Le rideau tombe sur le Forum métropolitain du Grand Paris

200
Print Friendly, PDF & Email

C’est donc son douzième président qui éteindra les lumières. Ce mardi 7 décembre, suite à un Comité syndical extraordinaire, réuni autour de son Président Jean-Philippe Gautrais, maire de Fontenay-sous-Bois, les élus du syndicat mixte ont acté la dissolution du Forum métropolitain du Grand Paris.

Créé en 2009 sous l’impulsion de Bertrand Delanoë, ce qui s’appelait alors Paris Métropole avait pour objectif d’établir le fait métropolitain auprès des élus de l’agglomération parisienne, puis de mettre en oeuvre les conditions propices à l’établissement d’une institution métropolitaine. Suite à la création de la Métropole du Grand Paris (MGP), Paris Métropole avait changé de nom pour devenir le Forum métropolitain du Grand Paris et devait servir de lien institutionnel entre la MGP et les élus de grande couronne.

Tout compte fait, le Forum n’aura pas survécu à la lutte entre Anne Hidalgo, maire de Paris, et Valérie Pécresse, présidente de la Région Île-de-France, sur fond d’élection présidentielle.

Après plusieurs mois de travail et de discussion avec les partenaires institutionnels, les élus du Forum disent regretter « qu’aucune solution viable n’ait pu être trouvée pour faire vivre cet espace politique métropolitain ».

Créé en 2009, le Forum « a œuvré pendant plus de 10 ans à nourrir la réflexion des élus et des collectivités sur les enjeux métropolitains. Malheureusement aujourd’hui, et malgré la volonté de certains élus de maintenir l’existence d’un espace de dialogue, opérationnel, neutre et performant, l’abandon progressif du Forum métropolitain du Grand Paris est l’illustration d’un repli sur soi de plus en plus prégnant. La construction métropolitaine est un long chemin, avec cette dissolution du Forum les élus présents dénoncent un grand pas en arrière. Ces derniers mois, avec l’appui de l’Agence parisienne d’urbanisme et de l’Institut Paris Région, le Forum a mené une étude globale sur l’histoire, l’organisation et les enjeux actuels du Grand Paris. A l’heure où le Forum vit ses derniers moments, cette étude constitue un héritage pour tous de l’histoire métropolitaine et donne des clefs pour en construire son avenir ».

Pour le Président Gautrais, « nous payons des années de compromis successifs. En délaissant le Forum métropolitain du Grand Paris, les élus décident de rester prisonniers d’un système politique où les enjeux de pouvoir priment sur l’intérêt général. Peu importe la forme de celui-ci, je suis convaincu que les élus de l’aire métropolitaine sauront créer de nouveaux espaces politiques et institutionnels de discussion, de débats et de réflexions sur la métropolisation. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.