La Métropole du Grand Paris veut lutter contre la pollution lumineuse

Print Friendly, PDF & Email

Par l’acquisition d’images satellites, la Métropole du Grand Paris souhaite cartographier la pollution lumineuse sur l’ensemble de son territoire et établir une trame noire.

Pollution lumineuse grand paris

Dans le cadre des mesures qu’elle met en place en faveur de la biodiversité sur son territoire, la Métropole du Grand Paris porte une expérimentation sur la pollution lumineuse.

Mobilisant l’expertise d’un consortium de trois entreprises (TeleScop / DarkSkyLab / Terroïko), elle va tenter d’acquérir suffisamment de données satellitaires sur les espaces éclairés la nuit dans les 131 communes qui la composent. Un projet qui doit permettre de définir une trame noire (réseau écologique formé de réservoirs et de corridors propices à la biodiversité nocturne), qui viendra enrichir les données des trames vertes et bleues.

L’expérimentation se déroule en trois étapes : acquisition d’images entre 21 h 30 et 00 sur les 814 km2 de la Métropole, par un satellite opéré par la société CGSAT (de novembre 2021 à fin avril 2022) ; cartographie de la pollution lumineuse (septembre 2022) ; analyse par croisement des données trames vertes et bleues. À terme, les données seront mises à disposition en open data et pourront être utilisées par les communes métropolitaines pour des actions de préservation de la biodiversité voire d’optimisation de l’éclairage public et des dépenses énergétiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.