JO 2024 : D’ici Là, maître d’œuvre pour la colline d’Élancourt

208
Crédit : Ville d'Elancourt
Print Friendly, PDF & Email

COMMUNIQUE DE PRESSE

Officiellement sélectionnée comme site pour accueillir les épreuves olympiques de VTT en décembre dernier, la colline d’Élancourt, dans les Yvelines, continue de franchir les étapes. Le 31 mars 2021, le groupement composé de l’agence D’Ici Là (Paysagiste mandataire), EGIS (bureau d’études techniques cotraitant), l’Atelier d’Ecologie Urbaine (écologue cotraitant), Bike Solutions (expert VTT cotraitant) et Cimes Event (expert évènementiel sous-traitant) a été sélectionné pour assurer la maîtrise d’œuvre des aménagements de la colline. Il travaillera ainsi avec la SOLIDEO et l’ensemble des parties prenantes pour offrir un nouveau souffle à ce site dans le cadre des Jeux mais surtout de leur héritage. Véritable opportunité pour le territoire et ses usagers, la réception de l’événement et les aménagements prévus doivent permettre à la colline d’Élancourt d’écrire une nouvelle page paysagère de son histoire.

Un choix qui renforce l’identité sportive du territoire des Yvelines

Le choix du site de la colline d’Élancourt, dite aussi « colline de la Revanche », s’est opéré autour de trois critères. Tout d’abord, la sélection de ce site répond parfaitement à la logique d’héritage souhaitée par les acteurs des Jeux. Les aménagements optimiseront l’usage du site sans porter atteinte à la biodiversité présente et profiteront dès 2025 aux futurs usagers. Ils permettront dans le même temps de renforcer le territoire de Saint-Quentin-en-Yvelines dans son identité de « vallée vélo » (Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines, siège de la Fédération Française de Cyclisme, maillage important de pistes cyclables avec près de 400 km …). Les aménagements représentent un héritage supplémentaire, au bénéfice des habitants.

Les caractéristiques topographiques du site en faisaient également un candidat naturel pour les épreuves de VTT. Avec un point culminant à 231 mètres d’altitude, la colline d’Élancourt est en effet le sommet de la région Ile-de-France.

La proximité géographique du lieu et des autres sites de compétition est enfin le 3e argument. Situé au cœur de territoire Saint-Quentinois, à 35 km de Paris, la colline d’Élancourt est en effet située non loin du Village des athlètes, et de la plupart des sites de compétition. C’est sur ce territoire en effet que se déroulera la grande majorité des épreuves cyclistes durant les Jeux : les épreuves de cyclisme sur piste au Vélodrome National de Saint-Quentin-en- Yvelines ; les épreuves de BMX race à l’Ile de loisirs et au Stadium du Vélodrome National de Saint-Quentin-en-Yvelines. Les épreuves d’escrime du pentathlon moderne se tiendront au Vélodrome National et le golf au Golf National de Saint-Quentin-en-Yvelines. Cette concentration offre au territoire une participation majeure au plus grand événement sportif mondial.

Un projet aux ambitions écologiques fortes

Le projet de la colline d’Élancourt porte des ambitions fortes. Il souhaite s’inscrire dans son environnement et contribuer à la régénération des milieux écologiques existants. Toutes les opérations nécessaires aux épreuves olympiques et à leur héritage ont été pensées dans le souci permanent de respect de la biodiversité du site. Ces aménagements reposent sur la préservation de la continuité arborée du plateau de Saint-Quentin-en-Yvelines et une réorientation des dynamiques végétales pour diversifier les habitats écologiques et leur richesse spécifique, au profit d’espaces verts connectés.

Des aménagements au service des usagers de la colline…

Après les travaux et les Jeux de Paris 2024, la colline d’Élancourt restera un site de loisirs accessible à tous. Les amateurs de VTT, de marche et de course à pied pourront croiser les familles en promenade. Ces aménagements sont une opportunité pour l’attractivité sportive du territoire.

Sur la colline, les Jeux laisseront notamment en héritage :
– un redéveloppement des parcours VTT à partir des chemins existants, permettant à la suite des Jeux d’accueillir des compétitions et championnats ;
– la création d’équipements complémentaires à destination des habitants ;
– un retravail des accès à la colline pour faciliter les flux et améliorer la connexion du site au territoire alentour.

dès le lendemain des Jeux

La sélection de la maîtrise d’œuvre, groupement D’Ici Là, permet à la SOLIDEO de poursuivre sur sa lancée, de finaliser la phase d’étude et de préciser le calendrier de réalisation du projet. Les travaux d’aménagement pourront démarrer dès la fin d’année 2022. La livraison du siteau comité d’organisation est prévue au premier trimestre 2024. Dès la fin des Jeux, la SOLIDEO et la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines(SQY) réaliseront les derniers aménagements pour rouvrir dès 2025 le site aux usagers.

