Films rares de la crue de la Seine de 1910

170
Print Friendly, PDF & Email

VINTAGE FRIDAY. Alors qu’en ce 10 février 2021, la Marne est toujours en vigilance orange avec une hauteur de 5,10 m et la Seine stabilisée sur Paris à un niveau de 4,30 m voici l’occasion de visionner quelques films rares de janvier 1910 lors de la seule crue centennale qu’ait connue le bassin de la Seine au XXe siècle, événement que nous avons plus l’habitude de voir en photos et cartes postales.

Avenue Montaigne en Janvier 1910 Crédit Agence Rol

En janvier 1910, l’inondation de la capitale, mais aussi de sa banlieue – dont la ville d’Alfortville qui fut très impactée -, commence tout d’abord dans les sous-sols des immeubles avant même que l’eau du fleuve ne passe par-dessus les quais et n’envahisse le réseau souterrain de 1,200 km de la capitale, dont le tout récent métropolitain, le réseau d’eau potable et celui des eaux usées. L’ensemble des transports est paralysé et les réseaux de gaz, téléphoniques et électriques sont coupés en de nombreux endroits. Dans certaines rues le sous-sol cède et de larges trous et crevasses se forment rendant les déplacements particulièrement dangereux. Les dégâts sont colossaux et estimés à 1,6 milliard de francs-or de 1910. La remise en service des différentes activités prendra deux mois et le fonctionnement normal ne sera atteint que plusieurs mois après le redémarrage des activités.

Des études montrent que si une crue d’une telle ampleur devait se reproduire aujourd’hui, 5 millions de personnes seraient touchées, 1,5 million se retrouveraient sans électricité et 1,3 million sans eau potable. Les dégâts directs résultant d’une crue d’une hauteur comparable à celle de 1910 ont été estimés en 2013 par l’OCDE à 30 milliards d’euros au minimum.

Un film de l’EPTB www.seinegrandslacs.fr