Ligne 16 : la SGP a bouclé ses marchés de génie-civil

162
Tracé de la ligne 16 du grand paris express
Print Friendly, PDF & Email

Un groupement dont l’entreprise Razel-Bec est mandataire s’est vu attribuer le dernier marché de génie-civil de la ligne 16 du Grand Paris Express pour un montant de 325 millions d’euros.

Ce 22 février, la Société du Grand Paris (SGP) a attribué le troisième et dernier marché de génie-civil de la ligne 16 du Grand Paris Express pour la réalisation du tronçon entre la gare Clichy-Montfermeil et l’arrière-gare de Noisy-Champs. Le groupement d’entreprises titulaire est constitué de Razel-Bec (mandataire), Sefi-Intrafor et Fayat Metal. Le montant du marché s’élève à 325 millions d’euros (hors taxe).

Ce marché comprend la réalisation du tunnel de 5,5 kilomètres entre l’ouvrage de service Bel-Air, situé à Chelles, et l’arrière gare de Noisy-Champs et la construction de la gare de Chelles ainsi que de six ouvrages de service. Les travaux démarreront en septembre 2021 pour une durée de 7 ans ; soit 2 ans avant la date prévue. Ce dont se félicite Thierry Dallard, président du directroire de la SGP : « Dès mon arrivée à la tête de la Société du Grand Paris, j’ai mesuré l’incompréhension qui subsistait autour du raccordement tardif de la ligne 16 au sud entre Chelles et Noisy-Champs. Je me suis engagé auprès des maires de Chelles, Clichy-sous-Bois et Montfermeil à tout faire pour gagner du temps. La signature de ce troisième marché de génie civil de la ligne 16 permettra de boucler la ligne avec un objectif de mise en service amélioré à 2028 au lieu de 2030 initialement, pour le plus grand bénéfice de ce territoire de l’Est francilien et de ses habitants. »

Pour rappel, la ligne 16 traversera l’Est de la Seine-Saint-Denis sur 29 kilomètres de tracé, desservant 10 gares, dont 8 en correspondance. Elle comporte un tronc commun avec la ligne 17, entre Saint-Denis Pleyel et Le Bourget RER. Elle permettra une liaison directe avec Marne-la-Vallée et son bassin d’emplois et de désenclaver des communes actuellement éloignées de tout moyen de transport lourd.