Eole : Virginie a fini de creuser

Print Friendly, PDF & Email

Mis à jour le mardi 14 juin 2022 by Olivier Delahaye

Cette vidéo signée SNCF Réseau retrace la jeune carrière de Virginie, tunnelier de la ligne Eole, qui vient de terminer son travail souterrain en plein cœur de Paris. Dans un peu plus d’un an, le RER E arrivera à Nanterre.

VIDEO. Le 15 février 2022, Virginie a atteint son terminus. Huit kilomètres sous terre en trois ans. Virginie est le tunnelier monstre d’Eole (acronyme pour Est-Ouest Liaison Express), le plus gros de France, qui, le 27 février 2019, commençait à percer le sous-sol francilien du côté de Courbevoie pour rejoindre finalement Haussmann Saint-Lazare, aujourd’hui le terminus du RER E, bientôt une gare d’étape sur le nouveau trajet qui foncera jusqu’à Mantes-la-Jolie.

Structurant…

Foncer est bien le mot puisque la vitesse commerciale de cette nouvelle infrastructure pourra monter jusqu’à 120 km/h. Elle desservira trois nouvelles gares à la Porte Maillot, à La Défense et à Nanterre. Les suivantes, de Houilles à Mantes, seront aménagées à partir des gares existantes du Transilien. Outre sa vitesse, Eole se caractérise aussi par ses très nombreuses interconnexions. De Chelles/Tournan à Mantes, il croisera : 7 lignes de Transilien (J, N, L, U, H, K, P) ; les quatre autres lignes de RER (A, B, C, D) ; 9 lignes de métro (1, 2, 3, 4, 5, 9, 12, 13, 14), voire 10 avec le prolongement de la ligne 11 ; 5 lignes de tramway (1, 2, 3, 4, 8) ; et enfin les lignes 15, 16 et 18 du Grand Paris Express. Soit une ligne extrêmement structurante qui, forcément, transportera beaucoup de monde. La SNCF table sur 650 000 passagers par jour, deux fois moins que le RER A actuellement, mais Eole le désaturera.

… mais plus cher que prévu

C’est d’ailleurs sa raison d’être. Déclaré d’utilité publique en 2013, le projet est validé par approbation ministérielle le 3 juillet 2014 avec pour ambition de servir de « désaturation du RER A et de modernisation du réseau régional ». Un an plus tard, son avant-projet fait état d’un coût de 3 327 milliards d’euros (en valeur 2009) et prévoit le calendrier suivant :

  • 2020 : prolongement jusqu’à Nanterre La Folie,
  • 2022 : prolongement jusqu’à Mantes-la-Jolie.

Tout compte fait, Eole ne devrait être mis en service qu’en 2023 jusqu’à Nanterre et Mantes attendra 2024. Surtout, son coût explosé puisque l’investissement global est finalement de 3,8 milliards d’euros auxquels il faut ajouter 1,8 milliard pour le matériel roulant. Un coût supporté essentiellement par la Région Île-de-France, la Société du Grand Paris et Île-de-France Mobilités auxquels s’adjoignent l’État, SNCF Réseau, le Conseil départemental des Yvelines, le Conseil départemental des Hauts-de-Seine et la Ville de Paris.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.