Lancement des opérations pour le centre aquatique de Marville

104
5-Centre aquatique de Marville - HALLE BASSINS
HALLE BASSINS
Print Friendly, PDF & Email

EN IMAGES. En bordure du parc de La Courneuve, la piscine de Marville va céder la place à un centre aquatique où s’entraîneront les équipes de water-polo durant les Jeux olympiques de 2024.

  • 1-Centre aquatique de Marville - VUE AERIENNE
  • 2-Centre aquatique de Marville - FACADE JO
  • 3-Centre aquatique de Marville - PARVIS
  • 4-Centre aquatique de Marville - HALL ACCUEIL
  • 5-Centre aquatique de Marville - HALLE BASSINS
  • 6-Centre aquatique de Marville - ESPACE BALNEO
  • 7-Centre aquatique de Marville - HALLE BASSIN D'EVEIL
  • 8-Centre aquatique de Marville - SOLARIUM

Au terme des délibérations d’un jury composé d’élus de la Seine–Saint-Denis et de Paris, de la SOLIDEO (en charge des ouvrages olympiques) et d’architectes, le marché global de performances du futur centre aquatique de Marville a été attribué à l’entreprise GCC. 

Water-polo

Ce marché comprend la conception, la construction et la maintenance de l’équipement. À la tête d’un groupement intégrant BVL Architecture, ASB Architectures OAW, INCET, TUAL, Ginger BURGEAP, Vivace Latitude, ABC Décibel, BIM BAM BOOM et Idex, la candidature de GCC a été retenue face à celles de Sogea et d’Eiffage. GCC opèrera sous maîtrise d’ouvrage du Conseil départemental de la Seine–Saint-Denis et sous la supervision de la SOLIDEO.

Ouverte en 1975, l’actuelle piscine est intégrée au Parc interdépartemental des sports de Marville, en lisière du parc Georges-Valbon, sur les communes de La Courneuve et de Saint-Denis. Elle sera donc remplacée par un nouveau centre de 4 600 m2, dont près de 1 600 m2 de plan d’eau, avec des bassins intérieurs et extérieurs, un espace bien-être et balnéothérapie, deux solariums, une plage aqualudique et une lagune de jeux.

Lors des Jeux olympiques de 2024, le centre servira de base d’entraînement aux équipes de water-polo.

« Plan piscines »

Site olympique, il s’inscrit aussi dans le cadre du « Plan piscines » de 40 millions d’euros décrété par la Seine–Saint-Denis en 2015. Celui-ci vise à mener 17 opérations de rénovation de piscines existantes dans le département et à en construire 5 nouvelles en 5 ans. En la matière, le 93 est certes carencé avec moins de 60 m2 de bassin de natation pour 10 000 habitants, contre 160 m2 en moyenne en Île-de-France. Et 50 % de ses collégiens entrant en classe de 6ene savent pas nager.

Outre des contributions Conseil départemental et de la Ville de Paris, le centre aquatique sera financé à hauteur de 30,5 millions d’euros par la SOLIDEO. Après une phase de conception, d’études et d’obtention du permis de construire, les travaux débuteront en janvier 2022 et s’achèveront en octobre 2023, avant une ouverture prévue début 2024.

Les futurs espaces du centre aquatique
EN INTÉRIEUR :
Une halle des bassins avec :
– un bassin sportif de 33×21 m avec 8 lignes d’eau et un fond rétractable ;
– un bassin ludique (156 m2) avec un espace pour pratiquer la nage (1,30 m de profondeur) et un espace ludique (90 cm de profondeur) avec bancs bouillonnant, cols de cygne…
– un bassin d’éveil (70 m2, de 40 cm à 90 cm de profondeur) permettant de faire découvrir le milieu aquatique aux enfants en bas âge ;
– une lagune de jeux (60 m2) avec geyser et fontaines.
Un espace bien-être et balnéothérapie avec :
– un hammam ;
– deux saunas ;
– des équipements balnéo comme des douches massantes, un bain bouillant et un bain froid ;
– une salle de musculation ;
– un espace relaxant et tisanerie ;
– une terrasse fitness.
EN EXTÉRIEUR :
– un bassin nordique de 25×15 m avec 6 lignes d’eau ;
– un bassin « estival » (300 m2) avec canons à eau, jacuzzi ;
– une plage aqualudique (120 m2) avec fontaines, geyser ;
– deux espaces solarium.