Île-de-France Mobilités lance 2 projets expérimentaux d’information voyageurs sur l’occupation des bus en temps réel

852
Logo Ile de France Mobilités
Print Friendly, PDF & Email

COMMUNIQUE DE PRESSE

La crise sanitaire et les enjeux de distanciation physique associés ont accéléré la nécessité de mettre à disposition des usagers des transports publics une information voyageur « augmentée », afin de mieux les accompagner dans la planification de leurs mobilités. Sous l’impulsion d’Île-de-France Mobilités, Keolis et Transdev lancent deux expérimentations qui visent à mettre à disposition des voyageurs une information relative au taux d’occupation des lignes de bus en temps réel. Ce système, qui mesure le nombre de passagers qui montent et qui descendent des bus à un arrêt, permet de restituer l’affluence à bord des bus sous la forme d’un indicateur que les passagers pourront retrouver sur l’appli vianavigo d’Île-de-France Mobilités fin 2021.
L’intégration de cette nouvelle fonctionnalité dans la recherche d’un itinéraire donnera ainsi un critère de choix supplémentaire aux usagers dans un objectif continu d’amélioration de leur expérience de mobilité et participera aussi pleinement à leur réassurance à l’heure de la reprise post-confinement.
Île-de-France Mobilités finance à 100% l’ensemble des équipements nécessaires à ces projets.

L’expérimentation portée par Keolis

Le projet se déroule en deux temps, avec les différents acteurs de l’écosystème de mobilité francilien.

Depuis la rentrée 2020, mise en place de deux systèmes de collecte de données sur chaque véhicule de 2 lignes de bus du réseau de Vélizy pour estimer le nombre de voyageurs à bord en temps réel :
– Analyse des traces Wifi (DotPulse) détectant le nombre de smartphones essayant de seconnecter à un signal Wifi ou réalisant une opération de géolocalisation (les données collectées sont anonymisées dans le respect du RGPD).
– Captation de la charge du véhicule, par la mesure du « poids à l’essieu » (Capte)
– Cartographie de l’occupation des véhicules en service sur les deux lignes en temps réel disponible pour tous les usagers sur le site web Phebus.

Dès l’automne 2020, intégration du taux de charge prévisionnel par véhicule sur les 2 lignes de Vélizy.
Les données ainsi récoltées permettront d’alimenter un module prédictif d’Intelligence Artificielle qui permettra d’adapter par anticipation ses déplacements en fonction de la fréquentation des lignes selon les périodes et les itinéraires des lignes.
Cette fonctionnalité sera implantée sur le site web Phebus puis sur l’appli Vianavigo d’Île-de-France Mobilités.

Île-de-France Mobilités et Keolis ont choisi les lignes 40 (Pont de Sèvres [Boulogne Billancourt] | Inovel Parc Nord [Vélizy-Villacoublay]) et 45 (Mairie de Vélizy [Vélizy-Villacoublay] | Musée de Sèvres [Sèvres]) pour servir de terrain d’expérimentation. Reliant le réseau de transport en commun parisien à la zone d’activité tertiaire et universitaire de Vélizy (Thalès, Dassault,Siemens, Bouygues Télécom, IUT Vélizy), ces lignes sont les plus fréquentées sur ce secteur, notamment aux heures de pointe.

L’expérimentation portée par Transdev

Depuis juillet 2020, des cellules compteuses équipent l’ensemble des véhicules de la ligne C qui assure la liaison entre les gares de Houilles-Carrières-sur-Seine et du Vésinet-Le Pecq. Ces cellules permettent de mesurer le nombre de passagers qui montent et qui descendent des bus à un arrêt ; Le nombre de personnes dans le bus est donc parfaitement connu. L’applicationTransdev Île-de-France indique, sur la page de chaque ligne de bus concernés, le taux de chargedes deux prochains bus qui passeront à l’arrêt. Sous la forme d’un pictogramme, le voyageur a donc une information supplémentaire sur le confort de son voyage. Il est désormais capabled’arbitrer entre niveau de confort et temps d’attente.
Cette innovation va également permettre de contribuer au lissage des heures de pointe, sujet sur lequel Île-de-France Mobilités travaille par ailleurs avec les entreprises de la Région Île-de- France.

Dans le courant du mois d’octobre 2020, cette expérimentation sera étendue aux secteurs de :
– Chelles (21 véhicules)
– Lignes express en Essonne (23 véhicules)
– Plateau de Saclay (34 véhicules)