La Société du Grand Paris va atteindre son objectif de 20% des paiements dédiés aux TPE/PME

201
Illustration Chantier Grand Paris Express Crédit : Olivier Delahaye
Crédit : Olivier Delahaye
Print Friendly, PDF & Email

COMMUNIQUE DE PRESSE

Jean-François Monteils, président du directoire de la Société du Grand Paris, a réuni le 14 décembre 2021 l’Observatoire des PME du Grand Paris Express. Créé en 2017, cet observatoire a pour mission de suivre la participation des TPE/PME aux marchés passés par la Société du Grand Paris pendant la durée du projet.

Ouverte à toutes les Fédérations professionnelles concernées par les marchés de travaux du Grand Paris Express, ainsi qu’aux instances patronales et consulaires de la région Île-de-France, cette réunion a montré la vitalité économique de l’écosystème des entreprises impliquées sur le projet.

Depuis le début des travaux, plus de 3 400 PME, qui représentent 76 % du total des entreprises travaillant à la réalisation du Grand Paris express, dont 1 850 ayant leur siège en région Île-de-France, ont reçu près de 1,5 milliard d’euros, soit 83 % de l’objectif déjà contractualisé par la Société du Grand Paris à date. Ainsi, la Société du Grand Paris pense atteindre son objectif de faire réaliser au moins 20% des montants des marchés aux TPE et PME d’ici la fin des travaux. A ce jour, plus des deux tiers des marchés de génie-civil ont été attribués. La Société du Grand Paris notifie désormais, depuis plusieurs mois, les marchés d’aménagement et d’équipement des gares et ouvrages de service avec la volonté de faire en sorte que ces marchés bénéficient à un maximum de TPE et PME.

La Société du Grand Paris souhaite poursuivre les efforts avec les marchés d’aménagement des gares

« Je salue les efforts des grandes entreprises titulaires de nos marchés pour impliquer les TPE et PME. Il nous reste encore de nombreux marchés à attribuer, j’invite les organisations professionnelles à se mobiliser et les PME à se regrouper pour répondre aux nombreux appels d’offres en cours concernant l’aménagement des gares, tous corps d’état confondus. La Société du Grand Paris a travaillé pour donner une meilleure visibilité aux entreprises sur les futurs marchés et a mis en place un allotissement adapté permettant aux PME et TPE de répondre à ses marchés plus facilement. »

Jean-François Monteils, président du directoire de la Société du Grand Paris

Pour répondre aux préoccupations des entreprises concernant les besoins de recrutement dans les filières en tension, mais aussi dans la perspective de favoriser le développement d’opportunités professionnelles sur les territoires traversés par les chantiers, la Société du Grand Paris a mis en place, en lien avec Pôle Emploi et les principales collectivités territoriales d’Île-de-France une démarche de gestion prévisionnelle territorialisée des emplois et compétences (GPTEC).

Cette démarche vise à structurer des passerelles de sécurisation des parcours dans l’emploi entre les différents chantiers de la Société du Grand Paris mais aussi entre les chantiers des grands projets en Ile de France. Elle s’intègre dans une collaboration conjointe avec les services déconcentrés de l’État (Direction Régionale et Interdépartementale de l’Économie, de l’Emploi, du Travail et des Solidarités), les filières métiers et leurs OPCO (Opérateurs de compétences).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.