L’aventure des Castors de Montreuil-sous-Bois

862
Print Friendly, PDF & Email

VINTAGE FRIDAY. « Nous ne bâtirons pas chacun NOTRE MAISON mais nous bâtirons ENSEMBLE NOTRE CITÉ ». Face à la grave crise du logement que l’Europe a connu après la Seconde Guerre mondiale, des initiatives coopératives sont apparues, des Français de toutes classes sociales et pour la plupart sans connaissances particulières se sont associés dans des projets d’autoconstruction.

C’est ainsi qu’est apparu le mouvement des Castors, où des habitants constructeurs ont mis en commun leurs économies, leur énergie et pour un certain nombre leurs connaissances pour faire l’acquisition de terrains où ensemble ils vont construire en dehors des heures de travail, le week-end et pendant leurs vacances, les maisons de chaque membre de cette communauté. Ce mouvement d’autoconstruction « l’Union Nationale des Castors », fondé en 1950, existait déjà en France dans les années 1920 avec les « cottages sociaux » et a largement participé à la reconstruction d’après-guerre pendant les années 1950.

Dans ce reportage tourné pour le journal télévisé de 20 heures du 27 septembre 1956, nous découvrons les nombreuses réalisations des Castors de Montreuil-sous-Bois, initiées par André Morel, président de la Société coopérative de constructions Castors du canton de Montreuil « Groupe des 3 communes » constitué en octobre 1954. Trois réalisations vont se succéder, un premier ensemble de 60 logements situé 13 avenue Faidherbe, la Résidence André Morel avec ses 340 logements et en dernier la cité de La Renardière.

Parmi ces nombreux Castors, on remarque la présence de cent vingt sapeurs-pompiers qui se portèrent volontaires pour participer à ce chantier. Projet initié par Aristide Arnaud, chef du Service Social et du Service des Travaux du régiment de sapeurs-pompiers de Paris (R.S.P.P.) qui cherche à loger de nombreuses familles des hommes du Régiment et va se rapprocher d’André Morel. Alors que dans les projets pavillonnaires les Castors sont seuls maîtres d’œuvre sur les chantiers, la construction des immeubles collectifs de Montreuil demande des compétences particulières et les Castors sont utilisés comme simple main d’œuvre au service des entreprises qui interviennent sur le chantier. Le chantier de la résidence André Morel débuta en 1955, réalisé en trois tranches jusqu’en 1958, alors que l’occupation des appartements a commencé dès 1957. La répartition des appartements entre les Castors se fit comme il était d’usage dans tous les projets Castors, par tirage au sort.

Reportage JT de 20H du 27 septembre 1956 un film INA