Début des années 90, des bandes s’affrontent en banlieue parisienne

573
Print Friendly, PDF & Email

VINTAGE FRIDAY. Cette semaine, deux drames terribles se sont déroulés en Essonne, coûtant la vie à deux collégiens de 13 et 14 ans. Le phénomène est-il nouveau ? Si 80% des bandes rivales recensées en France se trouvent dans le Grand Paris, ce phénomène – avec des rixes et affrontements parfois très violents – existe depuis bien longtemps comme ce reportage du journal télévisé de France 2, réalisé et diffusé en 1990, nous le montre. Nous partons à la rencontre des célèbres « Zoulous », gang bien connu au début des années 90 pour les agressions et les vols qu’ils pratiquaient en rentrant en nombre dans les centres commerciaux. Ils nous expliquent comment on peut les identifier en regardant simplement les vêtements qu’ils portent. Et ce nom de zoulous, ils le perçoivent mal, car ils ne s’identifient pas vraiment à ce mouvement hip-hop né dans les années 80, lancé à New York par le DJ Afrika Bambaata, dondateur de la Zulu Nation. 1990 reste dans notre mémoire pour les rixes géantes qui opposaient la bande des Blacks Dragons contre celle des Mendy’s, 200 jeunes qui se battent en plein quartier d’affaire de la Défense, au milieu de l’Esplanade, sous le regard des nombreux touristes et qui laissera sur le sol le corps inanimé du jeune de 19 ans, Oumar Touré.

Déjà en début d’année 1990 deux bandes rivales de Chanteloup-les-Vignes et d’Achères s’affrontent à coups de barres de fer et de battes de base-ball, la ville sera surnommée « Chicago-en-Yvelines » dans le journal télévisé de France 3. Ce sont ces évènements qui inspireront Mathieu Kassovitz pour son film « La haine ». Quelques années plus tard, en mars 1994, au parc de La Courneuve, Philippe Huynh est attiré dans un traquenard et exécuté de deux balles dans la tête par un chef de bande pour une histoire de fille. Le meurtrier est rattrapé par les jeunes de Garges, passé à tabac, puis livré à la police.

En janvier 2001, comme une répétition de ce qui s’était passé en 1990, plus de 400 jeunes, venus de cités des Yvelines envahissent le quartier de La Défense, pillant les commerces du Centre commercial des Quatre Temps, puis s’affrontant avec des haches et de couteaux. Tout ceci pour nous rappeler que depuis le milieu des années 80 les phénomènes de bandes avec la violence, les vols et le racket défrayent régulièrement la chronique, suscitant à chaque fois une vive émotion avec des nombreuses prises de positions et des mesures politiques qui jusqu’ici n’auront pas su enrayer ce climat d’insécurité et des drames qui se succèdent.

UN REPORTAGE DU JOURNAL DE 20h | France 2 | 05/09/1990 un film INA