Le Cèdre bleu de l’Atlas en finale du concours « Arbre de l’année »

148
Cèdre bleu de l'Atlas de Montesson
Print Friendly, PDF & Email

Au terme de la première étape du concours « Arbre de l’année », le Cèdre bleu de l’Atlas de Montesson a reçu les faveurs du jury qui l’a finalement préféré au Mûrier blanc de Nemours.

Le jury francilien a désigné le Cèdre bleu de l’Atlas, situé à Montesson dans les Yvelines, pour participer à l’édition 2020 du concours national « Arbre de l’année ».

Ouvert en juin, le concours a connu cette années un record avec 89 candidatures reçues. Le jury, composé de l’Agence des espaces verts (AEV) d’Île-de-France, de Terre Sauvage, de l’ONF et de l’association A.R.B.R.E.S. a pris en compte, en plus des caractéristiques naturalistes et esthétiques, l’histoire même des arbres, leur importance culturelle, affective ou encore symbolique pour le groupe ou la personne qui les a présentés. 

L’arbre du soin

Le Cèdre bleu de Montesson est à, ce titre, emblématique. Situé au cœur d’un parc arboré de 30 hectares, ce géant de 12 mètres de haut et de 3,5 mètres de circonférence fut planté au début de la Seconde Guerre mondiale au pied de l’École de Préservation Théophile Roussel, devenue ensuite le Centre Hospitalier Théophile Roussel. Celui-ci a développé une panoplie de thérapies innovantes et non médicamenteuses en lien avec la nature : l’hortithérapie, avec la création de « jardins de soins » entretenus conjointement par les patients et les soignants, la zoothérapie avec des chiens, des perroquets, ou encore l’équithérapie, qui offre aux patients une pratique hebdomadaire et un contact fort avec le cheval. Ces moments de soins en lien avec la faune et la flore environnantes permettent aux patients de sortir de l’isolement et participent au développement de leur motricité, de leur estime de soi et constituent des moments privilégiés pour l’expression de leurs émotions. 

Prix « Coup de coeur » pour un mûrier

Le jury du concours francilien a eu toutefois du mal à le départager d’un autre arbre : le Mûrier blanc de Nemours, en Seine-et-Marne. Arbre vénérable et tortueux, ce mûrier fut planté en 1770 dans le but de développer l’industrie du ver à soie au nord de la Loire. La tempête de décembre 1999 l’a profondément au point que, dorénavant penché, il plonge ses branches dans les méandres du Loing. Le Mûrier blanc de Nemours a obtenu le prix « Coup de coeur » du concours.

Le Mûrier blanc de Nemours au bord du Loing.

En janvier 2021, 3 des 19 lauréats régionaux en lice pour le concours national recevront le « Prix du public », le « Prix du jury » et le « Prix Coup de cœur ». 

Jusqu’au 5 janvier 2021, vous pouvez soutenir le lauréat francilien dans la catégorie « Prix du public » en votant sur www.arbredelannee.com.