Haropa installe son conseil de développement territorial

162
Print Friendly, PDF & Email

COMMUNIQUE DE PRESSE

Réunis le mardi 19 octobre 2021 pour la première fois depuis la création du Grand port fluvio- maritime de l’axe Seine, les membres du conseil de développement de Paris ont procédé à l’élection de Séverine Chapus comme présidente du conseil et de Didier Léandri, comme vice-président.

Composés de 30 membres regroupés en quatre collèges, le conseil de développement territorial de Paris est chargé, auprès d’Antoine Berbain, directeur territorial, de représenter les intérêts franciliens et de les porter auprès des conseils de surveillance et d’orientation. À l’instar des conseils de développement du Havre et de Rouen qui se sont réunis la semaine dernière, le conseil de développement de Paris est composé de représentants de la place portuaire, de représentants des personnels, des entreprises exerçant leur activité sur le port, de représentants des collectivités territoriales et leurs groupements et des représentants des milieux professionnels et associatifs intéressés par le développement de la place portuaire.

À l’ordre du jour de cette séance d’installation figuraient, entre autres, l’élection de la présidente et du vice- président du conseil, l’avis sur l’évolution de la politique tarifaire (tarifs domaniaux et droits de ports pour 2022) et une information préalable sur le projet stratégique.

Le conseil de développement territorial de Paris

Séverine Chapus a été élue présidente du conseil de développement territorial des ports de Paris. La directrice générale déléguée des activités de promotion, en charge du développement chez BNP Paribas Real Estate entame un mandat à la tête de cet organe consultatif en tant que représentante de la communauté portuaire de Paris. Didier Léandri, président délégué général d’Entreprises fluviales de France, a été désigné pour occuper le poste de vice-président.

—————————-

« La création du conseil de développement territorial intervient à un moment clé où les exigences de la transition écologique se renforcent, où les grands chantiers liés à la construction du Grand Paris montent en puissance, où les préparatifs des JOP2024 sont lancés et où, en définitive, la Seine et le fluvial apparaissent plus que jamais comme un lien social et économique majeur entre les territoires.
Le port, clé de voûte d’une industrie en reconquête, d’une logistique fine réinventée, d’un rayonnement touristique aux valeurs citoyennes et acteur pleinement intégré dans les territoires, constitue le lieu de convergence de cette ambition de développement collectif.
Pour ce faire, nous souhaitons incarner une candidature collégiale, en animant une instance de dialogue et de travail avec un fort pouvoir d’impulsion sur les dossiers afin de faire entendre la voix des acteurs territoriaux franciliens avec et au sein d’un nouvel ensemble portuaire, avec la volonté d’agir, de contribuer et de peser. Nous allons travailler par projet et proposer dès la prochaine séance, pour contribuer en particulier à la stratégie de HAROPA PORT, une méthode de travail qui permette de porter efficacement notre contribution à la stratégie globale. »

Séverine Chapus et Didier Léandri, élus présidente et vice-président du conseil de développement territorial de HAROPA PORT | Paris.

—————————-

Premier collège des représentants de la place portuaire (9 membres) :

Florence BOUTMY, directrice CEMEX Île-de-France

Pablo LIBREROS, directeur général Granulats Lafarge

Olivier NAVETTE, directeur usine de Limay SARP Industries

Thomas DUBOIS, directeur général SUEZ Recyclage et Valorisation Île-de-France

Emma RECCO, directrice générale stratégie et développement IKEA France

Éric VERON, directeur général VAILOG France

Stéphane CASSAGNE, directeur général GEODIS

Arnaud DANIEL, directeur général adjoint Bateaux Parisiens – Compagnie des Batobus

Patrick SCHMITTER, directeur CroisiEurope

Deuxième collège des représentants des personnels des entreprises exerçant leurs activités sur le port (3 membres) :

François BORGET,

Didier DEPIERRE,

La nomination de la troisième personne fera l’objet d’un arrêté préfectoral complémentaire au premier.

Troisième collège des représentants des collectivités territoriales et leurs groupements situés dans la circonscription de la direction territoriale de Paris (9 membres) :

Représentant la région Île-de-France :
Grégoire de LASTEYRIE
Delphine BÜRKLI

Représentant la métropole du Grand Paris :
Jean-Michel GENESTIER
et son suppléant : Luc CARVOUNAS

Représentant le conseil départemental des Hauts-de-Seine :
Jean-Christophe FROMANTIN
et son suppléant : Thomas LAM

Représentant la ville de Paris :
Célia BLAUEL

Représentant l’établissement public territorial Boucle Nord de Seine :
Patrice LECLERC
et son suppléant : Chaouki ABSSI

Représentant l’établissement public territorial Grand Paris Sud Est avenir :
Denis ÖZTORUN
et son suppléant : Jean-Pierre CHAFFAUD

Représentant la communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise :
Raphaël COGNET
et son suppléant : Yann PERRON

Représentant la communauté d’agglomération Grand Paris Sud Seine Essonne Sénart :
Oumar DRAMÉ
et son suppléant : Pierre PROT

Quatrième collège des représentants des milieux professionnels et associatifs intéressés au développement du port (9 membres) :

Erwan LE MEUR, président de la communauté portuaire Seine Aval

Séverine CHAPUS, représentant la communauté portuaire de Paris

Marie-Odile BERTINCOURT, représentant la communauté portuaire CAP Bonneuil

Laura ALFANO, représentant la chambre de commerce et d’industrie Paris Ile-de-France

Didier LÉANDRI, président délégué général d’Entreprises fluviales de France

Patrice Henri DUCHÊNE, représentant France nature environnement

Karine LÉGER, directrice générale AIRPARIF

Dominique RITZ, directeur du bassin de la Seine Voies Navigables de France

Roberto HUET, représentant UNICEM

Les autres instances de gouvernance du Grand port fluvio-maritime de l’axe Seine Le conseil de surveillance du Grand port fluvio-maritime de l’axe Seine, présidé par Daniel Havis

Composé de 17 membres, ce conseil est chargé d’arrêter les orientations stratégiques de l’établissement et exerce le contrôle permanent de sa gestion. Son président invite les présidents du conseil d’orientation de l’axe Seine et des conseils de développement territoriaux à lui présenter les propositions émises par leurs conseils respectifs. Il est composé de :

5 représentants de l’État ;

4 personnalités qualifiées du monde économique ;

1 représentant par Région (région Île-de-France – région Normandie) ;

1 représentant par métropole (métropole du Grand Paris – métropole Rouen Normandie – Le Havre Seine métropole) ;

3 représentants des personnels.

Le directoire, présidé par Stéphane Raison

Sous le contrôle du conseil de surveillance, les six membres du directoire assurent la direction de l’établissement et est responsable de sa gestion. Ils sont notamment chargés d’élaborer, de mettre en œuvre, après approbation du conseil de surveillance, le projet stratégique de l’établissement. Le directoire est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir en toute circonstance au nom de l’établissement dans les limites des attributions du conseil de surveillance et notamment des compétences en matière budgétaire, de gestion domaniale, de développement et d’investissement.

Le conseil d’orientation

Composé de 30 membres, ce conseil – qui tiendra sa première séance dans les semaines à venir – sera chargé d’éclairer les décisions stratégiques du conseil de surveillance et de veiller à la cohérence des actions de l’établissement sur l’ensemble de l’axe fluvial. Il est composé de représentants de l’État et des collectivités territoriales, de personnalités qualifiées, de gestionnaires d’infrastructures et de représentants du milieu associatif et des personnels.