Le Forum métropolitain lance deux nouvelles études

299
photo a86 institut paris region
Crédit : Paul Lecroart / Institut Paris Region
Print Friendly, PDF & Email

Le syndicat d’élus franciliens va se confronter dans les mois qui viennent à deux nouveaux sujets. Le premier, unanime, concerne l’A86. Le second est plus explosif : la gouvernance du Grand Paris.

Réunis en bureau le 12 janvier dernier, les élus du Forum métropolitain ont décidé de lancer deux nouvelles études prospectives.

Quel devenir pour l’A86 ?

La première s’inscrit dans ses travaux initiés en 2017 sur les mobilités et fait suite au succès rencontré par la consultation internationale « Les Routes du futur du Grand Paris » qu’il avait initié en 2019. Le Forum va ainsi s’interroger sur le devenir de l’A86, le super-périphérique francilien. Ce travail vient aussi en complément de la Conférence stratégique sur les mobilités routières en Île-de-France de la préfecture de région ainsi que de la démarche collaborative des « Ateliers du périphérique » menée par la Ville de Paris. Les élus souhaitent que « le Forum travaille avec l’État et la Métropole sur la construction et l’animation, d’un dispositif global de concertation et de réflexion sur le devenir de l’A86, qui traverse et impacte sur ses 79 kms, de très nombreux territoires ». L’État et l’ensemble des parties prenantes (territoires, acteurs de la société civile et habitants de petite et grande couronne) vont être mobilisés dans les semaines à venir pour définir les contours du dispositif.

Le futur de la gouvernance du Grand Paris

Le second atelier risque d’être plus clivant puisqu’il concerne les évolutions institutionnelles du Grand Paris. Le sujet agite le syndicat depuis plus de dix ans, mais il estime aujourd’hui être le lieu le plus neutre et le plus commun à tous les élus franciliens pour « mener un débat global et exhaustif, appuyé par une instruction scientifique et impartiale ». Cette démarche est censée aboutir en 2022 « sur une réflexion commune montrant les tenants et aboutissants, les évolutions possibles, les accords, les désaccords, les points de convergence et les points de divergence ». Le Forum étudiera plusieurs scénarios possibles d’évolutions institutionnelles, qui resteront circonscrites en son sein.

Par ailleurs, le bureau du Forum souhaite aussi étudier la possibilité de lancer des travaux sur la question de la restauration collective en Île-de-France.