Le plan Bus 2025 subventionné par l’UE

546
Bus électrique_Ligne_341_RATP
A vélo dans le grand paris
Print Friendly, PDF & Email

La Commission européenne attribue 23 millions d’euros de subvention pour l’achat de bus électriques et la conversion des dépôts à l’électrique et au bio-gaz en Île-de-France.

Dans le cadre du programme européen « Connecting Europe Facility », qui vise à financer des infrastructures de transport durables, la Commission européenne va attribuer une subvention de 23 millions d’euros au plan Bus 2025 mis en place par la RATP et Île-de-France Mobilités. Subvention complétée par un prêt de 23 millions d’euros, aussi, de la Banque des Territoires (Groupe Caisse des Dépôts).

Le plan Bus 2025 vise à convertir la flotte et les centres bus du réseau opéré par la RATP à l’électrique et au biométhane à l’horizon 2025. Ce plan devrait permettre de diminuer de 50 % le bilan carbone des bus exploités par la RATP. Le parc de bus exploité par l’entreprise est aujourd’hui composé de 4 700 bus, dont 142 véhicules électriques, 240 GNV et 1 100 hybrides. Dans les 5 ans, la RATP doit réceptionner 3 700 bus neufs électriques ou biogaz.

L’entreprise transforme aussi son outil industriel en adaptant les centres opérationnels bus aux technologies électriques et GNV à hauteur de 50 % pour chacune de ces technologies, conformément à la volonté d’Île-de-France Mobilités. 

Le chantier industriel est colossal pour l’entreprise puisque les travaux concerneront jusqu’à 15 centres bus simultanément. Actuellement, les centres bus de Créteil et de Massy sont totalement convertis au biométhane. Deux sites sont partiellement convertis à l’électrique : Lagny (Paris, XXe) et Corentin (Paris, XIVe). Les travaux sont déjà en cours sur six autres sites.