La filière vélo du Grand Paris soutenue par l’État

332
Filiere Vélo du Grand Paris
Print Friendly, PDF & Email

APPEL A PROJETS. Le pôle territorial de coopération économique « Filière vélo du Grand Paris » fait partie des 15 lauréats bénéficiant d’un accompagnement financier.

À la suite d’un appel à projets lancé en mai 2021 par le secrétariat d’État chargé de l’Économie sociale, solidaire et responsable, pour redynamiser les pôles territoriaux de coopération économique (PCTE), 134 candidatures avaient été réceptionnées et 107 projets avaient été déclarés lauréats de la phase 1 ; ce qui leur donnait accès à un bouquet de services spécialisés.

Parmi eux, quinze PCTE ont démontré une maturité de projet suffisante pour que l’État leur apporte, au-delà du bouquet de service, un accompagnement financier à hauteur de 100 000 euros sur deux ans.

Un PCTE pionnier sur la formation vélo

Le pôle territorial de coopération économique (PTCE) « Filière vélo du Grand Paris » fait partie de ces quinze lauréats. Il regroupe les membres suivants : Carton Plein, Études et Chantiers Ile de France, La Petite Rockette, Velogik, ETRE, GRETA 95, CoopCycle, COCYCLETTE, Les boîtes à Vélo. Porteur de formations innovantes dans les métiers du vélo, il est à l’origine de la création de l’École des Métiers du Vélo du Grand Paris. Au-delà d’un simple centre de formation, son ambition est de créer un écosystème et de mener une approche filière qui comprenne toutes les parties prenantes de la professionnalisation sur tout le territoire. C’est à ce jour le premier et seul PTCE dédié aux vélos et aux mobilités douces : il permettra de créer un pôle d’interconnexions et de coopération entre la formation, les professionnels et un pôle de recherche pour préparer les métiers de demain de la filière vélo, avec la volonté de produire des dispositifs certifiés et reconnus au niveau national.

Relance d’une stratégie nationale

Pour rappel, les PTCE ont été créés par la loi du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire. Ils se constituent par le regroupement sur un même territoire d’entreprises de l’économie sociale et solidaire. Ces structures s’associent avec les collectivités territoriales, à des entreprises, des centres de recherche, des établissements d’enseignement supérieur, des organismes de formation pour mettre en œuvre une stratégie commune et continue de mutualisation, de coopération ou de partenariat, au service de projets innovants et porteurs d’un développement local durable. En mai 2021, on dénombrait 56 PTCE actifs sur l’ensemble du territoire, encouragés par des appels à projets lancés en 2013 et 2016. Une stratégie nationale permettant un accompagnement complet des PTCE émergents a été lancée en mai dernier. Ainsi, 1 million d’euros sont consacrés à l’accompagnement technique et humain de 160 PTCE (107 PTCE émergents et 56 PTCE existants) sur l’ensemble du territoire national.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.