« La Région Île-de-France se réjouit de voir le site de la Colline d’Elancourt accueillir lesépreuves olympiques de VTT en 2024 et ainsi montrer le potentiel du territoire francilien. Ce site va bénéficier de nouveaux aménagements qui constitueront un véritable héritage olympique. Cet héritage à la fois sportif, sociétal et environnemental fort permettra d’offrir au plusgrand nombre un formidable lieu de détente, de loisirs et de pratiques sportives, tant amateurs que de haut niveau. Il y a une vraie cohérence entre la Colline d’Élancourt, l’île de loisirs régionale de Saint-Quentin-en-Yvelines et le Vélodrome national, qui répond à la fois aux attentes et besoins d’un territoire et représentera une vitrine exceptionnelle pour la pratique du vélo », indique Valérie Pécresse, Présidente de la Région Ile de France.

Une dynamique engagée par l’ensemble des parties prenantes

Plus grand événement sportif mondial, les Jeux Olympiques offrent l’opportunité pour les collectivités qui les accueillent d’engager des financements pour réaliser des aménagements structurants au bénéfice des habitants et usagers. C’est le cas de la colline d’Élancourt, dont les infrastructures olympiques de VTT, offriront un héritage sportif et de loisirs aux populations de Saint-Quentin-en-Yvelines, mais également des Yvelines et de l’Île-de-France. Avec un budget global de 10M€ pour les aménagements sur la colline, la synergie permise par les Jeux est une opportunité unique d’engager la valorisation de cette friche pour en faire un espace naturel de qualité, d’un point de vue écologique et paysager.

Le comité d’organisation de Paris 2024 intervient sur les aspects événementiels et sportifs, comprenant les aménagements temporaires nécessaires aux compétitions, qui seront retirés ensuite. De son côté, la SOLIDEO, en lien avec l’ensemble des acteurs du territoire, dirige l’ensemble des aménagements dédiés à l’héritage. Le choix de Paris 2024 d’organiser ces épreuves sur ce site a permis d’impulser une dynamique forte au niveau des collectivités territoriales. Le projet regroupe ainsi un grand nombre d’acteurs : la SQY ; la Région Ile-de- France ; le Département des Yvelines ; l’État mais aussi la Fédération Française de Cyclisme. La sélection récente du maître d’œuvre D’Ici Là par la SOLIDEO est une nouvelle étape du projet franchi dans le respect du calendrier prévu initialement.

Une participation du public pour un projet intégré dans son territoire

Pour informer le territoire et les usagers actuels du site, la SOLIDEO, maître d’ouvrage, et les partenaires organiseront une réunion publique d’information début juillet afin de présenter le projet et échanger avec le public avant le démarrage des travaux.

Le projet intègre également dans ses étapes de conception des phases de participation du public réglementaires :
–  d’ici fin 2021, une concertation L103-2 du code de l’urbanisme se déroulera dans le cadre de la mise en compatibilité du PLUi de Saint-Quentin-en-Yvelines par Déclaration de projet.
– début 2022 une participation du Public par voie électronique sous l’égide de garants de la Commission nationale du débat public sera organisée dans le cadre de la mise en compatibilité du PLUi par Déclaration de projet et de l’évaluation environnementale. Ces phases de participation du public sont importantes pour concevoir un projet intégré dans son territoire. La SOLIDEO et les partenaires mettront en place un dispositif d’information etde participation permettant à chacun de formuler un avis sur ces étapes du projet.

« L’aménagement de cette colline concrétise nos ambitions dans le cadre des Jeux et notamment en matière d’héritage. Les Jeux de Paris 2024 sont l’opportunité de développer des projets aux multiples aspects. A Elancourt, il ne s’agit pas seulement de créer une piste pour une épreuve sportive, le projet s’inscrit dans une logique globale et de long terme. Nous allons transformer ce site, cette friche aujourd’hui peu entretenue, et en faire nonseulement un équipement sportif, mais aussi un site de loisirs et un espace naturel revalorisé. Cette ancienne carrière, va devenir un réservoir de biodiversité connecté au paysage », Nicolas Ferrand, directeur général exécutif de la SOLIDEO