Huit sites franciliens sélectionnés par la Mission Patrimoine

268
La maison de Gérard Philipe, à Cergy.
La maison de Gérard Philipe, à Cergy. Crédit : Fondation du patrimoine.
Print Friendly, PDF & Email

Du château de Forges aux fameux murs à pêches de Montreuil, en passant par la maison de Gérard Philipe, huit monuments en péril font l’objet de dotations issues notamment du Loto du patrimoine.

Grâce en partie aux ressources issues de la troisième édition du Loto du patrimoine, la Mission Patrimoine portée par l’animateur Stéphane Bern va allouer 15,2 millions d’euros en 2021 à 98 monuments français en péril. Ces monuments sont définis comme des sites « de maillage ». Autrement dit : un monument par département et collectivité d’outre-mer est sélectionné.

En Île-de-France, cela porte à huit le nombre de sites choisis pour des rénovations et des travaux d’urgence. Soient :
Le cellier médiéval d’Ourscamp, à Paris ;
Le château de Forges, à Forges (Seine-et-Marne) ;
La bourse d’affrètement, à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) ;
Le parc Broussard, à Lardy (Essonne) ;
La glacière sud et glacière-chapelle, à Vanves (Hauts-de-Seine) ;
Les murs à pêches, à Montreuil (Seine-Saint-Denis) ;
Un colombier, à Périgny-sur-Yerres (Val-de-Marne) ;
La maison de Gérard Philipe, à Cergy (Val-d’Oise).

Cette dernière, ainsi que les murs à pêches de Montreuil bénéficient des plus fortes dotation : 300 000 euros. Pour des travaux s’élevant respectivement à 1 577 520 euros et 1 170 000 euros.

Au mois de juin 2020, en préfiguration de l’événement, la Mission Patrimoine avait sélectionné 18 sites emblématiques qui avaient reçu une enveloppe de 6,1 millions d’euros. Parmi eux, le fort de Cormeilles, dans le Val-d’Oise. Une quatrième édition du Loto du patrimoine aura lieu en 2021. Les candidats (propriétaires privés, associations ou collectivités territoriales) avaient jusqu’au 15 décembre pour déposer un dossier. La Mission avait reçu 647 candidatures.