Le tram T10 pose ses rails

585
Tramway T10 pose des rails - Credit William Beaucardet
Credit : William Beaucardet
Print Friendly, PDF & Email

Au cœur des Hauts-de-Seine, entre Antony et Clamart, la 10e ligne de tramway francilienne prend forme. Horizon : 2023.

Le projet du tram T10 a franchi un nouveau cap avec les premières poses de rail à Châtenay-Malabry, au niveau du carrefour du 11-novembre-1918. Depuis le 10 décembre se déroulent les opérations de soudure des rails. Un an après le démarrage des travaux d’aménagements urbains, la 10e ligne de tramway d’Île-de-France commence à prendre forme.

16 000 rails

Les premiers rails et traverses avaient été acheminés par convois exceptionnels cet automne sur le site du futur atelier de maintenance et de remisage de la ligne. Après les tests d’usage réalisés sur site, les rails ont commencé à être installés, fin novembre, sur la plateforme. Au total, ce sont plus de 1 600 rails et 20 000 traverses qui seront posés dans les prochains mois entre Antony et Clamart. En parallèle, les travaux d’aménagements urbains et de construction de la plateforme avancent également à grand pas, avec environ 80 % du linéaire en travaux cette fin d’année, dans les quatre communes du tracé.

Comment se déroulent les travaux de pose des rails ?
Après avoir dévoyé les réseaux et aménagé la structure qui soutiendra les rails (fond de forme, béton de plateforme), les rails sont ensuite posés. Les géomètres vérifient d’abord la bonne implantation de la voie, puis les équipes procèdent aux opérations de fixation, serrage, réglage du rail, etc. pour assurer la stabilité de l’ensemble de la plateforme et le parfait alignement des rails. Ces derniers sont ensuite assemblés par soudure aluminothermique : un creuset positionné autour des rails est enflammé à plus de 2 000°C pour permettre la combustion des matériaux. Enfin, du béton est coulé entre les rails, pour soutenir les revêtements finaux qui constitueront la partie visible de la plateforme du tramway. La plateforme est ensuite couverte, de part et d’autre des rails, d’un revêtement végétal.

Accroché au Grand Paris Express

Le tram T10 reliera Antony à Clamart en une vingtaine de minutes, en passant par Châtenay-Malabry et Le Plessis-Robinson. Sa mise en service est prévue à l’horizon 2023 entre « La Croix de Berny » à Antony et « Jardin Parisien » à Clamart. Un prolongement est déjà à l’étude puisque les financeurs du projet du tram T10 ont validé à l’automne 2020 une nouvelle convention de financement pour les études de faisabilité du prolongement de la ligne vers une gare du Grand Paris Express.

Le T10 devrait favoriser la mobilité quotidienne de plus 175 000 habitants et 65 000 salariés des quatre communes desservies. Il offrira une alternative à la voiture tout en démultipliant les opportunités de déplacement des Franciliens, avec ses nombreuses correspondances. Comme pour tous les projets de tramways, le T10 a aussi vocation à requalifier l’espace urbain qu’il traverse : trottoirs élargis, partage de la voiries, mobilier urbain renouvelé, création d’itinéraires cyclables et végétalisation des espaces.

En bref
8,2 km de ligne pour desservir 4 communes : Antony, Châtenay-Malabry, Le Plessis-Robinson et Clamart
25 000 voyageurs par jour
Un tramway toutes les 6 minutes en heure de pointe
Un service assuré 7j/7 de 5h30 à 00h30
14 stations et de nombreuses correspondances avec le Train B (RER), le tram T6, le Bus TVM de nombreuses autres lignes de bus
2 Parkings Vélos sécurisés : un à la Croix de Berny et l’autre à Clamart et de nombreux arceaux vélos
100% accessible aux personnes à mobilité réduite avec un plancher bas et des emplacements réservés