244
Totem de compteur à vélo à Paris
Totem compteur de vélos à Paris - Crédit : Ville de Paris
Print Friendly, PDF & Email

DOCUMENT. Le Club des villes et territoires cyclables publie « Le coût des politiques vélo », un guide pratique à destination des collectivités territoriales pour les aider à budgéter leurs plans vélo.

Combien coûte une station de gonflage des pneus ? Un service de location courte durée ? Une passerelle pour vélos ? Un aménagement cyclable de transition ? Exemples à l’appui, recueillis auprès d’une trentaine de collectivités territoriales françaises, le Club des villes et territoires cyclables détaille les coûts supportés pour mettre en place un plan vélo dans un guide de 90 pages à l’usage des élus et des services techniques. « Les outils législatifs et règlementaires ne suffisent pas à la mise en place d’une politique cyclable dans les territoires. En effet, l’instauration d’un système vélo suppose un projet d’ensemble, dont toutes les dimensions doivent être budgétées », écrivent les auteurs du guide.

Quatre chapitres le structurent

1- De la conception à la mise en œuvre d’une politique vélo : moyens humains / études externalisées / comptage vélo.

Combien ça coûte (par exemple) ?
La communauté d’agglomération Porte de l’Isère (38) a déboursé 45 000 € pour la réalisation d’un document stratégique par des moyens externes.
Rennes Métropole (35) a mis en place des compteurs-totems pour un prix moyen de 15 000 €.

2- Les aménagements : voirie / signalétique et jalonnement / aménagements cyclables de transition / stationnement / matériaux recyclés, recyclables, perméables, à faible bilan carbone / aménagements spécifiques ou innovants.

Combien ça coûte (par exemple) ?
La ville de Champigny-sur-Marne (94) a refait complètement la chaussée d’une rue sur une surface de 644 m2 pour 150 000 €.
L’Eurométropole de Strasbourg (67) a mis en place des consignes individuelles sous forme de minibox pour un coût unitaire de 10 000 €.

3- Les services et animations : les services proposés par les collectivités et par les associations soutenues par les collectivités / l’animation et la communication / le soutien technique et financier aux citoyens, associations et entreprises.

Combien ça coûte (par exemple) ?
Sur 15 ans, le coût global du service Vélib’ Métropole au sein du Grand Paris est de 593 217 000 €.
La Métropole européenne de Lille (59) a lancé un Challenge métropolitain du vélo pour un coût annuel de 35 000 €.

4- Les recettes et aides financières existantes.

Combien ça rapporte (par exemple) ?
Le service de location de vélos de Grenoble-Alpes Métropole a généré 875 000 € de recettes en 2019, pour un coût d’exploitation de 2 550 000 €.
La banque des territoires peut financer des études « mobilité » pour accompagner les collectivités dans la définition de leur projet et leur mise en place opérationnelle à hauteur de 50 %.

Le guide est à télécharger ici :