Dépôts de brevets : l’Île-de-France, moteur national

100
Dépôt de brevets INPI palmarès 2020
Crédit : Julien Cresp/PSA
Ils partent avec nous
Print Friendly, PDF & Email

L’INPI a divulgué son palmarès des déposants de brevets pour 2020. Deux demandes sur trois sont issues de structures situées en région francilienne.

L’Institut national de la propriété intellectuelle (INPI) publie le palmarès 2020 des principaux déposants de brevets (qui correspondent aux demandes déposées entre le 1erjuillet 2018 et le 30 juin 2020). Cette nouvelle édition met en lumière les grandes entreprises qui investissent dans l’innovation, comme le groupe automobile PSA, le groupe industriel et technologique Safran ou encore l’équipementier automobile Valeo. Ces trois premiers au classement ont déposé respectivement 1 239, 1 103 et 819 brevets. Parmi les 50 premiers déposants, on note la présence de 13 organismes de recherche publique, parmi lesquelles le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA, 4eavec 646 brevets) ou encore le Centre national de la recherche scientifique (CNRS, 6eavec 384 brevets).

À noter que le classement national suit peu ou prou le classement francilien. Ainsi, sur les 20 premiers au classement, 14 sont des déposants d’Île-de-France. D’ailleurs, 61,6 % des demandes de brevets émanent de la région francilienne, soit 7 614 demandes. Elles sont pour la plupart issues de grandes entreprises et l’on ne trouve guère que Michelin et Airbus pour ne pas être franciliennes. 

L’INPI note d’ailleurs que plus de 5 000 demandes de brevets, au plan national, ont émané de 10 grandes entreprises, principalement dans les secteurs de l’automobile et de l’aéronautique, mis à part deux acteurs : L’Oréal en cosmétique et Orange en télécommunications. Du côté des ETI, le spectre est plus large avec l’énergie (Gaztransport et Technigaz, 1reETI avec 58 brevets), l’électronique (Soitec, 2eETI avec 30 brevets) ou encore les machines agricoles (Exel Industries, 3eETI avec 29 brevets).

Enfin, du côté des établissements de recherche et des établissements de l’État, l’INPI comptabilise plus de 1 500 brevets déposés par les dix premiers du classement. L’année 2020 voit d’ailleurs une hausse significative de +5,2 % par rapport à 2019 avec un classement identique pour les quatre premiers : CEA, CNRS, IFP Énergies nouvelles et EDF. Notons une prédominance ici du secteur de l’énergie.