Les Yvelines investissent 525 M€ pour la transition énergétique de leurs collèges

291
Print Friendly, PDF & Email

COMMUNIQUE DE PRESSE

En 2020, le bilan carbone du Département des Yvelines présentait les collèges publics comme le 2e poste le plus énergivore dans l’empreinte environnementale de la collectivité. Face à ce constat, le Conseil départemental décidait alors de se montrer exemplaire pour ses nouveaux projets immobiliers, en particulier pour les futurs collèges. Son ambition : investir 525 M€ dans la construction ou la reconstruction de 15 établissements yvelinois d’ici 2026 tout en réduisant de 40% la consommation d’énergie de ces réhabilitations.

Avec 116 collèges publics, ces établissements représentent aujourd’hui 78% de la surface totale du parc immobilier du Département et 78% de sa facture énergétique. Le choix des établissements à construire ou reconstruire s’est ainsi fait selon :

1/ Une logique territoriale : en poursuivant l’action ambitieuse et volontariste du Département dans les quartiers politique de la ville mais aussi auprès des territoires ruraux. 

2/ Une logique fonctionnelle : en privilégiant des établissements dont l’état de vétusté ou la configuration des locaux ne répondent plus aux nouvelles pratiques pédagogiques, et pour lesquels le Département souhaite offrir, aux collégiens, les meilleures conditions d’apprentissage.

L’ambition du Département : réduire de 40% la consommation d’énergie de ses réhabilitations 

Pour relever le défi environnemental majeur des générations futures, le Département des Yvelines souhaite se montrer exemplaire pour ses nouveaux projets immobiliers, en particulier pour les futurs collèges qui accueilleront les citoyens de demain. Au total, sur une durée de vie usuelle de 50 ans incluant la phase de construction et d’exploitation, la diminution de l’impact carbone des futures constructions visées par cette nouvelle stratégie est de l’ordre d’au moins 40% par rapport aux constructions actuelles (1 200 kg CO2/m2 vs 2 000 kg CO2/m2).

Concrètement, pour les futurs bâtiments neufs du Département des Yvelines, les performances suivantes seront désormais recherchées : 

– Généraliser des bâtiments à énergie renouvelables et de récupération : les apports en énergies renouvelables permettront de couvrir 30% de la consommation du collège,

– Diminuer drastiquement les consommations énergétiques : réduire de 40 % la consommation actuelle des collèges pour atteindre une consommation énergétique des futurs établissements inférieure à 90 kWh/m2/an, soit 750 MWh/an pour un collège de 800 élèves,

– Déployer des bâtiments à faible empreinte carbone tout au long de leur cycle de vie, depuis la conception jusqu’à la démolition en ayant massivement recours aux matériaux biosourcés dans les matériaux de construction.